Biographie de Brian De Palma

Voir son actualité

fermer

Je veux le voir
Télérama.fr
Film de Brian De Palma (Mission to Mars, USA, 2000). Scénario : Jim Thomas, John Thomas, Graham Yost. 115 mn. VF. Avec Gary Sinise, Tim Robbins, Don Cheadle. Genre : SF raplapla. L'équipe d'astronautes que la Nasa expédie sur la planète rouge a ...




DIE WELT

"Was ist los mit euch? Berlin ist großartig!"
DIE WELT
Brian de Palma. "Was ist los mit euch? Berlin ist großartig!" Regie-Altmeister Brian de Palma dreht gerne mit attraktiven Frauen – das ist bekannt. Weniger bekannt ist seine Liebe zu Berlin. Ein Gespräch über den Reiz dieser Stadt und die Kraft von ...
Brian De Palma im Gespräch „Ich bin mit mir eigentlich ziemlich ...FAZ - Frankfurter Allgemeine Zeitung
Brian De Palma über "Passion" "Ich liebe die Arbeit mit Frauen"Bayerischer Rundfunk
Brian de Palma enttäuscht mit "Passion"RP ONLINE
Hamburger Abendblatt -NOZ - Neue Osnabrücker Zeitung -hr online
30 autres articles »



Slate.fr

Danny Boyle: «Un film doit vous attaquer!»
Slate.fr
Cauchemars, bad trips, insomnie, leurs nuits sont salement agitées. Mais le sommeil se révèle un moteur narratif pour bien d'autres réalisateurs, comme Brian de Palma ou Wes Craven. Pourquoi cet engouement pour un moment si quotidien et oubliable?

et plus encore »



Le Monde

Daft Punk, deux robots dans le rétro - Le Monde
Le Monde
Parmi les idoles que le duo a approchées figure Paul Williams, orfèvre de la pop américaine, et interprète mémorable de Swan, le producteur faustien de Phantom of the Paradise, film fétiche des Daft Punk, réalisé par Brian De Palma. Cœur psychédélique ...

et plus encore »



Maritima.info

Festival de Cannes: Steven Spielberg, un regard hollywoodien sur ...
Maritima.info
"Mais laissez-moi un peu de temps: je n'ai pas été dans un jury depuis le festival d'Avoriaz en 1976, où on avait donné le prix à +Carrie+ de Brian De Palma. Je suis un peu rouillé...", plaisante-t-il. Les présidents du jury américains ne sont pas ...

et plus encore »



Onzième bougie pour Visions sociales - Le Patriote
le Patriote
Né dans les années 50-60, avec notamment le Nouvel Hollywood en réaction aux grands studios américains et qui révéla Martin Scorsese, Brian De Palma, Dennis Hopper notamment, il se poursuit ensuite avec Jim Jarmush, James Gray, David Lynch ou ...




Le Nouvel Observateur

Homeland : deux acteurs prennent du galon
Le Nouvel Observateur
L'acteur est connu pour ses rôles dans “Le Nom de la rose” de Jean-Jacques Annaud (1986), “Le Bûcher des vanités” de Brian de Palma (1990) ou encore “A la rencontre de Forrester” de Gus Van Sant. Il a remporté l'oscar du meilleur acteur en 1985 pour ...

et plus encore »



Les meilleurs films de ce 30 avril
Télé Moustique
Alfred Hitchock était mort depuis trois mois à la sortie de Pulsions, mais le maître du suspense pouvait reposer en paix: la relève était superbement assurée par Brian De Palma, impérial dans ce thriller de haute volée où tous les thèmes hitchcockiens ...




