Biographie de Agatha Christie

Voir son actualité

fermer

Agatha Christie's Black Coffee, The Agatha Christie Theatre ...
The Press, York
IMPRESARIO Bill Kenwright has always had an eye for an opportunity and he shows canny judgement again in mounting a tour of Black Coffee after the final curtain fell on David Suchet's Hercule Poirot on ITV after 25 years. Agatha Christie wrote only one ...

et plus encore »



MIPTV 2014: Raydar investigates Agatha Christie formats deals
TBI Vision
Raydar Media has acquired foreigh-language TV format distribution rights to the Agatha Christie library from Acorn Productions. Though ITV Studios Global Entertainment continues to shift large quantities of the Poirot and Miss Marple finished shows to ...




Le Nouvel Observateur

"Madame Bâ m'a emmené là où je ne serais jamais allé"
Le Nouvel Observateur
Eh bien, Erik Orsenna a fait plus fort que Cervantès, Conan Doyle et Agatha Christie réunis : un chef d'Etat en exercice a écrit une lettre à son héroïne, l'imaginaire Madame Bâ. C'est un peu comme si la reine d'Angleterre avait envoyé un petit mot ...




Le Nouvel Observateur

Élisa Tovati à "Salut les terriens" : Guillaume Pepy, n'interdisez pas ...
Le Nouvel Observateur
Dans ce cas-là, Monsieur Pepy, vous devriez attaquer en justice les descendants d'Agatha Christie pour son célèbre "Crime de l'Orient-Express" devenu aussi un film, ou ceux de Wilhelm Kostrowicki dit Guillaume Apollinaire puisqu'une scène des "Onze ...

et plus encore »



Le Nouvel Observateur

PHOTOS. Voyage dans le temps à bord de l'Orient-Express
Le Nouvel Observateur
PHOTOS. Voyage dans le temps à bord de l'Orient-Express Aucun autre moyen de transport ne possède un aussi fort pouvoir d'évocation que l'Orient-Express. Deux mots qui symbolisent tout à la fois le luxe, l'exotisme, et l'histoire. Trois raisons de ...




Notre Temps

A bord de l'Orient Express
France Info
Les personnages de fiction ou les personnalités de la vie réelle qui ont participé au mythe de l'Orient Express sont évoqués dans ces voitures : Hercule Poirot héros du célèbre roman d'Agatha Christie "Le crime de l'Orient Express", James Bond, mais ...
L'Orient-Express, un train de légende: la grande exposition à ParisNotre Temps

8 autres articles »



Le Monde

Un hors-série du « Monde » : tous coupables !
Le Monde
Hammett a sorti le crime du vase vénitien où il était et il l'a jeté d'où il venait : au milieu de la rue », écrivait Chandler en voulant se moquer des romans d'Agatha Christie. Aujourd'hui, le polar est sans doute le meilleur témoin de l'état de notre ...




Slate.fr

Pourquoi il est difficile d'écrire des romans policiers en Israël
Slate.fr
Pourquoi, chez nous, on n'écrit pas de romans comme ceux d'Agatha Christie ou comme La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette?» La question ne manque pas de sel, posée dès la deuxième page d'un roman qui se présente à l'évidence ...




Dunstable Today

Agatha Christie whodunnit at the Grove as entertaining as ever
Dunstable Today
The Mousetrap was finally sprung last year after 60 years of playing to bemused audiences in the West End, writes Anne Cox. It hasn't stopped touring since. The 2014 tour has had a change of cast to keep things fresh but Agatha Christie's definitive ...

et plus encore »



Ham&High

How Agatha Christie secretly lived amongst Soviet spies in ...
Ham&High
If there was method to such madness, though, it was that no-one pays attention to the man living next door to Agatha Christie. The legendary crime novelist lived at Hampstead's Lawn Road flats – also known as the Isokon building – from 1941 until 1947 ...





Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller (15 septembre 1890 - 12 janvier 1976), puis, après son second mariage, Lady Agatha Mallowan et, à partir de 1971, Dame Agatha Christie, était une femme de lettres britannique, auteur de nombreux romans policiers. Son nom est associé à celui de deux héros récurrents : Hercule Poirot, détective professionnel et Miss Marple, détective amateur. On la surnomme la « Reine du crime », ceci fait d'elle l'une des plus importantes et des plus novatrices des écrivains (dans le développement du genre). Elle a aussi écrit plusieurs romans sous le pseudonyme de Mary Westmacott.



Agatha Christie est l'une des écrivaines les plus connues au monde si l'on considère le nombre de langues dans lesquelles son œuvre a été traduite, plus d'une centaine, et l'importance des tirages de ses romans. Bien que ce type d'estimation soit toujours délicat, certains considèrent Agatha Christie comme l'auteur le plus lu de l'histoire chez les Anglo-Saxons après William Shakespeare.

Agatha Christie a publié plus de 80 romans, recueils de nouvelles et pièces de théâtre. Une grande partie d'entre eux se déroule à huis clos, ce qui permet au lecteur d'essayer de deviner le coupable avant la fin du récit. Agatha Christie est un auteur important dans le domaine du roman policier, autant sur le plan commercial qu'en raison des innovations qu'elle a introduites dans ce genre. N'hésitant pas à s'écarter des sentiers battus, elle donnait notamment à son lecteur un nombre d'indices suffisant pour résoudre l'énigme. Un de ses premiers romans, Le Meurtre de Roger Ackroyd, est célèbre pour la façon dont elle utilise le narrateur pour créer la surprise finale.

Une grande partie de ses romans et nouvelles a été adaptée au cinéma ou à la télévision, en particulier Le Crime de l'Orient-Express, Dix Petits Nègres, Mort sur le Nil et Le Train de 16 h 50. La BBC a également produit des téléfilms et des émissions radiophoniques de la plupart des histoires qui mettent en scène Hercule Poirot et Miss Marple. L'une de ses pièces de théâtre The Mouse Trap, (La Souricière), a été présentée pour la première fois à Londres en 1952 au « St Martin's Theatre » et détient depuis le record de la pièce jouée le plus longtemps sans interruption.

Certains de ses romans sont adaptés en bande dessinée par les éditions Claude Lefrancq et Emmanuel Proust (Mort sur le Nil et Le Crime de l'Orient-Express de Jean-François Miniac, Dix Petits Nègres, Le Meurtre de Roger Ackroyd, etc.). Ses intrigues et la façon dont elle construit ses énigmes policières sont également très prisées en murder party (jeux de rôle policiers).



Agatha Mary Clarissa Miller est née le 15 septembre 1890 à Torquay dans le Devon, d'un père américain, Frederick Alvah Miller, et d'une mère britannique prénommée Clarissa. Ses parents lui offrent une éducation à domicile soignée, puis c'est essentiellement sa mère qui s'occupe d'elle suite à la mort de son père. Cette éducation lui permet d'écrire très tôt des poèmes, des contes et des nouvelles, encouragée par sa mère. Ainsi en 1906, Agatha part à Paris pour étudier le chant et le piano mais son trac et sa timidité excessive auront raison de ses talents. Aussi, elle regagne le Royaume-Uni.

Au début de la Première Guerre mondiale, elle épouse Archibald Christie, dont elle conservera le patronyme comme nom de plume. À la fin de la guerre, elle donne naissance à sa fille unique, Rosalind.

Durant la guerre, elle s'engage comme infirmière bénévole, ce qui lui permet de se familiariser avec les poisons et autres drogues qui apparaissent dans ses romans. Pendant son temps libre, elle écrit son premier roman policier, La Mystérieuse Affaire de Styles, à la suite d'un pari avec sa sœur. La lecture du Mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux serait à l'origine de sa vocation.

