Biographie de Artus de Penguern

Voir son actualité

fermer

Gala

Mort de l'acteur et réalisateur Artus de Penguern
Gala
Cette même année 2000, Artus de Penguern passe derrière la caméra et réalise son premier film, Grégoire Moulin contre l'humanité. Une expérience qu'il renouvellera douze années plus tard avec La clinique de l'amour. Il a également fait du théâtre et de ...




AlloCiné

Décès du comédien et cinéaste Artus de Penguern
AlloCiné
... du comédien et cinéaste Artus de Penguern. jeudi 16 mai 2013 - News - Stars. Le comédien et réalisateur Artus de Penguern, auteur des géniaux "Grégoire Moulin contre l'humanité" et "La Clinique de l'amour", est décédé ce matin des suites d'un AVC.




Premiere.fr Cinéma

L'acteur et réalisateur Artus de Penguern est décédé
Premiere.fr Cinéma
Pour certains, il restera l'écrivain raté d'Amélie Poulain. Pour d'autres, il est Grégoire Moulin, le héros le plus malchanceux du cinéma (même François Pignon est battu !). Artus de Penguern est décédé hier, à l'âge de 56 ans. Son agent a confirmé la ...




Le Figaro

Artus de Penguern, l'artiste polyvalent est mort
Le Figaro
Artus de Penguern avait réalisé son premier long-métrage en 2001 (Crédits photo: PATRICK BERNARD / AFP). Crédits photo : PATRICK BERNARD/AFP. L'acteur et réalisateur est décédé, mardi, à Paris, d'un accident cardiaque, a annoncé son entourage.
Le comédien et réalisateur Artus de Penguern est mortLe Monde
Artus de Penguern est donc mort...L'Express
Mort de l'acteur-réalisateur Artus de PenguernLe Nouvel Observateur
TF1 -Voici -Toutlecine.com
47 autres articles »



youmag

Décès du comédien et réalisateur Artus de Penguern
youmag
P.E. Peillon il y a 5 heures 16 mai 2013 - Connu pour ses nombreux rôles secondaires au cinéma, dont celui d'Hipolito, l'écrivain apathique du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain", l'acteur Artus de Penguern est mort brutalement à l'âge de 56 ans. Après ...




maville.com

Cinéma. L'acteur et réalisateur Artus de Penguern est décédé
maville.com
Artus de Penguern a réalisé plusieurs courts-métrages et deux longs-métrages, Grégoire Moulin contre l'humanité (2000) et La Clinique de l'amour (2012), marqués par son goût pour l'humour burlesque. Bande-annonce de La Clinique de l'amour : ...




Le Nouvel Observateur

Artus de Penguern, acteur et chroniqueur sur France Inter, est mort ...
Le Nouvel Observateur
Passé par le cours Simon et le Conservatoire Libre du Cinéma français, Artus de Penguern aura durant toute sa carrière jonglé entre cinéma et télévision. Il est apparu sur grand écran dans le "Danton" d'Andrezj Wajda, dans "Police" de Maurice Pialat ...




Télé 2 Semaines

Disparition du comédien Artus de Penguern
Télé 2 Semaines
Acteur dans de nombreux longs métrages et une dizaine de téléfilms, Artus de Penguern était également réalisateur. Son premier long métrage, qui datait de 2001, Grégoire Moulin contre l'humanité, mettait en scène un célibataire provincial arrivé à ...




Le Monde

Artus de Penguern, comédien et réalisateur
Le Monde
Comédien et réalisateur, Artus de Penguern est mort brutalement mardi 14 mai à son domicile parisien d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Il avait 56 ans. "Artus était la malice, la gentillesse et la simplicité réunies", a écrit en son hommage la ...




Le Nouvel Observateur

Artus de Penguern, le maître du rire aristocratique nous a quittés
Le Nouvel Observateur
Les auditeurs de France Inter le savent, comme les spectateurs du « Fabuleux destin d'Amélie Poulain » (Jean-Pierre Jeunet), de « Saint Jacques-la Mecque » (Coline Serreau) ou d' « Agathe Cléry » (Etienne Chatilliez), Artus de Penguern était le maître ...