OZAP

Tom Cruise a signé pour "Mission : Impossible 5"
OZAP
L'acteur américain va retrouver le costume de l'agent Ethan Hunt, qu'il avait endossé pour la première fois en 1996 sous la direction de Brian De Palma, donnant à l'époque la réplique à Emmanuelle Béart et Jean Reno. Le nom du réalisateur n'a pas ...
Tom Cruise retrouvera Ethan Hunt pour un nouveau Mission ...TF1

43 autres articles »



Le Monde

Le carré "premium", la star des salles de cinéma - Le Monde
Le Monde
Révélation à 13 ans devant Phantom of the Paradise de Brian De Palma ("J'ai su en sortant que je voulais faire du cinéma"). Programmateur à 16 ans, l'été, au Ritz de Juan-les-Pins... Bien avant de faire l'Idhec, de diriger la revue Starfix ou de ...

et plus encore »

Brian De Palma, de son vrai nom Brian Russell DePalma, est un cinéaste italo-américain né le 11 septembre 1940 à Newark, New Jersey, États-Unis.



Il est considéré par beaucoup comme le digne héritier d'Alfred Hitchcock tant pour la qualité de ses œuvres, le suspense et sa maestria. On doit aussi noter une certaine ressemblance avec le style de Dario Argento, cinéaste italien qui popularisa le Giallo, par ses plans séquences complexes intimement liés a la musique.

Brian De Palma a su donner un nouveau souffle aux films de genre, particulièrement dans les domaines du suspense et du fantastique. Il n'hésite pas à afficher clairement ses influences, reprenant des thèmes voire des scènes de ses cinéastes préférés (Hitchcock principalement) en allant même jusqu'à les reproduire dans ses films : l'un des exemples les plus marquants est cette scène des Incorruptibles (The Untouchables, 1987) où l'on trouve une allusion à la scène des escaliers d'Odessa du Cuirassé Potemkine (Sergueï Eisenstein, 1925). Le cinéma de De Palma allie outrance et virtuosité, revendiquant un lyrisme exacerbé, dont les dernières œuvres demeurent toutefois inégales. Parmi ses plus grands films, citons Phantom of the Paradise (1974), variation sur le thème de Faust mêlant avec virtuosité comédie musicale, drame psychologique et fantastique. Carrie au bal du diable (1976), adaptation du Carrie de Stephen King, est un modèle du genre horrifique et pousse à son paroxysme l'utilisation du split screen, procédé filmique consistant à une séparation de l'écran pour proposer deux angles de vue différents dans un même espace. Pulsions (Dressed to Kill, 1980) rend hommage à Sueurs froides et à Psychose d'Hitchcock. On retrouve aussi dans sa filmographie le grand film Scarface, avec Al Pacino. Avec une particulière attention portée à la scène du meurtre de l'héroïne, sommet d'inventivité technique au service d'un voyeurisme morbide que l'on retrouvera dans Body Double (1984), transposition de Fenêtre sur cour dans le milieu décadent et corrompu du cinéma de genre hollywoodien des années 1980. Ses dernières œuvres, souvent plus formelles et policées que les premières, demeurent néanmoins intéressantes ne serait-ce que pour la virtuosité de certaines séquences, à l'image de l'ouverture vertigineuse de Snake Eyes (1998) (un plan-séquence de 17 minutes - en réalité constitué de 3 coupes invisibles), ou de la scène du meurtre de l'agent glace dans Le Dahlia Noir (The Black Dahlia, 2006), film tranquille et nostalgique d'un maître à la retraite.

Avant d'être le compagnon de la chanteuse Elli Medeiros, il fut marié à l'actrice Nancy Allen qui joue dans plusieurs de ses films.



Dans la plupart des films de Brian De Palma, on retrouve une réalisation unique, un style bien personnel, des plans de caméra qui lui sont particuliers apparaissent systématiquement comme la caméra longeant un immeuble de haut en bas ou de bas en haut, un personnage mourant obligé de ramper (Sœurs de sang, Les Incorruptibles, ...) un gros plan sur le personnage et en arrière-plan un signe, un décor ou un objet particulier pour mettre en valeur la scène, des musiques de fond qui collent toujours parfaitement à la scène, des plans de personnage uniques (John Travolta tenant dans ses bras Nancy Allen morte sous un feu d'artifice avec ce même air de piano que dans Blow Out, Al Pacino, alias "Tony Montana", tenant en main son arme hystérique avant de mourir dans Scarface, ...).

