Biographie de Ibrahima Bakayoko

Voir son actualité

Ibrahima Bakayoko est un footballeur international ivoirien, né le 31 décembre 1976 à Séguéla en  Côte d'Ivoire.



C'est en 1995 qu'Ibrahima décide de venir en Europe. Après un essai au FC Sion non concluent, c'est Roger Milla, alors recruteur en Afrique pour le Montpellier HSC qui le découvre lors d'un match contre l'ASEC Abidjan.

Durant sa première saison au Montpellier HSC, il intègre le centre de formation avec qui il gagne la Coupe Gambardella en fin d'année, après avoir débuté en première division. Il réussit quelques bonnes performances, notamment à Lille (où le MHSC ne s'était jamais imposé) où il inscrit un triplé en moins de 15 minutes. Alors qu'il est le "chouchou" de la Mosson, il décide de répondre favorablement à une offre du club anglais d'Everton. Dans l'opération Montpellier HSC empoche 45 millions de Francs.

Son exil ne dure qu'une saison. Il marque 4 buts en 23 matchs mais l'entraîneur ne désire pas le conserver. Il rejoint alors l'Marseille !Olympique de Marseille pour 40 millions de Francs en juin 1999.

Capitaine des éléphants de Côte d'Ivoire, il fait une bonne partie de sa carrière à l'Olympique de Marseille, où il laissera un souvenir mitigé. Il sauvera certes deux fois cette équipe de la relégation en Ligue 2, mais son faible rendement offensif était en grande partie responsable du mauvais classement de son équipe. En effet, en quatre saisons à l'Olympique de Marseille, il aura marqué seulement 34 fois, soit deux buts de plus que Didier Drogba en une seule saison.

Bakayoko est souvent décrit comme un joueur capable du meilleur comme du pire. Les supporters de l'OM n'hésitaient ainsi pas à qualifier de Baka ou Bakayokade [1] un loupé monumental, comme par exemple louper un but dans une cage vide. Pour son dernier match avec l'Olympique de Marseille contre Guingamp, il en réalisa une extraordinaire, ratant le cadre de la cage vide, à 1 mètre de la ligne, réussissant à mettre le ballon au dessus de la transversale alors que le ballon était à terre. Lors du même match, il marqua un but autrement plus dur a réaliser, angle fermé, qui donna la victoire a l'OM dans le temps additionnel.

Bakayoko est également connu pour son légendaire coup-franc contre Montpellier où placé plein axe à la limite de la surface de réparation, il mit un boulet de canon qui finit dans les tribunes, avec une trajectoire insensée,sa frappe étant beaucoup trop enlevée.

Véritable globe trotter depuis son départ de l’OM en août 2003, l’attaquant international ivoirien a successivement évolué à Osasuna, Istres, Livourne et Messine avec peu de réussite.

En août 2007, il est annoncé dans les médias qu'une information judiciaire est ouverte pour "non-représentation d'enfants"[2] par son ex-concubine, Aïcha Faye, une ancienne Miss Sénégal. Cette affaire ne fait que ternir un peu plus la réputation du joueur, alors que les droits de plusieurs pays s'opposent[3]

Après une bonne saison 2007-08 à l'AEL Larissa, il joue aujourd'hui au PAOK Salonique, avec pour ambition une qualification européenne en fin de saison. Il arrive dans un club ambitieux avec des joueur comme Marcos António, Pablo Contreras ou Pablo García.



  • 1994-1995 : Stade d'Abidjan
  • 1995-1998 : Montpellier HSC
  • 1998-1999 : Everton
  • 1999-2003 : Marseille !Olympique de Marseille
  • 2003-2004 : Osasuna Pampelune
  • 2004-2005 : FC Istres
  • 2005-janvier 2007 : Livourne Calcio
  • janvier 2007-2007 : FC Messine
  • 2007-2008 : AEL Larissa
  • Depuis 2008 : PAOK Salonique