Biographie de Jacques Bainville

Voir son actualité

fermer

il Giornale

L'«affaire» Maurras, ovvero il nazionalismo come rivoluzione
il Giornale
Attorno a Maurras e all'Action Française (movimento e giornale) e attorno alle iniziative culturali collegate si ritrovarono Jacques Bainville e Léon Daudet, Georges Valois e Georges Bernanos. Alcuni di questi divennero dissidenti, altri, come Jacques ...




Acrimed (Satire)

Malheurs actuels de l'histoire : Valeurs actuelles et le roman national
Acrimed (Satire)
Là, la référence de Valeurs Actuelles est claire, puisque c'est Jacques Bainville [11] qui est appelé pour défendre le monarque absolu : « [Versailles était] le symbole d'une civilisation qui a été pendant de longues années la civilisation européenne ...


Jacques Bainville, né le 9 février 1879 à Vincennes (Seine) et mort le 9 février 1936 à Paris, est un journaliste, académicien et historien français.



Jacques Bainville étudia au lycée Henri-IV puis suivit des études de lettres et d'histoire. Il débuta son œuvre en 1900, à l'âge de 20 ans, avec Louis II de Bavière.

Charles Maurras le fit entrer comme journaliste à La Gazette de France puis à L'Action française où il tint la rubrique de politique étrangère. Bainville écrivit aussi pour La Liberté, Le Petit Parisien et La Nation belge. Il assura la direction du journal La Revue universelle.

Grande figure du monarchisme nationaliste et de l'Action française, il exalta la politique de la monarchie française (Histoire de France, 1924) et s'inquiéta de la faiblesse de la démocratie face à la puissance allemande (la Troisième République, 1935). Il est élu le 25 mars 1935 membre de l'Académie française, en même temps qu'André Bellessort et Claude Farrère. Il obtient vingt voix sur vingt-sept votants pour succéder à Raymond Poincaré au 34e fauteuil.

Dans un ouvrage remarqué, Les Conséquences politiques de la Paix, publié en 1920, Jacques Bainville est également connu pour avoir dénoncé le Traité de Versailles de 1919 et les compensations très importantes demandées à l'Allemagne. Il y estimait que ce traité humiliait l'Allemagne et la pousserait à la revanche dans un avenir proche et Bainville y décrit le processus de déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, à savoir l'annexion de l'Autriche par le Reich, la crise des Sudètes avec la Tchécoslovaquie et un pacte germano-russe contre la Pologne. Profondément anti-communiste et anti-germaniste, il eut une vision de l'avenir du XXe siècle qui a été dans une large mesure vérifiée avec l'horreur de la Seconde Guerre mondiale : « il s'agit d'une paix trop douce pour ce qu'elle a de dur, et trop dure pour ce qu'elle a de doux ».

François Mauriac, louant les talents d'analyste de Bainville, écrira plus tard : « D'une science conjecturale, Bainville a fait une science exacte[1]. »

Lors de son enterrement, le 13 février 1936, le cortège funéraire a provoqué un embouteillage dû à la vitesse peu élevée à laquelle il avançait (la version des faits varie selon les sources). Malgré lui, Léon Blum, dans une voiture à cocarde, se trouva pris dans le cortège funéraire. Des militants de l'Action française, considérant son attitude comme provocatrice, cassèrent la vitre de sa voiture et commencèrent à le molester. L'intervention d'ouvriers travaillant sur un chantier voisin évita que le leader socialiste ne fût lynché. En signe de protestation, une manifestation se déroula du Panthéon à la Bastille et fut marquée par quelques affrontements[2].



Il existe depuis 1977 un « Cercle Jacques Bainville » (CJB)[3], regroupant les étudiants de l'Action française à l'université d'Assas.

À l'occasion du 70e anniversaire de sa mort, une « Journée Jacques Bainville » eut lieu le samedi 25 février 2006 à Paris. Différentes conférences furent données :

  • celle de Christophe Dickès, docteur en histoire, journaliste à Canal Académie, radio des cinq Académies (Institut de France), intitulée « Jacques Bainville et l'Europe » ;
  • celle de Pierre Hillard, docteur en science politique, professeur d'histoire, spécialiste de l’Allemagne et des affaires européennes, auteur de Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des régions et de La décomposition des nations européennes, intitulée « Jacques Bainville, un modèle pour comprendre l'avenir » ;
  • celle de Pierre Pujo, journaliste, directeur du journal Action française 2000, auteur de Un demi-siècle d'Action française et L'autre Résistance, l'Action française sous l'Occupation, intitulée « Jacques Bainville et l'Action française ».


