Biographie de Georges Séguy

Voir son actualité

fermer

LaDépêche.fr

Ondes. L'AG des gardes-chasses : une reconnaissance méritée
LaDépêche.fr
Médailles d'argent : Mrs Séguy, Georges, Sibial, Lassalle, Massias, Pinaud. Médaillés de bronze : Mrs Lassalle, Escarpit, Massias, Gaillard. Lors de cette assemblée générale des thèmes importants ont été abordés sur les compétences et attributions ...




Escandolières. Amicale des retraités
LaDépêche.fr
... moulin à huile et temps libre pour visiter Martel, ville aux sept tours et ancienne capitale de la viconté de Turenne. Il reste quelques places. Les personnes intéressées peuvent contacter René Noye au 05 65 63 91 75, ou Georges Séguy au 05 65 63 ...




La Revue des Ressources

8 mai 1945 : Victoire au jour de l'Europe ! / 8 mai 2013 : ? Version ...
La Revue des Ressources
... mais encore un militant et syndicaliste comme Georges Séguy, toujours parmi nous, lorsque dès 2004 ils s'alarmèrent publiquement, appelant à lutter contre les réformes cadrées par le second mandat présidentiel de Jacques Chirac sans cohabitation.




Sept auteurs en quête de personnages - Le Figaro
Le Figaro
De gauche à droite: Harry Bellet, François Taillandier, François-Henri Désérable, Jean Teulé, Alexandra Lapierre, Philippe Séguy et Arnaud Delalande, au restaurant parisien historique Le Procope. Crédits photo : J.Torregano. De l'Italie du haut Moyen ...




Capital.fr

Le costaud contre l'intello
Capital.fr
Le premier, né en 1960 et ayant grandi à Fleury-sur-Orne, une banlieue ouvrière de Caen, a découvert Maurice Thorez et Georges Séguy chez son voisin, Jean Garnavault, un ancien résistant, membre du PCF. «J'allais coller les affiches avec lui, il me ...

et plus encore »

Georges Séguy est un homme politique et un syndicaliste français, né le 16 mars 1927 à Toulouse (Haute-Garonne).



En 1942, il adhère au parti communiste et devient responsable des Francs-tireurs et partisans français (FTPF). De 1942 à 1944, il est apprenti typographe. En février 1944, il est arrêté par la Gestapo et déporté en Allemagne. De mars 1944 à mai 1945, il est emprisonné à Mauthausen (Autriche).

De 1946 à 1949, il est membre du Syndicat des cheminots de Toulouse. De 1949 à 1957, il est secrétaire de la Fédération CGT des cheminots. En 1954, il entre au comité central du PCF. De 1956 à 1982 il est membre au bureau politique du PCF. De 1961 à 1965, il est secrétaire général de la Fédération des cheminots de la CGT. De 1965 à 1982, il est membre du bureau confédéral de la CGT.

Du 16 juin 1967 au 18 juin 1982, il est secrétaire général de la CGT. En 1970, il est élu membre du bureau exécutif de la Fédération syndicale mondiale.

De 1982 à 1992, il est membre de la commission exécutive de la CGT. De 1982 à 2002, il est président de l’Institut CGT d'histoire sociale (IHS-CGT). A partir de 2002, il est président d’honneur de l’Institut d’histoire sociale de la CGT.



  • Le Mai de la CGT, Julliard,1972.
  • Lutter, Stock, 1975.
  • 1er Mai, les 100 printemps, Messidor, 1989.
  • La Grève, L’Archipel, 1993.
  • Résister: De Mauthausen à Mai 68, L’Archipel, 2008.


  • PCF
  • CGT