Biographie de Ferdinand Ier de Bulgarie

Voir son actualité

Ferdinand Ier (1861-1948) fut prince régnant de Bulgarie (1887-1908) puis tsar de Bulgarie de 1908 à 1918.

Ferdinand de Saxe-Cobourg est né à Vienne le 26 février 1861 et mort à Gotha le 14 août 1948.



Régnant sur un minuscule duché du centre de l'Allemagne, la Maison de Saxe-Cobourg parvint au dix-neuvième siècle à placer ses membres masculins sur les trônes Belges, Portugais et Anglais puis par des mariages adroits, leurs filles régnèrent sur l'Allemagne, la Suède, la Norvège, la Russie (par les Hesse), la Roumanie.

Ferdinand est le plus jeune fils du prince Auguste, cousin germain du duc régnant Ernest II et du prince-consort de Grande-Bretagne Albert et de la princesse Clémentine d'Orléans, fille du roi des Français Louis-Philippe Ier et de la reine Amélie et marieuse infatigable. Son oncle est le roi-consort de Portugal Ferdinand II.

Né bien après ses aînés, il est le préféré de sa mère et vivra avec elle une relation fusionnelle.

Ses frères ont fait de beaux mariages mais de peu d'importance politique: le plus jeune, Auguste, après avoir été choisi pour épouser la princesse héritière de Brésil, a épousé, par amour, à son arrivée, la sœur cadette de sa promise, la princesse Léopoldine. Philippe, l'aîné, a épousé en 1875 la princesse Louise de Belgique, fille aîné de son cousin le richissime roi Léopold II.

La même année, sa sœur Amélie épouse le duc Maximilien-Emmanuel en Bavière, frère de l'impératrice d'Autriche (« Sissi ») et de la duchesse d'Alençon.

Pour son benjamin, la princesse Clémentine a de plus hautes ambitions. Elle réussit - grâce à l'immense fortune de son mari - à lui trouver un trône.



À la chute du prince Alexandre de Battenberg, Ferdinand est élu, contre l'avis de la Russie, prince régnant de Bulgarie en 1887, principauté restant vassale de l'Empire ottoman d'après le traité de Berlin de 1878, il réussira à renouer les relations avec le puissant frère slave en 1896. Les troubles politiques en Turquie lui permettent de rompre les derniers liens de soumission liant la Bulgarie à la Sublime Porte et Ferdinand se proclame tsar des Bulgares en 1908.

Si la Première guerre balkanique avait été un triomphe pour Ferdinand grâce aux gains territoriaux de la Thrace du Nord et d'une partie de la Macédoine, la deuxième guerre balkanique est une catastrophe. Humilié, le tsar adopte une politique progermanique qui mènera à la seconde catastrophe de son règne, la Première Guerre mondiale où la Bulgarie choisit le camp des empires allemand et autrichien. Le 3 octobre 1918, quatre jours après la capitulation de la Bulgarie, le tsar abdique en faveur de son fils Boris et se retire à Gotha.

Homosexuel avéré, il épouse cependant en 1893 la princesse Marie-Louise de Bourbon-Parme (sœur aînée de la future impératrice Zita) qui meurt en couches dès 1899.

Ils ont plusieurs enfants :

  • Boris (1894-1943) qui succède à son père en 1918,
  • Cyrille (1895 exécuté en 1945) régent de 1943 à 1945,
  • Eudoxie (1898-1985]

Informations générales

Biographie relatives