Biographie de Georges Mothron

Voir son actualité




Georges Mothron, né le 5 avril 1948 à Argenteuil (Val-d'Oise), est un homme politique français.



Georges Mothron reçoit une formation d'ingénieur chimiste. Son arrière grand-père Lemoine Rivière est maire d'Argenteuil de 1904 à 1912[1],[2].

En 2001, il devient maire de la commune. Il bat Robert Hue, secrétaire général du Parti communiste, lors des élections législatives de 2002, puis lors des législatives partielles organisées en 2003 suite à l'invalidation des résultats de 2002 par le Conseil constitutionnel[3]. Il est maire de 2001 à 2008.

Élu député le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 5e circonscription du Val-d'Oise, et réélu en 2007, il fait partie du groupe UMP.



Il devient en 2001 maire d'Argenteuil, grande ville populaire et anciennement ouvrière d'Île-de-France, dirigée par le Parti communiste français depuis 65 ans. Il est battu aux élections municipales de 2008 par Philippe Doucet (PS).

Georges Mothron est par ailleurs partisan du rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes[4]. Il a pris ses distances avec Nicolas Sarkozy, qui était venu sur la dalle d'Argenteuil sans le consulter, et a intégré dans sa liste pour les municipales 2008 une ancienne candidate UDF, contre l'avis de l'UMP.

Durant son mandat de maire d'Argenteuil, il a fait aménager la Cave Dîmière en sale de spectacles dévolue aux spectacles et entraînements musicaux, fait construire une nouvelle salle de spectacle, et installé un système de vidéo-surveillance. S'il s'est fait remarquer pour ses actions visant à lutter contre la mendicité (arrêté anti-mendicité, usage du malodore, un répulsif utilisé à la SNCF pour éloigner les SDF), il a eu pour objectif d'attirer une classe moyenne à Argenteuil, considérant que cela équilibrerait la population ("je veux un métissage, mais par le haut"). Elu notamment grâce aux voix des quartiers pavillonnaires, et à une très forte abstention dans les quartiers populaires, majoritairement favorables à la gauche, il a fini par les mobiliser contre lui en raison d'actions qui leur ont donné le sentiment qu'ils voulait s'attaquer aux HLM.



  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : Député
  • 19/06/1995 - 18/03/2001 : Membre du Conseil municipal d'Argenteuil (Val-d'Oise)
  • 16/06/2002-16/03/2008: Maire d'Argenteuil, Val-d'Oise
  • 16/03/1998 - 03/02/2003  : Membre du Conseil régional d'Île-de-France
  • 19/06/2002 - 21/11/2002 : Député
  • janvier 2006 / mars 2008 : Président de la Communauté d'agglomération Argenteuil-Bezons.
  • 01/02/2003: Député (réélu)
  • juin 2007: Député (réélu)