En 1920, elle trouve enfin un éditeur, Bodley Head qui accepte de publier son premier roman, La Mystérieuse Affaire de Styles, où Hercule Poirot apparaît pour la première fois[1]. En 1926, avec la publication de son septième roman, Le Meurtre de Roger Ackroyd, Agatha Christie devient une des figures majeures du roman policier. Son succès est assuré grâce aux personnages de Hercule Poirot et de Miss Marple. Ses ouvrages se succèdent ensuite au rythme d'un ou deux par an.

En décembre 1926, très affectée par la mort de sa mère et l'infidélité de son mari, Agatha Christie disparaît pendant une dizaine de jours avant d'être retrouvée dans un hôtel de Harrogate où elle séjourne sous le nom de la maîtresse de son mari. La presse, divisée sur les raisons de cette disparition, n'écarte pas l'idée d'un coup médiatique.

En 1928, le divorce est prononcé. En 1927, lors d'une croisière au Moyen-Orient, elle fait la connaissance de l'archéologue Sir Max Mallowan, qu'elle épouse en secondes noces en 1930. Elle l'accompagne alors en Syrie et en Irak, le suivant lors de campagnes de fouilles et se servant de ces nouvelles expériences pour plusieurs titres.

En 1952, la pièce de théâtre The Mouse Trap est présentée pour la première fois à Londres.

Elle est élue présidente du Detection Club en 1957, succédant à Dorothy L. Sayers.

Agatha Christie meurt le 12 janvier 1976 dans sa résidence de Wallingford, près d'Oxford. Elle suit de peu ses personnages fétiches, car :

  • Hercule Poirot s'éteint en août 1975 avec Hercule Poirot quitte la scène, le New York Times ayant même publié une nécrologie le 6 août 1975.
  • Miss Marple résout sa Dernière Énigme en 1976, mais le titre est posthume et le personnage ne meurt pas dans l'œuvre, à l'inverse d'Hercule Poirot.


En 1971, Agatha Christie reçoit la distinction de Dame Commandeur dans l'ordre de l'Empire britannique des mains de la reine Élisabeth II. Agatha Christie est devenue ce jour là Dame Agatha Christie.



  • En 1979, sort Agatha, un film de Michael Apted, inspiré de la vie d'Agatha Christie, et plus particulièrement de l'épisode de sa disparition mystérieuse en décembre 1926. Dans ce film, c'est Vanessa Redgrave qui interprète le rôle d'Agatha Christie.


  • « Comme j'ai bien fait d'épouser un archéologue : plus je vieillis, et plus il me trouve belle. »






(Thomas Beresford et Prudence Cowley)

  • Mr Brown (1922) (The Secret Adversary)
  • Le crime est notre affaire (1929) (Partners in Crime) initialement publié en France en deux volumes : Associés contre le crime (chapitres 1 à 12) et Le Crime est notre affaire (chapitres 12 à 23)
  • N ou M (1941) (N or M?)
  • Mon petit doigt m'a dit (1968) (By the Pricking of my Thumb)
  • Le Cheval à bascule (1973) (Postern of Fate)


  • L'Affaire Protheroe (édité initialement, en France, sous le nom : L'affaire Prothéro (1930) (The Murder at the Vicarage)
  • Miss Marple au Club du Mardi (1932) (The Thirteen Problems) – recueil de nouvelles initialement publié, en France, en deux volumes : Miss Marple au Club du Mardi suivi de Le Club du Mardi continue (1966)
  • Un cadavre dans la bibliothèque (1942) (The Body in the Library)
  • la Plume empoisonnée (1942) (The Moving Finger)
  • Un meurtre sera commis le... (1950) (A Murder is Announced)
  • Jeux de glaces (1952) (They do it with Mirrors [UK] ou Murder with Mirrors… [USA])
  • Une poignée de seigle (1953) (A Pocket full of Rye)
  • Le Train de 16 h 50 (1957) (4:50 from Paddington [UK] ou What Mrs Gillicudy Saw [USA] et Murder She Said [réédition USA])
  • Le miroir se brisa (1962) (The Mirror Crack'd from Side to Side [UK] ou The Mirror Crack'd [USA])
  • Le Major parlait trop (1964) (The Caribbean Mystery)
  • À l'hôtel Bertram (1965) (At Bertram's Hotel)
  • Némésis (1971) (Nemesis)
  • La Dernière Énigme (1976) (Sleeping Murder)
  • Marple, Poirot, Pyne et les autres, recueil de 8 nouvelles inédites écrites entre 1929 et 1954 et publiées en français au Masque en 1986


Il s'agit pour la plupart de romans policiers de type whodunit, mais également de romans d'espionnage.

