Biographie de Ferdinand Ier de Castille

Voir son actualité

Statue à Madrid (L.S. Carmona, 1750-53).

Ferdinand Ier dit le Grand, (né v. 1016 - mort en 1065), fut roi de Castille (1035-1065), territoire auquel s'ajoutèrent, en 1037, la province de León et, en 1054, celle de Navarre.

Fils du roi Sanche III de Navarre et de Munia Mayor de Castille, Ferdinand épousa la sœur de Bermude III, roi de León. En 1037, il battit l'armée de Bermude et revendiqua le trône, invoquant le droit de succession de son épouse. En 1054, il remporta la victoire sur les Navarrais près de Burgos, tuant son frère, García IV, roi de Navarre, au cours de la bataille. Ce succès lui permit d'agrandir encore son royaume.

Ferdinand s'illustra également par ses victoires contre les Maures, auxquels il enleva Coimbra en 1064. Avant de mourir, il partagea ses possessions entre ses trois fils, ouvrant une lutte fratricide.

Abbad II respectueux de la foi chrétienne, autorisa à Ferdinand Ier le Grand, en 1063, le transfert de Séville à León des restes de saint Isidore, le grand docteur de l’Église wisigothique des VIe et VIIe siècles.

Sur mandat de Ferdinand Ier, les évêques leonais et asturiens, Alvito et Ordoño, venaient chercher à Séville les reliques du saint docteur qui furent transférées dans l'église San Juan de León, désormais appelée San Isidoro.

Précédé par Ferdinand Ier de Castille Suivi par
Sanche de Navarre
roi de Castille
Alphonse VI
Munia Mayor de Castille


Bermude III
roi de León et de Galice
Sanche II (en León)
Garcia (en Galice)