Biographie de Félicien Rops

Voir son actualité

fermer

lavenir.net

De vrais as du clavier et de la souris
lavenir.net
Plus d'une centaine de seniors ont participé à ces formations, encadrés par cent vingt jeunes issus de l'institut Saint-Louis, l'Athénée Royal François Bovesse, l'Institut Sainte-Ursule et l'institut Félicien Rops. Nouveauté, cette année : outre la ...




lavenir.net

exilé… par amour !
lavenir.net
C'est sentimental. En plus, le bâtiment qu'il occupe a été construit par mon grand-père architecte. À Namur, je m'arrête à la Brasserie François, où je retrouve souvent une clientèle qui fait partie de mon public. Il y a aussi le musée Félicien Rops ...




Avec la nature pour unique terrain vague, l'art belge se pique de ...
Le Soir
De sérieuses garanties de lobbying pour une cohorte d'artistes belges qui entendent interpréter librement la nature, dont Félicien Rops, Charles De Groux, Verwée, Artan etc. C'est autour de ce pôle novateur que se concentre l'exposition du Musée Rops.




Column Lucie Th. Vermij - Verlokkingen
Boekblad (abonnement)
... van de onderwereld, Dali verbeeldde de veerman Charon in een serie tekeningen bij Dante's Inferno - maar biedt ook een keur aan kleurrijke werken over de verlokkingen van de dood, van de hand van Félicien Rops, Aubrey Beardsley of Gustave Moreau.




lavenir.net

Lunch du XIXe siècle
lavenir.net
NAMUR - Dans le cadre des Apé'Rops, cycle d'activités sur les temps de midi au Musée Félicien Rops, l'historien Patrick Rambourg analyse les pratiques culinaires et alimentaires au départ des menus illustrés par Félicien Rops et évoque les habitudes ...




L'effet "papillon" de Yolande Moreau
lalibre.be
Quand l'écran transpire soudain la frite, on n'est pas dans le folklore brelien mais chez Edward Hopper visitant le pays de Félicien Rops. Un ours en peluche derrière un verre de bière est d'une belle éloquence. Et quelle alchimie entre l'instinct de ...




Bruxelles si belle
Libération (Abonnement)
Ils sont nombre d'artistes, peintres, écrivains belges ou non, philosophes, à avoir marqué aussi Bruxelles et fait connaître le pays mondialement jusqu'à aujourd'hui : Erasme, Félicien Rops, Fernand Khnopff, René Magritte, Emile Verhaeren, James Ensor, ...




RTBF

Benoit Mariage : "un Grognon de l'époque Rops ou Renoir"
RTBF
Le réalisateur namurois y verrait bien " un espace de villégiature, dans l'esprit du début du siècle dernier, de l'époque de Félicien Rops ou d'Auguste Renoir ". Plutôt nostalgique, le cinéaste. Et pratique : "Il faudrait un accès à la Meuse afin que ...




Gerd Wittig aus Zeulenroda: Realist am Schlagzeug
Ostthüringer Zeitung
Heute aber bieten sie der Scharlatanerie Tür und Tor", ist der 65-Jährige überzeugt und nennt mit Otto Dix , Gustave Courbet , Heinrich Zille und Félicien Rops seine künstlerischen Vorbilder. "Ich mag die Anspielungen auf die Bürgerlichkeit", sagt ...

et plus encore »

Félicien Rops est un artiste belge, peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, né à Namur le 7 juillet 1833, mort à Essones (aujourd'hui Corbeil-Essonnes), le 23 août 1898.



Après une première carrière de caricaturiste (journal Le Crocodile), il illustre notamment les livres de son ami Charles de Coster, dont la Légende et les aventures d'Uylenspiegel (1866).

Féru de botanique, il s'y adonne en compagnie de l'éditeur français Auguste Poulet-Malassis, exilé à Bruxelles de septembre 1863 à mai 1871. Pour celui-ci, il réalise les frontispices des Bas-fonds de la société d'Henry Monnier (1864), du Diable au corps d'Andrea de Nerciat (1865), des Épaves de Charles Baudelaire (1866), des Jeunes France de Théophile Gautier (1866), de Gamiani d'Alfred de Musset (1866) ou encore de Point de lendemain de Vivant Denon (1867).