  • L'Homme au complet marron (1924) (The Man in the Brown Suit)
  • Le Secret de Chimneys (1925) (The Secret of Chimneys)
  • Les Sept Cadrans (1929) (The Seven Dials Mystery) constituant une sorte de suite au Secret de Chimneys
  • Cinq Heures vingt-cinq (1931) (The Sittaford Mystery [UK] ou The Murder at Hazelmoor [USA])
  • Pourquoi pas Evans ? (1934) (Why didn't they ask Evans? [UK] ou The Boomerang Clue [USA])
  • Un meurtre est-il facile ? (1939) (Murder is Easy [UK] ou Easy to Kill [USA])
  • Dix petits nègres (1939) (Ten Little Niggers [UK] ou And Then There Were None [USA, 1940] et Ten Little Indians [USA, 1965])
  • L'Heure zéro (1944) (Towards Zero)
  • La mort n'est pas une fin (1945) (Death comes as the End), roman policier situé dans l'Égypte antique
  • Meurtre au champagne (1944) (Sparkling Cyanide [UK] ou Remembered Death [USA])
  • La Maison biscornue (1949) (Crooked House)
  • Rendez-vous à Bagdad (1952) (They came to Baghdad)
  • Destination inconnue (1955) (Destination Unknown)
  • Témoin indésirable (1958) (Ordeal by Innocence)
  • Le Cheval pâle (1961) (The Pale Horse)
  • La Nuit qui ne finit pas (1967) (Endless Night)
  • Passager pour Francfort (1970) (Passenger to Frankfurt)


  • Le Mystérieux Mr Quinn (1930) (The Mysterious Mr Quin)
  • Le Mystère de Listerdale (1934) The Listerdale Mystery and Other Stories
  • Mr Parker Pyne (1934) (Parker Pyne investigates) connu aussi sur le titre Parker Pyne, professeur de bonheur
  • Christmas Pudding (1962), au Club des Masques et Le Retour d'Hercule Poirot au Masque (1959) (The Adventure of the Christmas Pudding and Other Stories) (Trois nouvelles, dont la seconde, Christmas Pudding, avec Hercule Poirot)
  • Témoin à charge (1969, en français au Masque) (Witness for the prosecution), recueil de 8 nouvelles inédites dont les cinq dernières mettent en scène Hercule Poirot
  • Allô, Hercule Poirot (1971), recueil composite de six nouvelles (dont seulement trois mettant en scène Hercule Poirot), publié en France
  • Le Flambeau, recueil de 9 nouvelles inédites écrites entre 1925 et 1934 et publiées en français au Masque en 1981
  • Marple, Poirot, Pyne... et les autres, recueil de 8 nouvelles inédites écrites entre 1929 et 1954 et publiées en français au Masque en 1986
  • Dix brèves rencontres, recueil de nouvelles d'Agatha Christie (1982) qui résulte de la diffusion, au Royaume-Uni, d'une série télévisée en 10 épisodes titrée : The Agatha Christie Hours. Les nouvelles 1, 8 et 10 sont déjà parues dans le recueil Le Mystère de Listerdale, les nouvelles 2 et 3 sont déjà parues dans le recueil Mr Parker Pyne, les nouvelles 4, 7 et 9 sont déjà parues dans le recueil Le Flambeau. Publié en France, en 1983, par La Librairie des Champs-Elysées <<coll. Club des Masques>>.
  • Tant que brillera le jour (recueil de nouvelles) (While the Light Lasts and Other Stories), recueil posthume (1997) de neuf nouvelles, dont deux mettant en scène Hercule Poirot