Artus de Penguern est un acteur français, né le 13 mars 1957. Il a étudié au Conservatoire Libre du Cinéma Français





  • 1981 : Guy de Maupassant de Michel Drach
  • 1982 : Danton d'Andrzej Wajda
  • 1982 : Prends ton passe-montagne, on va à la plage d' Eddy Matalon
  • 1983 : Mesrine d' André Génovès
  • 1983 : Femmes de personne de Christopher Frank
  • 1983 : Le Sang des autres de Claude Chabrol
  • 1984 : Liste noire d'Alain Bonnot
  • 1984 : Urgence de Gilles Béhat
  • 1985 : Le Quatrième Pouvoir de Serge Leroy
  • 1985 : Suivez mon regard de Jean Curtelin
  • 1985 : Police de Maurice Pialat
  • 1985 : Hôtel du Paradis de Jana Bokova
  • 1986 : Lévy et Goliath de Gérard Oury
  • 1987 : Frantic de Roman Polanski
  • 1989 : Henry et June (Henry and June) de Philip Kaufman
  • 1990 : La Montre, la croix et la manière (The favour, the watch and the very big fish) de Ben Lewin
  • 1992 : Roulez jeunesse de Jacques Fansten
  • 1993 : Mina Tannenbaum de Martine Dugowson
  • 1993 : La cité de la peur, une comédie familiale d' Alain Berbérian
  • 1995 : Des nouvelles du bon Dieu de Didier Le Pêcheur (+ co-scénario)
  • 1995 : Portraits chinois de Martine Dugowson
  • 1996 : Ouvrez le chien de Pierre Dugowson (inédit)
  • 1998 : Belle Maman de Gabriel Aghion
  • 1999 : Une affaire de goût de Bernard Rapp
  • 2000 : Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet
  • 2000 : Grégoire Moulin contre l'humanité (+ réalisation)
  • 2002 : Toutes les filles sont folles de Pascale Poutzadoux
  • 2004 : Les Gens honnêtes vivent en France de Bob Decout
  • 2004 : Saint-Jacques... La Mecque de Coline Serreau
  • 2005 : L'Homme qui rêvait d'un enfant de Delphine Gleize
  • 2006 : L'Invité de Laurent Bouhnik
  • 2007 : Big city de Djamel Bensalah
  • 2007 : Détrompez-vous de Bruno Dega
  • 2007 : Agathe Cléry d'Étienne Chatiliez
  • 2008 : Fool Moon de Jérôme L'hotsky


  • 1995 : Le Homard (court-métrage)
  • 1995 : Un bel après-midi d' été (court-métrage)
  • 1996 : Les Voisins (court-métrage)
  • 1998 : La Polyclinique de l' amour (court-métrage)
  • 1999 : Le gang des TV (court-métrage)
  • 2000 : Grégoire Moulin contre l'humanité


  • 1984 : Rupture de stock de Claude Guymont
  • 1990 : J'ai peur du noir de Martin Provost
  • 1991 : Or donc ! de Pascal Griffin
  • 1991 : Soaelink Station de Pascal Graffin
  • 1992 : O mon amour de Paul Minthe
  • 1992 : Cocon de Martin Provost
  • 1993 : Rêve d' amour de Nick Quin
  • 1994 : Les Mots de l' amour de Vincent Ravalec
  • 1994 : Love, love, love de Nick Quinn
  • 1995 : Un bel après-midi d' été + (réalisation)
  • 1996 : Les Voisins + (réalisation)
  • 1996 : Les Lacets de Stéphane Le Lay
  • 1998 : La Polyclinique de l' amour (+ réalisation)
  • 1998 : Gratin de Yann Piquer
  • 1998 : Adieu monde cruel de Didier Le Pêcheur
  • 1999 : Le gang des TV + (réalisation)
  • 2002 : L' Odeur du melon dans la poubelle de Julien Donada
  • 2003 : Mon papa à moi de Stéfan Le Lay
  • 2004 : Rien de grave de Renaud Philipps
  • 2004 : (Mon) jour de chance de Nicolas Brévière
  • 2006 : Cut ! d'Alain Riou


  • 1995 : Le Homard (+ réalisation) (court-métrage)
  • 2003 : Quand je serai p' tit d' Agnès Baldacchino-Costa (court-métrage)
  • 2005 : U de Serge Elissalde et Grégoire Solotareff


  • 1996 : Une mère comme on n'en fait plus de Jacques Renard
  • 1999: Les boeufs carottes
  • 2000 : Les Misérables de Josée Dayan
  • 2005 : Les Courriers de la mort de Philomène Esposito
  • 2007 : Sécurité intérieure (mini-série) de Patrick Grandperret