Biographie de Dominique Paillé

Voir son actualité

fermer

Le Figaro

Manuel Valls, le plus libéral des socialistes
Le Figaro
D'ailleurs, Manuel Valls voulait aussi instaurer un ministère franco-allemand de l'économie. Au vu de toutes ces propositions, l'UMP Dominique Paillé s'interrogeait alors «pour savoir ce que [Valls] fait encore au Parti socialiste». Partager. Partager ...

et plus encore »



Martinique. Développement Durable, les collégiens donnent l ...
CARAIB CREOLE NEWS
La cérémonie, présidée par Josette Manin et animée par le chanteur Paille, récompensera les 7 projets les plus créatifs et innovants. A la clé, des voyages à la Dominique et en Guadeloupe et des excursions en pleine nature pour les collégiens vainqueurs.




Sud Ouest

« Je n'ai rien torpillé »
Sud Ouest
L'opposante d'alors, Madame Jacquet, l'a caricaturé de suite en homme de paille et il a voulu prendre son indépendance de manière un peu… radicale parfois. Les tensions ont été rapides notamment avec des adjoints (cf. deux, NDLR). La rupture a été ...

et plus encore »



Faudrait savoir...
la Nouvelle République
Mais le lendemain, Gérard Cesbron publiait sur son blog une réaction de Dominique Paillé dans laquelle l'ancien maire des Aubiers et ex-député des Deux-Sèvres lui apporte son soutien et dit partager avec lui « au sein de l'UDI que j'ai cofondée, les ...




法国政府改组内政部长瓦尔斯任总理
新浪网
鉴于此,《费加罗报》称其为社会党中的自由派,法国右翼人民运动联盟UMP(前发言人)多米尼克·帕耶(Dominique Paillé)表示“不知瓦尔斯是否还属于社会党”。 《世界报》、《回声报》等媒体称奥朗德总统选择瓦尔斯接任总理是冒 ...

et plus encore »

Dominique Paillé, né le 28 mai 1956 aux Aubiers (Deux-Sèvres), est un homme politique français, conseiller auprès du Président de la République.

Il est nommé secrétaire adjoint de l'UMP en 2007, puis porte-parole du mouvement en 2008.



Il est divorcé et père d'un enfant.

Après avoir été élève à Science-Po, il obtient un DEA en économie de la santé à Paris-Dauphine puis est diplômé de l'ENSP.

Directeur d'hôpital entre 1980 et 1989, il est militant syndical et occupe la fonction de délégué général du Syndicat national des cadres hospitaliers (SNCH) de 1982 à 1988.



En parallèle, Dominique Paillé débute en politique en qualité de militant du PSU[1], puis décide de se consacrer activement aux responsabilités politiques, de façon à être élu maire des Aubiers en 1989 il devient également suppléant, en 1988, d'Albert Brochard député de la 4ieme circonscription des Deux-Sèvres (Bressuire , Thouars) .

En 2001, il organise la fusion sa commune avec Nueil-sur-Argent, et reste à la tête de l'entité nouvellement créée jusqu'à l'année suivante : suite à une démission collective du conseil municipal, Dominique Paillé doit abandonner sa fonction de maire, et, aux élections municipales qui suivent en décembre 2002, il n'est pas réélu et devient simple conseiller municipal[2] jusqu'en mars 2008, élection à laquelle il ne représente pas.

Député des Deux-Sèvres de 1993 à 2007, il siège également au conseil général des Deux-Sèvres de 1994 à 2001, mandat durant lequel il préside la régie départementale d'électricité du département. À l'assemblée nationale, il s'intéresse notamment aux questions culturelles et à la protection de l'enfance.

Ancien membre de l'UDF, pour laquelle il dirige la campagne européenne de François Bayrou en 1999, il rejoint le Parti radical, qui fait alors partie de la confédération UDF. En 2002, il est exclu de l'UDF. Il rallie sa formation à l'UMP, et en devient vice-président.