De fait le cinéma de Brian de Palma est un cinéma du questionnement. Le cinéaste questionne à la fois le cinéma de ses illustres ancêtres en se demandant comment "ça" marche et pourquoi "ça" marche. Par exemple, dans L'Esprit de Caïn, on voit une poussette descendre par l'ascenceur et un bébé -en même temps- tomber dans le vide. C'est une allusion-clin d'oeil au fim muet soviétique Le Cuirassé Potemkine et à la scène magnifique des Incorruptibles.

Au delà de l'humour, cultivé et élitiste à peine tempéré par la cible "grand public" de son cinéma, Brian De Palma questionne aussi son propre cinéma qu'il retravaille à l'occasion. Son dernier film, Redacted, est le prolongement de son film de guerre Outrages (Casualties of war, 1989). C'est de style qu'il s'agit et de la volonté "totalitaire" de mettre un terme au cinéma, ce mensonge permanent : « le cinéma ment 24 fois par seconde » selon Brian De Palma.







  • 1960 : Icarus
  • 1961 : 660124 : the story of an IBM card
  • 1962 : Wotan's wake
  • 1964 : Jennifer
  • 1965 : Bridge that gap
  • 1966 : The Responsive Eye
  • 1966 : Show me a strong town and I'll show you a strong bank


  • 1968 : Murder à la mod
  • 1968 : Greetings
  • 1968 : The Wedding Party, coréalisation avec Wilford Leach
  • 1970 : Dionysus in '69, coréalisation avec Richard Schechner
  • 1970 : Hi, Mom!
  • 1972 : Attention au lapin (Get to know your rabbit)
  • 1973 : Sœurs de sang (Sisters)
  • 1974 : Phantom of the Paradise
  • 1976 : Obsession
  • 1976 : Carrie au bal du diable (Carrie)
  • 1978 : Furie (The Fury)
  • 1980 : Home movies
  • 1980 : Pulsions (Dressed to kill)
  • 1981 : Blow out
  • 1983 : Scarface
  • 1984 : Body Double
  • 1986 : Mafia salad (Wise guys)
  • 1987 : Les Incorruptibles (The Untouchables)
  • 1989 : Outrages (Casualties of war)
  • 1990 : Le Bûcher des vanités (The Bonfire of the Vanities)
  • 1992 : L'Esprit de Caïn (Raising Cain)
  • 1993 : L'Impasse (Carlito's Way)
  • 1996 : Mission : Impossible
  • 1998 : Snake Eyes
  • 1999 : Mission to Mars
  • 2002 : Femme fatale
  • 2006 : Le Dahlia noir (The Black Dahlia)
  • 2007 : Redacted


  •  ? : The Untouchables : Capone Rising (projet de préquel des Incorruptibles)
  •  ? : Toyer
  •  ? : The Boston Stranglers (projet de film sur Albert DeSalvo alias "l'étrangleur de Boston")
  •  ? : Print The Legend (film inspiré de l'histoire de Jessica Lynch, dans la lignée de Redacted)


  • 1968 : Greetings : l'homme qui fume face au bureau de l'armée
  • 1994 : Rotwang muss weg ! de Hans-Christoph Blumenberg : un célèbre réalisateur américain
  • 1995 : Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain de Martin Scorsese : lui-même
  • 2006 : Le Dahlia noir : le réalisateur lors des essais d'Elisabeth Short (voix VO)


  • Brian de Palma, entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Calmann-Lévy, 2001.


  • 1974 : grand prix du jury au festival d'Avoriaz pour Phantom of the Paradise
  • 2007 : Lion d'argent de la 64eMostra de Venise pour son film Redacted


Informations générales

Biographie relatives