Biographie de Ernst Zündel

Voir son actualité

fermer

TheChronicleHerald.ca

MEEK: Two stompin' Toms and free speech in Canada
TheChronicleHerald.ca
Lawyer Doug Christie, who died this week of cancer after spending a career representing people like Holocaust denier Ernst Zundel, put free speech in exactly the right context in a series of farewell interviews. “Free speech is a right you have to wish ...

et plus encore »



Expose hate speech to the light
Toronto Star
Jailing Ernst Zündel for speech made him an international celebrity, when he started as a lonely crackpot. Violent coercion destroys values, it does not increase them. Violently coercing peaceful people for their words puts us on the slippery slope to ...




Edmonton Public Library through the years
Edmonton Journal
This is during a time when Holocaust deniers Ernst Zundel and former Eckville public school teacher Jim Keegstra are making news, and Salman Rushdie's controversial book The Satanic Verses sparks protests from Muslims in several countries. The Jasper ...

et plus encore »



Pete McMartin: Doug Christie — defender of free speech, symbol of ...
Vancouver Sun
The Society considered disciplining Christie for his conduct during his defences of Holocaust denier Ernst Zundel and Imre Finta, a Hungarian police officer accused of committing manslaughter, kidnapping and robbery during his alleged involvement in ...

et plus encore »



L'avocat Doug Christie est mort
Droit-Inc.com
... antisémite en raison des clients qu'il représentait. En plus d'Ernst Zündel, qui niait l'existence de l'holocauste, Doug Christie a défendu dans le passé le professeur de l'Alberta Jim Keegstra dans une affaire de discours haineux. Pour lire sur le ...

et plus encore »



Doug Christie Dead: Free Speech Lawyer Defended Ernst Zundel ...
Huffington Post Canada
Christie's client list includes former Nazi prison guard Michael Seifert, Holocaust-denier Ernst Zundel and self-proclaimed Nazi-sympathizer Paul Fromm. Zundel, who maintains the Holocaust never occurred, was convicted in 1985 for "spreading false news ...
BC lawyer Doug Christie, who defended Zundel and Keegstra, dies ...Regina Leader-Post
Controversial free speech defender Douglas H. Christie, lawyer for ...National Post
Remembering Victoria lawyer Doug Christie: Defender of free ...CTV Vancouver Island
StarPhoenix
17 autres articles »



Jean Chrétien touts his legacy, takes shots at Harper
Macleans.ca
Canada's defender of the country's most hated hatemongers—including Ernst Zundel, among others—died of cancer Monday, just weeks after making his final arguments in court. 2. Bill 14. If the Quebec government revokes the status of certain bilingual ...




Doug Christie, defender of Holocaust deniers, dies
The Times of Israel
His client list included German Holocaust denier Ernst Zundel; Wolfgang Droege, head of the neo-Nazi Heritage Front; anti-Semitic teachers Paul Fromm, Malcolm Ross and James Keegstra; white supremacists Doug Collins, John Ross Taylor and Terry ...




Who, now, will defend the indefensible?
Canadian Lawyer Magazine
His clients included holocaust denier Ernst Zundel, former Nazi guard Michael Seifert, fascist John Ross Taylor, and white supremacist Paul Fromm. Christie studied law at the University of British Columbia and rose to prominence in the mid-1980s ...




Globe and Mail

Free-speech zealot Doug Christie defended anti-Semites, white ...
Globe and Mail
His list of clients included high school teacher James Keegstra, who taught students that Jews were an evil force in society; Holocaust denier and Nazi sympathizer Ernst Zundel; white supremacist Paul Fromm; and Saskatchewan native leader David ...


Ernst Christof Friedrich Zündel (24 avril 1939 à Bad Wildbad Bade-Wurtemberg - ) est un pamphlétaire néonazi. Au Canada, il est surtout connu pour la propagande haineuse envers les Juifs et sa contestation de l'existence de la Shoah.



Il s'installe au Canada en 1958 comme immigrant reçu, pour ne pas faire son service militaire en Allemagne et ne pas payer ses dettes. En 1960, il épouse la Canadienne Janick Larouche, avec laquelle il a deux fils. Ils divorcent en 1977.

Il devient directeur des publications Samizdat qui produisent un abondant matériel néonazi et participe sous le pseudonyme de Christof Friedrich à des magazines antisémites et est l'un des cofondateurs du mouvement suprématie de la race blanche (White Power).

Il illustre de nombreux magazines, y compris la couverture du Maclean's Magazine.

En janvier 1985, Sabrina Citron, ancienne déportée, dépose plainte contre lui pour « publication de fausses informations destinées à porter atteinte à l'intérêt public et ce en toute connaissance de cause ». Il obtient que le jugement le condamnant soit cassé pour vice de procédure. En 1988, le verdict du jugement pour la même raison de la cour de l'Ontario qui imposait quinze mois de prison ferme est cassé par la Cour suprême du Canada pour atteinte à la liberté d'expression.

En 1997, son second mariage prend fin après dix-huit mois.

À la fin des années 1990, il est convoqué par la Commission canadienne des droits de la personne pour s'expliquer du ton haineux avec lequel il s'exprime notamment sur les juifs. Avant la fin de la procédure, il part à Pigeon Forge au Tennessee où il épouse Ingrid Rimland en déclarant ne plus vouloir revenir au Canada.

En 2003, il est arrêté aux États-Unis pour violation des règles d'immigration. Il est expulsé au Canada, bien que son statut de résident soit expiré pour absence prolongée hors du pays. Un mandat pour son arrestation est émis en Allemagne pour déni de l'Holocauste (Volksverhetzung).

Zündel est maintenu en détention au Canada comme menace à la sécurité nationale à cause de ses liens avec les groupes néo-nazis violents pendant que la procédure d'extradition se déroule.

Le 24 février 2005, le juge fédéral Pierre Blais statue que l'extradition dans son Allemagne natale est légale. Le 1er mars, il embarque dans un avion et, dès son arrivée à l'aéroport de Francfort, il est envoyé en prison.

Le début de son procès en février 2006 est marqué par la fanfare, ses partisans étant présents pour chanter « Deutschland Über Alles » et son avocate Sylvia Stolz étant menacée d'outrage au tribunal par le juge examinant le cas.

Le 15 février 2007, il est condamné à cinq ans de prison, la peine la plus lourde possible, par le tribunal de grande instance de Mannheim (ouest)[1]. Les juges ont suivi les réquisitions du Parquet, qui avait requis cette peine en janvier 2007, tandis que la défense avait demandé un acquittement. Il était jugé pour négation de la Shoah par le biais de son site Web et de diverses publications, ce qu'interdit la législation allemande. Il lui était notamment reproché de mettre en cause l'existence des chambres à gaz durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que celle de l'Holocauste et du nombre de ses victimes.









  1. « Ernst Zündel est condamné en Allemagne », Le Devoir, 16 février 2007.