Aux élections législatives de juin 2007, député sortant de la 4e circonscription des Deux-Sèvres et se représentant pour un quatrième mandat, il est battu au second tour par Jean Grellier (PS), qui obtient 51,41% des voix.

Suite à la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, il est nommé conseiller auprès du Président de la République. Il est promu secrétaire général adjoint de l'UMP en 2007[3], après la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, et demeure membre du conseil national du Parti radical pour les questions de santé[4]. En 2008 il quitte le poste de Secrétaire général adjoint et est nommé porte-parole de l'UMP.

Aux élections sénatoriales de septembre 2008, Dominique Paillé est battu alors qu'il convoite un des sièges représentant les Français de l'étranger. Il ne recueille que 16 votes (10,60% des voix) se plaçant derrière Claudine Lepage (PS), Robert Del Picchia (UMP), André Ferrand (UMP) et Christophe Frassa, Français de Monaco, qui s'était présenté en dissident de l'UMP[5].



Le 26 mars 2004, Dominique Paillé est condamné par le tribunal correctionnel de Paris à une peine de dix mois de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende, pour « abus de confiance » dans le cadre d'une affaire privée. Il a ainsi prélevé 40 000 euros pour ses voyages privés et des dépenses personnelles dans les comptes de l'association Appel Europe, qu'il avait créé[6].



  • 24/03/1989 - 18/06/1995 : Maire des Aubiers (Deux-Sèvres)
  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : Député de la 4e circonscription des Deux-Sèvres (successeur d'Albert Brochard)
  • 27/03/1994 - 18/03/2001 : Membre du Conseil général des Deux-Sèvres
  • 05/09/1994 - 03/10/1994 : Membre du Conseil régional de Poitou-Charentes
  • 25/06/1995 - 18/03/2001 : Maire des Aubiers (Deux-Sèvres). Il organise la fusion des communes de Nueil sur Argent et des Aubiers
  • 01/06/1997 - 18/06/2002 : Député de la 4e circonscription des Deux-Sèvres
  • 19/03/2001 - 01/11/2002 : Maire de Nueil-les-Aubiers (Deux-Sèvres) (fin de mandat suite à une démission collective du conseil municipal)
  • 19/06/2002 - 17/06/2007 : Député de la 4e circonscription des Deux-Sèvres
  • De novembre 2002 à mars 2008 : conseiller municipal de Nueil-les-Aubiers (Deux-Sèvres)


  • Les Deux-Sèvres, l'autre pays du vin, avec Alain Ligné (ancien maire de Thouars). La Crèche : Geste Éditions, 2006.
  • Le service de santé des armées, la face cachée : corruption, abus de pouvoir, omerta, avenir, avec Marc Lemaire et Stéphane Lewden, Paris, L'Harmattan, 2002
  • Dominique Paillé a été co-directeur de la collection « les cahiers de la Convention Démocrate » chez l'Harmattan (2004) :
    • Recycler pour une économie durable et solidaire - colloque du 16 juin 2003
    • La lutte contre la contrefaçon : comment défendre notre patrimoine industriel et intellectuel, actes du colloque du 27 janvier 2004
    • La lutte contre les infections nosocomiales : une urgence hospitalière, actes du colloque du 29 avril 2004




  1. Vincent Nouzille, Dominique Paillé : Pour la liberté de fumer, L'Express, 28 septembre 2006
  2. Résultats de l'élection municipale partielle à Nueil-les-Aubiers, les 1er et 8 décembre 2002, 2002, Ministère de l'Intérieur
  3. Organigramme de l'UMP, 2007, UMP
  4. Composition du Bureau national du Parti radical, 1er décembre 2007, Parti radical
  5. Sénatoriales : Paillé, un des porte-parole de l'UMP, battu ; Le Figaro du 21 septembre 2008
  6. Roger Caviardi, « Le Paillé dans l’oeil de l’UMP », 5 octobre 2007, Bakchich.info. Consulté le 31 juillet 2008