  • 1928 : Alibi (Alibi), adaptation par Michael Morton du roman Le Meurtre de Roger Ackroyd (1926) ;
  • 1930 : Black Coffee, pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1936 : Love from a Stranger, adaptation par Franck Vosper de la nouvelle Philomel Cottage (1924) ;
  • 1940 : La Maison du péril (Peril at End House), adaptation par Arnold Ridley du roman La Maison du péril (1932) ;
  • 1943 : Dix petits nègres (Ten Little Niggers/Ten Little Indians), adaptation par Agatha Christie de son roman Dix petits nègres (1939) ;
  • 1945 : Rendez-vous avec la mort (Appointment with Death), adaptation par Agatha Christie (dans une mise en scène de Terence De Marney) du roman Rendez-vous avec la mort (1938) ;
  • 1946 : Mort sur le Nil, adaptation par Agatha Christie du roman Mort sur le Nil (1937) ; pièce jouée sous le titre Death on the Nile au Royaume-Uni et sous le titre Hidden Horizon aux États-Unis ;
  • 1949 : L'Affaire Protheroe (Murder at the Vicarage), adaptation par Moie Charles and Barbara Toy du roman L'Affaire Protheroe (1930) ;
  • 1951 : Le Vallon (The Hollow), adaptation par Agatha Christie de son roman Le Vallon (1946) ;
  • 1952 : La Souricière (The Mousetrap), adaptation, par Agatha Christie, de sa nouvelle Trois Souris (1948). C'est la pièce qui totalise actuellement le plus grand nombre de représentations consécutives au monde, plus de 23 000 depuis sa création dans le West End de Londres.
  • 1953 : Témoin à charge (The Witness for the Prosecution), adaptation par Agatha Christie de sa nouvelle Témoin à charge (1925) ;
  • 1954 : La Toile d'araignée (Spider's Web), pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1956 : L'Heure zéro (Towards Zero), adaptation par Agatha Christie et Gerald Verner du roman L'Heure zéro (1944) ;
  • 1958 : Verdict (Verdict), pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1958 : Le Visiteur inattendu (The Unexpected Guest), pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1960 : Go Back for Murder, adaptation par Agatha Christie du roman Cinq petits cochons (1943) ;
  • 1962 : Afternoon at the seaside, pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1962 : The Rats, pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1962 : The Patient, pièce originale d'Agatha Christie ;
  • 1972 : Fiddlers Three (précisions manquantes) ;
  • 1973 : Akhénaton (Akhnaton), pièce originale d'Agatha Christie, écrite en 1937 ;
  • 1981 : Cartes sur table (Cards on the Table), adaptation par Leslie Darbon du roman Cartes sur table (1933) ;
  • 1993 : Un meurtre est-il facile ? (Murder Is easy), adaptation (non publiée) par Clive Exton du roman Un meurtre est-il facile ? (1939) ;


Publiés sous le pseudonyme de Mary Westmacott

  • Musique barbare (1930) (Giant's Bread)
  • Portrait inachevé (1934) (Unfinished Portrait)
  • Loin de vous ce printemps (1944) (Absent in the Spring)
  • L'If et la rose (1948) (The Rose and the Yew Tree)
  • Ainsi vont les filles (1952) (A Daughter's a Daughter)
  • Le Poids de l'amour (1956) (The Burden)


  • l'Amiral flottant (1931) co-écrit avec Dorothy L. Sayers et certains autres membres du Detection Club.


