Biographie de Garland Jeffreys

Voir son actualité

fermer

OCCUPY THIS ALBUM, Occupy Wall Street-Inspired Compilation, Nominated for ...
Broadway World
... Anti Flag, Garland Jeffreys, Amanda Palmer, Dar Williams, The Mammals Featuring Pete Seeger, David Amram, Arlo Guthrie and Family, Matt Pless, Fear Nuttin Band, Filmmaker Michael Moore, and More. Music For Occupy of Long Island, NY debut release ...

et plus encore »



Hoppin' and rockin'
MyCentralJersey.com
Tickets for Garland Jeffreys and the Coney Island Playboys are $30 and the show begins at 8 p.m. Jeffreys' bluesy 2012 self-released album, “The King of In Between,” has garnered rave reviews and widespread airplay on public and college radio around ...

et plus encore »



Webstore

Jazz à Juan
Webstore
A cette occasion, d'autres stars et jeunes prodiges du jazz sont attendues à la pinède Gould de Juan-les-Pins : Ibrahim Maalouf, Hiromi Uehara, Garland Jeffreys., ... La première soirée sera consacrée au « Best of du off » et se déroulera non pas dans ...




Deux artistes attachants au Botanique : Marco Z et Jonathan JEREMIAH
Music in Belgium
Marco enchaîne à la guitare électrique "21St Century Punk Rocker", c'est troublant la ressemblance de la voix de Marco avec celle de Garland Jeffreys. Le morceau qui suit est : "Hot Burrito", la voix de Marco est douce, elle vous jette de fameux ...




Marietta Gone With the Wind Museum Celebrates 10th Anniversary April 19-21 ...
Hospitality 1st (press release)
During the anniversary event, Jeffreys will discuss her career and her friendship with Rutherford. Jeffreys ... Edwards also penned The Road to Tara and biographies on Judy Garland, Katharine Hepburn, Princess Diana and the Reagans. Edwards was ...




Nice-Matin

Sting superstar de Jazz à Juan
Nice-Matin
Autre grande surprise de cette édition : le grand retour sur une scène internationale du chanteur afro-américain Garland Jeffreys (Matador) et de Diana Krall (19 juillet). Troisième événement : la rencontre de deux grands bassistes, Larry Graham ...
Diana Krall, Sting et Keith Jarrett cet été à Jazz à JuanMetro France
Présentation de la 53e édition de JAZZ A JUANNice Premium

7 autres articles »



Music & Concerts
Syracuse New Times
$14/advance, $16/door; half-price/children under 12, free/under age 5. 342-1733. Garland Jeffreys. Sat. 8 p.m. The singer, songwriter and Syracuse University alum brings his memorable music, preceded by local favorites Grupo Pagan at the Palace Theatre ...




Still Bleeding Orange
Syracuse New Times
Garland Jeffreys is a New Yorker through and through—to the point that he states it within the first 30 seconds of an interview. (The Brooklyn accent gives it away, too.) But Jeffreys' New York City roots go further upstate than the borough he lives ...




Marietta 'Gone With the Wind' Museum to Celebrate 10th Anniversary
Patch.com
The weekend is April 19-21, 2013 and special guests who have confirmed their attendance are actress Anne Jeffreys, author Anne Edwards, cast members Patrick Curtis, Greg Giese and Mickey Kuhn, artist Joseph Yakovetic, and grandson of the technical ...

et plus encore »



Coucou le Jazz de juillet est annoncé
le Patriote
Une autre voix à découvrir celle du chanteur Garland Jeffreys, il nous proposera des extraits de son dernier CD The King of Between, écoutez le avant Juan et vous sentirez les influences qui vont de Nat King Cole à Bob Marley en passant par Armstrong ...

et plus encore »

Garland Jeffreys, né le 1er Janvier 1944 à Brooklyn, quartier de New York, est un auteur-compositeur-interprète et musicien afro-américain.

Garland Jeffreys est diplômé de l'école des arts de l'université de Syracuse où il rencontre Lou Reed avant la formation du Velvet Underground. En 1966, il joue dans des boîtes de nuit de Manhattan. Grinder's Switch, le groupe qu'il fonde en 1969, sort un album unique avant la séparation de ses membres en 1970. Garland Jeffreys enregistre son premier album solo, Garland Jeffreys chez Atlantic Records en 1973.

Une chanson appelée Wild in the Streets qui n'était pas incluse sur le LP est saluée par les stations radios alternatives et devient un de ses titres les plus connues. En 1977 cette version de Wild In The Streets, sortie uniquement en 45 tours jusqu'alors, est reprise sur la face 2 de l'album Ghost Writer que Garland Jeffreys enregistre pour A&M Records.

Il accède véritablement à la reconnaissance en 1979 avec l'album « American Boy & Girl » et le titre « Matador » suite à son passage à l'émission Chorus d'Antoine de Caunes.

Depuis plus de quarante ans, Garland Jeffreys a accompagné, outre son meilleur ami Lou Reed, les plus grands musiciens comme John Cale, Sonny Rollins, Paul Simon et Bob Dylan avec qui il fraternise.

Il s'inspire de son ami Bob Marley pour de nombreuses compositions comme Color Line et Welcome to the World. «On s'est immédiatement entendus. Il s'amusait à me vanner en patois créole. On ne s'est jamais vraiment quittés».( L'express, 22 juin 2006).

Il côtoie par la suite le dub poête Linton Kwesi Johnson à Londres ou Bruce Springsteen qu'il rejoint sur la scène de Bercy pour entonner « Buffalo Gals ».

Garland Jeffreys reste peu médiatisé alors qu'il a traversé tous les genres musicaux du Reggae en passant par la Soul, la Pop, le Blues et le Funk. Il est présent dans The Soul of a Man, le film documentaire américain réalisé par Wim Wenders en 2004 dans la série Le Blues, produite par Martin Scorsese.

Wild In The Streets a été repris par plusieurs artistes comme The Circle Jerks, Chris Spedding ou les British Lions, tout comme « Hail, hail Rock'n'Roll », un hommage à Frankie Lymon, aussi connu que l'album eponyme* de Chuck Berry.

The Observer saluera la sortie de son album Don't Call Me Buckwheat comme un questionnement sur le thème du racisme ( Spencer, Neil: "Garland Jeffreys: Don't Call Me Buckwheat", The Observer, 15. Dezember 1991, S. 47.) où il interpelle sur la violence verbale et la condition des noirs. ( Buckwheat signifie sarrasin, terme utilisé pour désigner les negroes )

A l’instar de Patti Smith, sa musique fait partie intégrante de la ville de New York qu'il célèbre dans « New York Skyline ».



  • 1997: Wildlife Dictionary (Europe)
  • 1992: Matador & More...
  • 1991: Don't Call Me Buckwheat
  • 1983: Guts for Love
  • 1982: Rock 'n' Roll Adult
  • 1980: Escape Artist
  • 1979: American Boy & Girl
  • 1978: One Eyed Jack
  • 1977: Ghost Writer
  • 1973: Garland Jeffreys
  • 1969: Grinder's Switch Featuring Garland Jeffreys


  • 2004 DVD Musical Garland Jeffreys: Hail Hail Rock 'n' Roll Live