Voir aussi sur Wikiquote les citations «  Jacques Bainville ».
  • Louis II de Bavière, Librairie Académique Perrin, 1900. Réédition, Complexe, 1985, (ISBN 2870271565)
  • Bismarck et la France, Nouvelle librairie nationale, 1907. Réédition, Godefroy de Bouillon, 1996, (ISBN 2841910024)
  • Le Coup d'Agadir et la guerre d'Orient, Nouvelle librairie nationale, 1913
  • Histoire de deux peuples : la France et l’Empire allemand, 1915
  • La Guerre et l’Italie, 1916
  • Petit Musée germanique, Société littéraire de France, 1917
  • La Russie en 1916, 1917
  • Histoire de trois générations, 1918
  • Comment placer sa fortune ?, 1919
  • Comment est née la Révolution russe, 1919
  • Les Conséquences politiques de la paix, préface de Pierre Gaxotte, Nouvelle Librairie nationale, 1920. Réédition, A. Fayard, 1946; avec une préface de Edouard Husson, Gallimard, 2002, (ISBN 2070764842); (Ouvrage disponible sur Gallica à cette adresse et à l'Université du Québec à cette adresse)
  • Ironie et poésie (avec Charles Maurras et Léon Schulz), Pigeonnier, 1923
  • Filiations, 1923
  • Tyrrhenius, 1923
  • Heur et malheur des Français, Nouvelle Librairie nationale, 1924 (Ouvrage disponible sur Gallica à cette adresse)
  • Histoire de France, Éd. Arthème Fayard, 1924 (Ouvrage libre de droits, disponible en ligne sur Indiens et Forets). Réédition, éd. Tallandier, coll. Texto, 2007.
  • Le Dix-huit Brumaire, 1925. Réédition, Bernard Giovanangeli, 2002, (ISBN 2909034135)
  • Préface de Mirabeau ou la révolution royale, de Herbert Van Leisen, B. Grasset, 1926
  • Le Salon d'Aliénor, 1926
  • L'Allemagne romantique et réaliste, Éd. Arthème Fayard, 1927
  • Le Critique mort jeune, Éditions du Monde moderne, 1927. Extrait disponible en ligne
  • Au Seuil du siècle, 1927
  • Jaco et Lori, Bernard Grasset, 1927
  • Le Vieil Utopiste, 1927
  • Petite histoire de France, illustré par Job, Mane, Tours, 1928. Réédition
  • Couleurs du temps, 1928
  • La Tasse de Saxe, 1928
  • Le Salon d’Aliénor, 1929
  • Le Jardin des lettres, Du capitole, 1929
  • Une Saison chez Thespis, Éditions Prométhée, 1929
  • Napoléon, Éd. Arthème Fayard, 1931. Réédition, Balland, 1995, (ISBN 2715810741); Jean-Cyrille Godefroy, 2000, ASIN 2841910008; Gallimard, 2005, (ISBN 2070710505). (Ouvrage disponible sur l'Université du Québec à cette adresse)
  • Maximes et réflexions, La cité des livres, 1931
  • Les Sept portes de Thèbes, 1932
  • Les Étonnements de Michou, 1932
  • Histoire de deux peuples continuée jusqu’à Hitler, Éd. Arthème Fayard, 1933. (Ouvrage disponible sur l'Université du Québec à cette adresse)
  • Histoire de trois générations, avec un épilogue pour la quatrième, Grandes études historiques , 1934
  • La Troisième République, Arthème Fayard, 1935
  • Préface de Jomini ou le Devin de Napoleon, de Xavier de Courville, Pleon, 1935, ASIN: B000V98S72
  • Les Dictateurs, Les Éditions Denoël et Steele, 1935. Réédition : Jean-Cyrille Godefroy, 1996, ASIN 2841910199. (Ouvrage disponible sur l'Université du Québec à cette adresse)


  • Bonaparte en Égypte, 1936. Réédition, Balland, 1997, (ISBN 2715811357)
  • La Fortune de la France, préface de C.-J. Gignoux, avant-propos de Jean Marcel, Librairie Plon, 1937. Réédition, Les éditions variétés, 1944. ( Ouvrage disponible sur l'Université du Quebec à cette adresse)
  • La Russie et la barrière de l'Est, préface du comte de Saint-Aulaire, avant-propos de Jean Marcel, Librairie Plon, 1937. (Ouvrage disponible sur l'Université du Québec à cette adresse)
  • Collection bainvillienne, 9 vol. (recueil d’articles), 1936-1949
  • Lectures (recueil d’articles), 1937
  • L'Angleterre et l'Empire britannique, préface de Morton Fullerton, Plon, 1938. (Ouvrage disponible sur l'Université du Québec à cette adresse)
  • Doit-on le dire ?, Éd. Arthème Fayard, 1939
  • L'Allemagne, articles rassemblés par Madame Jacques Bainville, préface de Albert Rivaud membre de l'Institut, Librairie Plon, Editions d'histoire et d'art, Paris, 1939
  • Réflexions sur la politique, Plon, 1941 (Ouvrage disponible sur Gallica à cette adresse)
  • La France, 2 vol. (recueil d’articles), 1946
  • Esquisses et portraits, J. & R. Wittmann, 1946
  • Comment s'est faite la Restauration de 1814, Éd. Self, 1948 (Ouvrage disponible sur Gallica à cette adresse)
  • Journal inédit, 1914, 1953
  • La Guerre démocratique, journal 1914-1915, Bartillat, 2000, ISBN 284100239X