  • Agatha Christie, Come, tell me how you live, Collins, Londres, 1946. 192 p. illus., map. 20 cm.
  • Agatha Christie Mallowan, Come, tell me how you live, Dodd, Mead & Company, New York, 1946. xi p., 1 l., 225, [1] p. 21 cm.
  • Agatha Christie Mallowan, Dis-moi comment tu vis, traduit de l'anglais par Thérèse Lauriol, Stock/L.C.E., coll. « Elles-mêmes », Paris, 1978. 301 p., 21 cm. ISBN 2-234-00887-5
  • Agatha Christie Mallowan, la Romancière et l'archéologue : mes aventures au Moyen-Orient (traduction de l'anglais et préface par Jean-Noël Liaut). Paris : Payot & Rivages, 2005. 253 p., 24 cm. ISBN 2-228-89943-7. Titre original : Come, tell me how you live : an archeological memoir. Nouvelle édition des ouvrages précédents.
  • Agatha Christie, Une autobiographie, traduit de l'anglais par Jean-Michel Alamagny, Editions du Masque, Paris, 2006. 670 p., 20 x 13,5 cm. ISBN 9782702432860


Charles Osborne a novélisé trois pièces de théâtre d'Agatha Christie :

  • Black Coffee (1998, d'après la pièce éponyme créée en 1930) ;
  • Le Visiteur inattendu (The Unexpected Guest) (1999, d'après la pièce éponyme créée en 1958) ;
  • La Toile d'araignée (Spider's Web) (2000, d'après la pièce éponyme créée en 1954).




  • 1932 : Le Coffret de laque réalisé par Jean Kemm, d'après Black Coffee ;
  • 1945 : Dix Petits Indiens réalisé par René Clair, d'après Dix petits nègres ;
  • 1957 : Témoin à charge réalisé par Billy Wilder ;
  • 1961 : Le Train de 16 h 50 réalisé par George Pollock ;
  • 1963 : Meutre au galop, réalisé par George Pollock, d’après les Indiscrétions d’Hercule Poirot ;
  • 1964 : Passage à tabac (Murder ahoy), de George Pollock, sur un scénario non adapté d'une œuvre d'Agatha Christie ;
  • 1964 : Lady détective entre en scène, réalisé par George Pollock, d’après Mrs. McGinty est morte ;
  • 1966 : ABC contre Hercule Poirot, réalisé par Frank Tashlin ;
  • 1974 : Dix petits nègres, réalisé par Peter Collinson ;
  • 1974 : Le Crime de l'Orient-Express, réalisé par Sidney Lumet ;
  • 1978 : Mort sur le Nil, réalisé par John Guillermin ;
  • 1979 : Le miroir se brisa, réalisé par Guy Hamilton ;
  • 1981 : Meurtre au soleil, réalisé par Guy Hamilton, d’après Les vacances d’Hercule Poirot ;
  • 1984 : Témoin indésirable, réalisé par Desmond Davis ;
  • 1987 : Rendez-vous avec la mort, réalisé par Michael Winner ;
  • 2004 : Mon petit doigt m'a dit..., réalisé par Pascal Thomas, d'après By the Pricking of My Thumbs ;
  • 2007 : L'Heure zéro, réalisé par Pascal Thomas ;
  • 2008 : Le Grand Alibi, réalisé par Pascal Bonitzer, d'après The Hollow ;
  • 2008 : Le crime est notre affaire, réalisé par Pascal Thomas.


  • 1982 : Un meurtre est-il facile ?, réalisé par Claude Whatham ;
  • 1983 : Le major parlait trop, réalisé par Robert Michael Lewis ;
  • 1983 : Meurtre au champagne, réalisé par Robert Michael Lewis ;
  • 1985 : Jeux de glaces, réalisé par Dick Lowry ;
  • 1985 : Le Couteau sur la nuque, réalisé par Lou Antonio ;
  • 1986 : Meurtre en trois actes, réalisé par Gary Nelson ;
  • 1986 : Poirot joue le jeu, réalisé par Clive Donner ;
  • 1989 : L'Homme au complet marron, réalisé par Alan Grint.



Séries télévisées
  • 1983-1984 : Le crime est notre affaire;
  • 1984-1992 : Miss Marple ;
  • 1989-présent Hercule Poirot ;
  • 2004-présent : Miss Marple ;
  • 2008-présent : Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, dont :
    • Les Meurtres ABC, réalisé par Eric Woreth ;
    • Am Stram Gram, réalisé par Stéphane Kappès.


