Biographie de Fabrice Santoro

Voir son actualité

fermer

TuttoLevante

I goleador della Terza categoria, altro passo avanti di Delucchi
TuttoLevante
... Dollera, Lanciano, Ribaudo, Santoro (Monilia); Balocco, Ruotolo, Scarpi, Suriano (R. Portofino); Cesare Balsamo, Fabrice De Crescenzo, Olmo, Venuto (Ri Calcio); Bonadies, Canepa, Descalzo, Ippolito, Sambuceti (Riese); Bracco, Riva (Segesta); Accame ...




Santoro répond à littlegyb
Sport365.fr
De passage dans nos locaux à l'occasion de l'enregistrement de « Couture Club » (diffusée vendredi à 20h30), Fabrice Santoro a répondu à vos questions. Voici sa réponse à littlegyb, qui l'interroge sur les faiblesses psychologiques des joueurs français.

et plus encore »



Punto de break

Francia se cae del top-10
Punto de break
A pesar de tener siempre representantes entre los veinte mejores del mundo: Yannick Noah, Henri Leconte, Guy Forget, Arnaud Boetsch, Fabrice Santoro o Cedric Pioline, fue con Grosjean y Clement los que comenzaron a germinar el boom del tenis francés ...


Fabrice Santoro, né le 9 décembre 1972 à Tahiti en Polynésie française, est un joueur de tennis français professionnel. Il est, à 36 ans, le plus vieux joueur encore en activité sur le circuit, détenant nombre de records. Il réside à Genève.



Bon joueur de simple, subtil et combattif, son talent s'exprime pleinement en double (surnommé le Ô, le Magicien ! par Pete Sampras[1] après une défaite en trois sets, en raison de son toucher de balle). Associé à Michaël Llodra, il a remporté à deux reprises l'Open d'Australie ainsi que le Masters en 2005. Il a fait partie de l'équipe de France de Coupe Davis.

Un autre sobriquet, Battling fab (Fab le battant) lui vient de sa combativité. Très endurant, Santoro a pulvérisé le record du match le plus long de l'histoire du tennis professionnel. Le 25 mai 2004, à Roland Garros, il s'est imposé face à Arnaud Clément après 6 heures et 35 minutes de jeu (6-4, 6-3, 6-7, 3-6, 16-14)[2]. Fabrice Santoro établit le 15 janvier 2008, lors de l'Open d'Australie, le record du nombre de participations en simple aux tournois du grand chelem avec 62 participations[1]. Ce record est actuellement porté à 66 participations avec l'Open d'Australie 2009. Il n'a également plus manqué de rendez-vous depuis l'US Open 1998.

Santoro a un revers à deux mains, qui lui donne une précision supplémentaire à défaut de puissance (son père s'en veut d'ailleurs de ne pas lui avoir donné une raquette plus légère quand il a débuté), tout particulièrement en double. Il utilise les deux mains également pour son coup droit. Réputé très difficile à jouer, Santoro a battu, à de très rares exceptions près, tous les plus grands joueurs de son époque et donné énormément de mal aux autres. En janvier 2006 à l'Open d'Australie, il réalise une performance : tombeur de l'ancien vainqueur de Roland-Garros, l'Argentin Gastón Gaudio, Santoro élimine au 4e tour l'Espagnol David Ferrer en trois sets 6-4, 7-5, 7-5. Il atteint ainsi les quarts de finale, son meilleur résultat en grand chelem, stade où il perd face à l'Argentin David Nalbandian[2].

Par la suite, Santoro a vécu l'épilogue d'une aventure mouvementée avec la Coupe Davis, un dernier clash entre Fabrice Santoro et Guy Forget devant lui fermer les portes de la sélection.

Marat Safin a un jour déclaré : « N'importe qui peut battre Fabrice Santoro. N'importe qui, sauf moi » après une énième défaite contre Santoro qui reste sa bête noire, avec un bilan en 2008 de seulement deux victoires contre sept défaites.

Pour sa 19e participation à Roland Garros (un record), Fabrice Santoro recevra à la fin du tournoi le Prix Citron, récompensant « la personnalité forte en zeste et en caractère » de la quinzaine.

En juillet 2008, Fabrice Santoro remporte pour la seconde fois consécutive le tournoi de Newport. C'est son sixième titre. Ainsi, ces deux dernières années, il a réalisé des performances remarquables même s'il envisage une prochaine fin de carrière. En novembre 2008, il gagne le tournoi challenger de Dniepropetrovsk en Ukraine en battant Victor Hanescu en finale.

En Janvier 2009, après une défaite sevère face au n°1 mondial Rafael Nadal des le premier tour du tournoi de Doha, Fabrice Santoro atteint le troisième tour de l'Open d'Australie en battant successivement l'espagnol Juan Carlos Ferrero, ancien numéro 1 mondial, et l'allemand Philipp Kohlschreiber alors tête de série n°32 au cours d'un match marathon de 4h.





  • vainqueur en 2001,
  • finaliste en 1999 et 2002 avec l'Équipe de France de Coupe Davis.



















Au 24 novembre 2008, Fabrice Santoro avait remporté 9 619 111 $, se plaçant à la 33e place du classement mondial des gains remportés sur le circuit ATP. Il est le joueur français ayant remporté le plus de gains sur le circuit devant Sébastien Grosjean et Cédric Pioline.







  • Meilleur classement ATP des joueurs de tennis français


Informations générales

Biographie relatives