  • Italy and the War, traduit par Bernard Miall, Hodder and Stoughton, 1916
  • Two histories face to face, France versus Germany, Nouvelle librairie nationale, 1919, ASIN: B00086X8SC
  • Napoleon, traduit par Hamish Miles, 'Little, Brown, and company', 1933. Réédition, Simon Publications Inc., 2001, (ISBN 1931541795)
  • The French Republic 1870 - 1935, Cape, 1936, ASIN: B000L5ZF68
  • History of France, D. Appleton-Century, 1939, ASIN: B00089JCE8
  • Napoleón, traduit par Ralph Waldo Emerson, Porrúa, 1994, (ISBN 968452756X)
  • Frankreichs Kriegsziel, Hamburg, Hanseatische Verlagsanstalt, 1939. Réédition, Struckum Verl. für Ganzheitl.,1989, (ISBN 3922314872)
  • La tercera República Francesa, Doncel, 1975, (ISBN 8432505226)
  • Dictators, traduit par J. Lewis May, London, Jonathan, 1937, (disponible en ligne sur Internet Archive). Réédition, Cape Kennikat Press, 1967


  • « Trois inscriptions pour une stèle à Jacques Bainville », André Rousseaux, Littérature du XXe siècle, tome 1, 1938
  • Gerin-Ricard, L'histoire de France de Jacques Bainville, Malfere, 1939
  • Joachim Wieder, Jacques Bainville. Nationalismus und Klassisismus in Frankreich, Breslau, Priebatschs, 1939
  • « Entre Bainville et Baudelaire », Charles Maurras, in Poésie et vérité, Lardanchet, 1944, pp. 136-152.
  • Edward R. Tannenbaum, « Jacques Bainville », The Journal of Modern History, Vol. 22, No. 4 (Dec., 1950), pp. 340-345.
  • Thomas, The Thought of Jacques Bainville on Germany: A Study in the Loyalties of Integral Nationalism, Smith College, Northampton, Mass, 1962.
  • Linville, Jacques Bainville: His political life and thought in the era of the great war, Kent State University, 1971.
  • Schwiesow, France in Europe: the political writings of Jacques Bainville, The Johns Hopkins University, 1975.
  • William R. Keylor, Clio et le roi: Jacques Bainville et la doctrine historique de l'Action Française, Etudes Maurrassiennes , vol. 3 (Spring, 1975)
  • William R. Keylor, Jacques Bainville and the Renaissance of Royalist History in Twentieth-Century France, Louisiana State University Press, 1979, (ISBN 0807104655)
  • Jean Montador, Jacques Bainville, historien de l'avenir, Editions France-Empire, 1984.
  • Igor Mitrofanoff, Pour connaître Jacques Bainville, Édition Royaliste (mémoire de maîtrise), 1989.
  • Bernard Cazes, Jacques Bainville. Les conséquences politiques de la paix, Politique étrangère, Année 1995, Volume 60, Numéro 3, p.805-806
  • Christophe Dickès, Jacques Bainville, l'Europe d'entre-deux-guerres, 1919-1936, Godefroy de Bouillon, 1996, (ISBN 2841910148)
  • Eric Morain, La Tradition chez Jacques Bainville, mémoire, 1998.
  • Charles Saint-Prot, Jacques Bainville, l'intelligence de l'histoire, Une certaine idée. La revue trimestrielle de réflexion gaulliste, n° 9 « Particulier, particularismes », 2000
  • Dominique Decherf, Bainville, L'intelligence de l'histoire, Bartillat, 2000, (ISBN 2-84100-239-X).
  • G. Bourgeade, « Jacques Bainville ou l'intelligence des causes secondes », Revue des deux mondes, 2002.
  • « Jacques Bainville, l’Empire britannique (25 mai 1923) », La lettre de Léosthène, 20 février 2007
  • Christophe Dickès, Jacques Bainville et les relations internationales 1908-1936, thèse de doctorat soutenue à l'université Paris IV-Sorbonne en janvier 2004, parue en avril 2008 aux éditions Bernard Giovanangeli sous le titre: Jacques Bainville, Les lois de la politique étrangère.




  1. Revue des deux mondes, janvier/février 1956, p. 497.
  2. Dominique Borne & Henri Dubief, La crise des années 30 (1929-1938), Éditions du Seuil, collection « Points histoire », 1989, p. 138.
  3. Site du Cercle



Informations générales

Biographie relatives