Devinez qui ?, adapté par Sébastien Azzopardi, d'après Dix Petits Nègres. Cette pièce a été créée en 2003, au Théâtre du Palais-Royal, à Paris, mise en scène par Bernard Murat, avec Jean-Pierre Bouvier, Urbain Cancelier, Pierre Cassignard, Michel Cremades, Éric Desmarestz, Roger Dumas, Yves Gasc, Laurent Gérard, Philippe Laudenbach, Josiane Lévêque, Marie Leburgue, Agnès Pelletier, Alice Taglioni. La Souricière – en anglais : The Mousetrap – est une pièce de théâtre policière d'Agatha Christie. C'est la pièce qui totalise le plus grand nombre de représentations consécutives au monde, plus de 23 000 depuis sa création dans le West End de Londres en 1952.

Sébastien Azzopardi a été nominé dans la catégorie Meilleure Adaptation aux Molières 2004.



  • Romans et nouvelles mettant en scène Miss Marple :
    • Miss Marple (1), lu par Michael Lonsdale, Éditions Thélème, Paris, 2004, 1 CD.
    • Miss Marple (2), lu par Michael Lonsdale, Éditions Thélème, Paris, 2004, 1 CD.
    • Miss Marple (3), lu par Guillaume Galienne, Éditions Thélème, Paris, 2004, 1 CD.
    • Miss Marple (4), lu par Xavier Gallais, Éditions Thélème, Paris, 2005, 1 CD.
    • Miss Marple (5), lu par Gabrièle Valensi, Éditions Thélème, Paris, 2005, 1 CD.
    • Miss Marple (6), lu par Thierry Hancisse, Éditions Thélème, Paris, 2005, 1 CD.
  • Romans mettant en scène Hercule Poirot :
    • Le Meurtre de Roger Ackroyd, lu par Guillaume Galienne, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • Meurtre en Mésopotamie, lu par Guillaume Galienne, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • Mort sur le Nil, lu par Guillaume Galienne, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • Le Crime de l'Orient-Express, lu par Denis Podalydès, Éditions Thélème, Paris, 2004.
    • La Mystérieuse Affaire de Styles, lu par Françoise Gillard, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • Cartes sur table, lu par Denis Podalydès, Éditions Thélème, Paris, 2005, 3 CD.
  • Autres romans :
    • Dix petits nègres lu par Michael Lonsdale, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • L'Homme au complet marron, lu par Michel Vuillermoz, Éditions Thélème, Paris, 2004, 3 CD.
    • Destination inconnue, lu par Jean-Baptiste Malartre, Éditions Thélème, Paris, 2005, 3 CD.


  • Agnès Fieux, Agatha Christie, reine du crime, éd. Nouveau Monde. (ISBN-13 978-2-84736-234-3)
  • Janet Morgan, Agatha Christie : a Biography, Collins, Londres, 1984. xvii, 393 p., [16] p. of plates : ill., ports. ; 24 cm.
  • Janet Morgan, Agatha Christie : Biographie, traduit de l'anglais par Marie-Louise Navarro, Luneau-Ascot éditeurs, Paris, 1986. 351 p.-[16] p. de pl. : couv. ill. ; 24 cm. (ISBN 2-903157-60-X)
  • Brigitte Aufort, Agatha Christie : parcours d'une œuvre, Encrage, coll. « Références » no 19, Amiens, 2005, 240 p., (ISBN 2-251-74127-5)
  • Pierre Bayard, Qui a tué Roger Ackroyd ?, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Reprise », Paris, 1998, 173 p.
  • François Rivière, Agatha Christie, duchesse de la mort, Éditions du Seuil, coll. « Fiction et Cie » no 44, Paris, 1981, 186 p., (ISBN 2-02-005793-X).
  • Sophie de Mijolla-Mellor : Un divan pour Agatha Christie, Ed.: L' Esprit du temps; 2006, Coll.: Le monde psy, (ISBN 2847950915)






Informations générales

Biographie relatives