Biographie de Jean-Christophe Bailly

Voir son actualité

fermer

A boire et à ronger
Libération
Dans un café du boulevard où j'avais mes habitudes lorsque j'étais lycéen, je lis la Phrase urbaine de Jean-Christophe Bailly, paru au Seuil. Dans le poste, les Rita Mitsouko chantent encore et encore… Et moi, je pense à ma jeunesse perdue. Mes ...




Livres. Vient de paraître...
Libération (Abonnement)
C'est le fil conducteur de Jean-Christophe Bailly, promeneur planétaire, flâneur dans la syntaxe des villes. Il invente une passionnante po(é)(li)tique de la ville. Descriptions, propositions, visions. Désastre du zonage, muséification, culte du ...




Les résultats complets du Trail du Petit Ballon à Rouffach
L'Alsace.fr
Daniel Bailly 06h5'49''; 274. Marco Bundi (Track Club Davos) 06h5'57''; 275. Tobias Homolka (Schwabenrunners) 06h5'57''; 276. Fabrice Efferma (Csag-Raiders 2000) 06h6'13''; 277. Christophe Guth 06h6'44''; 278. Philippe Grave (Ac Wambrechies) 06h7'27 ...




Biennale d'art contemporain d'Anglet / Du 24 mai au 1er septembre ...
ArtActu
... artistique de la Biennale : Juan AIZPITARTE, Karina BISCH, CLÉDAT & PETITPIERRE, Vincent GANIVET, Marine JULIÉ, Laurent KROPF, Pierre LABAT, Ange LECCIA, Fanny MAUGEY, Mathieu MERCIER, Jérôme SCHLOMOFF et LE PAVILLON NEUFLIZE OBC / LABORATOIRE DE ...




Saône-et-Loire Autun : lecture de vedettes
Le JSL
... de Petros Markaris, sur fond de crise en Grèce. J-F.K. : Dans le jury d'un prix littéraire, j'ai lu « Le dépaysement. Voyage en France » de Jean-Christophe Bailly. C'est talentueux, intelligent… L'auteur évoque plein de lieux en France, et ...

et plus encore »



Josef Nadj peau d'âme
Libération
On y lit un extrait du Versant animal de Jean-Christophe Bailly, romancier et auteur dramatique : «La pensée des hommes, à quelque époque qu'ils appartiennent, à quelque culte qu'ils sacrifient, et quand bien même ils cherchent à s'en défendre, est ...




Le Progrès

théâtre. Ce n'est pas à Jacques Bonnaffé qu'on apprend à faire la ...
Le Progrès
Inspiré par « Le visible est le caché », un petit livre au titre oxymore de Jean-Christophe Bailly, « Nature aime à se cacher » cache une causerie sur la faune et particulièrement les singes. Pour ce philosophe, l'animal ne vit que parce qu'il traverse ...




Le Progrès

portrait. Bonnaffé : « Le sauvage, un sujet sérieux avec lequel je ...
Le Progrès
En cherchant s'il reste encore une place pour quelque chose de sauvage sur notre planète, le texte de Jean-Christophe Bailly ironise sur nos rapports aux singes que l'on a transformés en pitres, en clowns de cirque. « Un sujet très sérieux avec lequel ...


Jean-Christophe Bailly est né à Paris le 3 mai 1949. Très tôt, il décide de consacrer sa vie à l'écriture. Son ouvrage Tuiles détachées revient sur cette décision, ainsi que sur plusieurs étapes importantes pour la formation de son style. Proche, lors de son entrée en littérature, du surréalisme, il s'en est éloigné. Sa pensée constitue la continuité moderne de certaines idées du romantisme allemand: l'idée d'un sens sans frontières et aux formes mouvantes, dans l'esprit de ce que Novalis appelle l'Encyclopédie. Il a fondé et dirigé les revues Fin de siècle (avec Serge Sautreau, 4 numéros, 1974-1976) et Aléa (9 numéros, 1981-1989). Il a également dirigé les collections "Détroits" chez Christian Bourgois (avec Michel Deutsch et Philippe Lacoue-Labarthe), et "35-37" chez Hazan. Docteur en philosophie, il enseigne à l'Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois, dont il dirige les "Cahiers de l'Ecole de Blois" depuis 2003.











  • Célébration de la boule, Le Jas-du-Revest-Saint-Martin, Robert Morel, 1968, fascicule (47 pp.) ;
  • Au-delà du langage, essai sur Benjamin Péret, Paris, Eric Losfeld, 1971 ;
  • Jean-Pierre Duprey, Paris, Seghers, 1973 ;
  • La Légende dispersée, anthologie du romantisme allemand, Paris, 10/18, 1976 (rééd. Paris, Bourgois, 2000) ;
  • Wozu ? A quoi bon des poètes en un temps de manque ? (co-dirigé avec Henri-Alexis Baatsch), Paris, Le Soleil Noir, 1978 ;
  • Le 20 janvier, Paris, Bourgois, 1980 ;
  • Le Paradis du sens, Paris, Bourgois, 1989 ;
  • La Fin de l'hymne, Paris, Bourgois, 1991 ;
  • La Comparution (politique à venir) (avec Jean-Luc Nancy), Paris, Bourgois, 1991 ;
  • La Ville à l'oeuvre, Paris, Bertoin, 1992 (rééd. Besançon, Ed. de l'Imprimeur, 2000) ;
  • Adieu, essai sur la mort des dieux, La Tour d'Aigues, Ed. de l'Aube, 1993 ;
  • Le Propre du langage, voyages au pays des noms communs, Paris, Seuil, 1997 ;
  • Panoramiques, Paris, Bourgois, 2000 ;
  • Le pays des animots, Paris, Bayard, 2004 ;
  • Le Champ mimétique, Paris, Seuil, 2005 ;
  • Rimbaud parti (avec Jacqueline Salmon), Paris, Marval, 2006 ;
  • Le Versant animal, Paris, Bayard, 2007 ;
  • L'Instant et son ombre, Paris, Seuil, 2008


  • Beau fixe, Paris, Bourgois, 1985 ;
  • Description d'Olonne, Paris, Bourgois, 1992 ;
  • Le Maître du montage (suivi d'Enigme de Jacques Monory), Nantes, Joca seria, 1996 ;
  • Tuiles détachées, Paris, Mercure de France, 2004


  • Max Ernst Apprentissage Enigme Apologie (avec Henri-Alexis Baatsch et Alain Jouffroy), Paris, Bourgois et Editions étrangères, 1976
  • Hommage à Caspar David Friedrich (avec Jacques Monory), Paris, Bourgois, 1977 ;
  • Monory, Paris, Maeght, 1979 ;
  • Duchamp, Paris, Hazan, 1984 ;
  • Piotr Kowalski, Paris, Hazan, 1988 ;
  • Mine de rien, Paris, Galerie de France, 1989
  • Regarder la peinture, Paris, Hazan, 1992 ;
  • Kurt Schwitters, Paris, Hazan, 1993 ;
  • L'Apostrophe muette, essai sur les portraits du Fayoum, Paris, Hazan, 1997 ;
  • Jacques Monory, Neuchâtel, Ides et calendes, 2000
  • Gilles Aillaud, Marseille, André Dimanche, 2005 ;
  • L'Atelier infini, 30000 ans de peinture, Paris, Hazan, 2007.


  • Les îles de la Sonde, in De la déception pure, manifeste froid (avec Yves Buin, Serge Sautreau, et André Velter), Paris, 10/18, 1973 ;
  • L'Astrolabe dans la passe des Français, Paris, