Biographie de Christopher Lasch

Voir son actualité

Christopher Lasch (1932-1994) est un historien, intellectuel et critique social important de l'après-guerre aux États-Unis.



Il poursuit ses études à Harvard et Columbia, enseigne à l'Université de l'Iowa et termine sa carrière comme professeur d'histoire à l'Université de Rochester de 1970 à sa mort, d'un cancer, en 1994.



Influencé par le courant idéologique de l'école de Francfort, Christopher Lasch pose un regard critique vis-à-vis des industries culturelles. Dans Culture de masse ou Culture populaire[1], l’écrivain critique la définition de la culture de masse telle que la gauche « libérale-libertaire » (concept élaboré par Michel Clouscard) la conçoit, et qui voit dans toute critique de la société des loisirs et de la société des spectacles, une pensée conservatrice. Les critiques contre l’industrialisation de la culture sont perçues comme des critiques de la démocratie elle-même.

Véritable leurre selon lui, la visée de démocratisation de la culture aboutit à uniformiser les propositions culturelles et à manipuler les citoyens. Ces valeurs libérales s’ancrent selon lui dans la philosophie des Lumières, qui tait les particularismes et engage une révolution culturelle. Il reproche à cette idéologie de faire de la modernité un concept qui dissout et rompt avec toute forme de tradition.

Comparant le développement de la France à celui de l’Amérique, il pense que la liquidation des racines et de l’enracinement au profit du « melting pot » est le chemin que prend la société française. Celui-ci se caractérise par la croyance selon laquelle seuls les déracinés peuvent accéder à une véritable liberté. Niant la conception selon laquelle il existe un double circuit culturel, l’un foulé par l’élite, l’autre par la masse, il considère que le système actuel dissout, par sa structure même, les cultures populaires dans le narcissisme de la culture de masse.



  • La Culture du narcissisme – La vie américaine à un âge de déclin des espérances (The Culture of narcissism – American Life in An Age of Diminishing Expectations, 1979), Climats, 2000, 332 pages, (ISBN 2-84158139).
  • La Révolte des élites et la trahison de la démocratie, 1996 (The revolt of elites and the betrayal of democracy, 1994) Climats, 272 pages.
  • Le Seul et Vrai Paradis (The True and Only Paradise, 1991), Champs/Flammarion , 2002, 686 pages.
  • Les Femmes et la vie ordinaire (Women and the Common Life. Love, Marriage, and Feminism, 1997), Climats, 2006, 250 pages.
  • Culture de masse ou culture populaire ?, Climats, 80 pages.
  • The Minimal Self, 1984.


  • « {{{titre}}} », dans Modern Age, 2005, p. 330-343 [texte intégral]
  • « {{{titre}}} », dans Telos, no 97, 1993, p. 124-135, p125
  • « {{{titre}}} », dans Telos, no 97, 1994, p. 121-123, p123
Voir aussi sur Wikiquote les citations «  Christopher Lasch ».


  1. Culture de masse ou culture populaire, Climats, 2001.