Ami de l'archéologue Maurice Hagemans, il voyage avec lui en Suède et en Norvège en 1874. Il dessine ou peint également sur les bords de la Meuse, du Danube, à Barbizon, à Monte-Carlo, en Espagne ou en Algérie.

Ses gravures comprennent La Peine de mort, L'Ordre règne à Varsovie, La Médaille de Waterloo, La Buveuse d'absinthe, La Grève, Pornokratès ou Mors syphilitica.

Son succès l'ayant amené à Paris, il y illustre les oeuvres de Jules Barbey d'Aurevilly, de Joséphin Péladan, de Félicien Champsaur ou de Stéphane Mallarmé. En dépit de ces collaborations, le caractère érotique d'une partie de son œuvre obère sa reconnaissance publique.

En 1857, il épouse Charlotte Polet de Faveaux, fille d'un juge au Tribunal de Namur. De ce mariage naissent un fils, Paul, et une fille, Juliette, décédée en bas âge. Divorcé en 1875, il vit dès lors avec les sœurs Léontine et Aurélie Duluc, créatrices d'une maison de couture.

Fondateur à Bruxelles de la Société Internationale des Aquafortistes, en 1869, il est également l'un des membres fondateurs du Groupe des XX en 1883.

Sa vue commence à baisser en 1892 mais il reste actif jusqu'à son décès. Sa correspondance avec ses amis est d'une érudition et d'une verve étincelantes.

Un magnifique musée lui est dédié à Namur, sa ville natale. On peut également visiter à Mettet, le château où il vécut avec Charlotte Polet de Faveaux.



  • Benoît Noël et Jean Hournon : Parisiana - La capitale des peintres au XIXe siècle (Étude de Pornokratès), Paris, Les Presses Franciliennes, 2006.
  • Bernadette Bonnier (dir.) : Le musée provincial Félicien Rops, Bruxelles – Namur, Dexia – Fonds Mercator, 2005.
  • Benoît Noël : La Rebuveuse d'absinthe - autour de l'oeuvre de Félicien Rops, Sainte Marguerite des Loges, Éditions BVR, 2005
  • Hélène Védrine : Le Cabinet de curiosités de Félicien Rops - Caprice et fantaisie en marge d'estampes, Paris, Somogy, 2003.
  • Véronique Leblanc et Hélène Védrine : Injures Bohêmes - Les plus belles lettres illustrées de Félicien Rops, Paris, Somogy, 2003.
  • André Guyaux, Hélène Védrine et al. : Autour des Epaves de Charles Baudelaire, Catalogue Musée Provincial Félicien Rops, Namur, 1999.
  • Bernadette Bonnier, Véronique Leblanc, Didier Prioul, Hélène Védrine : Rops suis, aultre ne veulx estre, Bruxelles, Complexes, 1998.
  • Hélène Védrine : Félicien Rops : Mémoires pour nuire à l'histoire artistique de mon temps, Bruxelles, Labor, 1998.
  • Véronique Leblanc : D’Art, de Rimes et de Joie - Lettres à un ami éclectique - Correspondance de Félicien Rops à Théodore Hannon, Province de Namur, 1996.
  • Olivier Salazar-Ferrer : Lettres à un ami vagabond - Correspondance de Félicien Rops à Jean d'Ardenne, Musée Rops, Namur et Revue Agone, Marseille, 1994.
  • Thierry Zéno - Préface de Jean-Pierre Babut du Marès : Les Muses sataniques - Félicien Rops, œuvre graphique et lettres choisies, Bruxelles, Jacques Antoine, 1985.
  • Robert Delevoy, Gilbert Lascault, Jean-Pierre Verheggen et Guy Cuvelier : Félicien Rops, Lausanne – Paris, Bibliothèque des Arts, 1985.
  • Camille Lemonnier : Félicien Rops - L’homme et l’artiste, Paris, Henri Floury, 1908. Réédité avec une préface d’Hélène Védrine (Paris, Séguier, 1997).


Informations générales