Biographie de Amédée Dunois

Voir son actualité

Amédée Dunois (1878-1945), né à Moulins-Engilbert (Nièvre), militant syndicaliste, socialiste et communiste.

Amédée Dunois commence à militer dans le milieu libertaire. Il rejoint en 1912 la SFIO, intègre la rédaction de L'Humanité et devient un proche de Jean Jaurès.

Il s'oppose à la guerre de 14-18 et à son acceptation par la majorité de la SFIO. Il milite avec différents minoritaires pacifistes, comme Jean Longuet, Pierre Monatte, Alfred Rosmer, Boris Souvarine.

En décembre 1920, au cours du congrès de la SFIO, il participe à la création de la Section Française de l'Internationale Communiste (SFIC, futur PCF). Membre du comité directeur, il devient rapidement oppositionnel, et est écarté en 1925 de ses fonctions.

Il quitte le parti en 1927, et adhère à nouveau à la SFIO en 1930.

Dès septembre 1940, il participe à la reconstitution de la SFIO, dans la clandestinité. À partir de 1942, il est l'un des principaux rédacteurs du Populaire clandestin. En 1943, il choisit de rester à Paris, bien qu'il ait l'opportunité de gagner Alger. Arrêté par la gestapo, il est déporté à Oranienburg en 1944, et puis à Bergen-Belsen, où il meurt en février 1945.