Biographie de Bruce Nauman

Voir son actualité

fermer

San Diego takes art to the great outdoors
Los Angeles Times
There are 14 other works by an all-star team of artists that includes William Wegman, Robert Irwin, Bruce Nauman and Nam June Paik. Info: UCSD Stuart Collection; (858) 534-2117, http://stuartcollection.ucsd.edu. 'Murals of La Jolla'. Visitors to La ...




A discovered history of the Journal Sentinel art collection
Milwaukee Journal Sentinel
... a bizarre little landscape by Santos Zingale; a contemporary Milwaukee streetscape by Shelby Keefe; a subtle print about the act of printmaking by Bruce Nauman, perhaps the most esteemed artist in the collection; and a wonderful portrait of Lucius ...




New York Times (blog)

Q. and A. | Philippe Vergne, the New Director of MoCA, on the Future of the ...
New York Times (blog)
There's a reason why Paul McCarthy, Bruce Nauman, Barbara Smith and Bas Jan Ader's work all came out of Los Angeles. They were not conventional, they were more about projects than objects, looking at the tradition of performance rather than the ...




TV Blog de Harguindey

Las listas
TV Blog de Harguindey
... Jaspers Johns, Richard Serra, Bruce Nauman, Cindy Sherman y Ellsworth Kelly fueron los elegidos. Naturalmente, selecciones como ésta consolidan o aumentan el valor de sus obras por lo que, quiéralo o no la revista, el resultado influye en el mercado.




Lancashire Evening Post

Week Ahead What's On Listings 03-04-14
Lancashire Evening Post
Bruce Nauman: Works produced between the 1970s and the 1990s that explore the body and our relationship to space, communication and miscommunication. Daily until May 24. Harris Museum & Art Gallery, Market Square, Preston. Tel: 01772 258248.




The Globe and Mail

Six ways to make a room pop with neon colour
The Globe and Mail
But for every historic example that's totally tacky, there's another where neon looks completely stunning (take, for instance, the pop-minimalist art works of Dan Flavin and Bruce Nauman, where neon is mesmerizing, not nauseating). For the home, neon ...

et plus encore »



Upstairs and Behind Doors, Creative Passion
New York Times
Through Saturday, works by Sarah Braman, Daniel Turner, Marcia Hafif, Bruce Nauman, John McCracken and Ken Price do the talking. Down the block, Moeller Fine Art (35 East 64th Street) has a rewarding near-retrospective of Lyonel Feininger's woodcuts, ...

et plus encore »



Neue Zürcher Zeitung

Ausstellung zum Verhältnis von Fotografie und Skulptur
Neue Zürcher Zeitung
Dazu gehören zum Beispiel die Video-Performances von Rebecca Horn oder Chris Burden, in denen ihr Körper zur beweglichen Skulptur wird, oder die Tennisbälle, die ein blutjunger Bruce Nauman in den sechziger Jahren in seinem Atelier herum springen ...




DiePresse.com

Salzburg: Kunst aus Wut und Entwurzelung
DiePresse.com
An der Hochschule in Iowa lernte sie Arbeiten von Vito Acconci, Allan Kaprow und Bruce Nauman kennen. Aber „die Männer standen alle auf Konzeptkunst und machten Sachen, die sehr clean waren“. Sie dagegen setzte ihren nackten Körper ein, benutzte ...




NY Arts Magazine

Playing GI Joes with Jacolby Satterwhite
NY Arts Magazine
... Kara Walker, Joseph Beuys, Inez and Vinoodh, Antonio Biaggi, Paul Mcarthey, Andy Warhol, Bruce Nauman, Adriane Piper, Matthew Barney, Terence Koh, Nintendo 64, Sega Genesis, Dreamcast, Playstation, and music video directors like Mark Romanek, ...




Bruce Nauman, né en 1941 à Fort Wayne, (Indiana) est un artiste vidéaste et artiste-peintre américain. Bruce Nauman fait des études d'art et de mathématiques à l'université du Wisconsin (1960-1964) puis d'art à l'université Davis en Californie (1965-1966).Sa première exposition personnelle a lieu en 1966. Il déclare pratiquer "un art qui agresse le spectateur".



Dès la fin des années soixante, il travaille sur le thème de son corps et de ses déplacements à travers des films, des sculptures et des enregistrements vidéos. Par la suite, il commencera à travailler sur des supports plus organiques en utilisant, par exemple, des moules en cire ou en fibre de verre afin de fossiliser certaines parties de son corps. Sa première exposition a lieu en 1966 et dès 1967, il inaugure une réflexion plastique et théorique de son propre corps qu'il découpe en morceaux, tête en bas ou coupée, membres disloqués.

Plus tard, dans de nombreuses performances, il répètera des fragments de gestes ou de phrases simples, jouant ainsi sur la linguistique avec notamment des syllabes empruntées à son nom. Il jouera avec les lettres de l'alphabet à partir d'installations de néons.

Il s'est aussi intéressé à l'approche sensorielle, avec « Live-taped Video Corridor » (1969-1970), dans lequel il utilise l’esthétique de la caméra de surveillance (qui filme Bruce Nauman) pour déstabiliser le spectateur qui est face à son image réelle.

Dans les années soixante-dix et quatre-vingt, on verra Nauman utiliser presque systématiquement la spirale de néon qu’il associera à des situations violentes et/ou sexuelles et provocantes. Il crée ensuite des carrousels (animaux empalés, démembrés, suspendus à des barres de métal tournant en cercle), réalise des vidéos autour des thèmes du sexe et de la mort;

En 1990, il revient à son propre corps et filme en gros plan sa tête tournant comme un gyrophare tandis qu'il dit des déclarations violentes sous formes d'onomatopées. Et comme explication de tout cela, il dit: "Fondamentalement mon œuvre est issue de la colère que provoque en moi la condition humaine".

Peintre, il a aussi réalisé une œuvre graphique dans laquelle on retrouve sa passion pour les fragments de corps, les signes et l'écriture.



  • J.Livingston, M.Tucker, Bruce Nauman 1965-1972, Los Angeles County Museum of Art, 1972
  • C.Van Bruggen, Bruce Nauman, Rizzoli, New York, 1988
  • K.MacKenna, "entretien avec bruce Nauman", L.A Times, Los Angeles, 1991
  • Bruce Nauman, Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, 1993
  • Bruce Nauman, Centre Georges-Pompidou, Paris, 1997
  • Bruce Nauman, Johns Hopkins University Press, Baltimore, 2002