Biographie de Anne F. Garréta

Voir son actualité

fermer

Le travail de la liste
Fabula
La Décomposition d'Anne F. Garréta, qui décrit l'assassinat des personnages de la Recherche du temps perdu par un tueur en série, recourt, au même titre que d'autres œuvres citées par B. Sève7, aux automatismes de liste. Le modus operandi suit une ...

et plus encore »

Anne F. Garréta est une romancière française née en 1962.

Elle a été normalienne. D'abord refusé par Le Seuil, son premier roman, Sphinx, sera publié par Grasset en 1986[1]. Elle n'a alors que vingt-trois ans. Le roman - très maîtrisé - raconte une histoire d'amour entre deux personnes dont le sexe ne peut pas être défini.

Elle a soutenu aux Etats-Unis une thèse sur "les fins de romans" dans la littérature française des XVII° et XVIII° siècles. Epoque qui lui est chère, comme elle l'explique :

« J'aime la littérature du XVII° et XVIII° siècles parce que la division disciplinaire entre la littérature et la philosophie, entre la narrativité et les idées n'y est pas encore accomplie. Parce que c'est stériliser la littérature que de la cantonner dans les limites d'une pure intrigue narrative. La grande force de la littérature, c'est justement de ne pas avoir de terrain. Même vague. Elle est absolument universelle au sens où elle est la remise en jeu de toute la variété du monde.»[2]


Depuis 1995, elle est actuellement maître de conférence à l'Université de Rennes 2. Elle enseigne également en alternance aux États-Unis.

Depuis l'année 2000, elle devient membre de l'Oulipo, la première à être née après sa fondation.



  • 1986 : Sphinx, histoire d'amour entre deux personnes dont le sexe ne peut pas être défini
  • 1990 : Ciels liquides : descente aux enfers d'un personnage perdant l'usage de la langue
  • 1999 : La Décomposition : mise en scène d'un serial-killer utilisant les personnages du roman de Marcel Proust À la recherche du temps perdu.
  • 2002 : Pas un jour : roman sur le thème du désir qui obtint le Prix Médicis en 2002.
  • 2009 : Eros mélancolique (co-écrit avec J. Roubaud) : le texte d'un chimiste des années 1960 est découvert un jour par Jacques Roubaud sur internet...









  1. "Pendant la campagne électorale lisez des romans", Emission "Apostrophes", Bernard Pivot, Antenne 2, 07/03/1986
  2. http://www.webzinemaker.com/admi/m4/page.php3?num_web=1489&rubr=4&id=6182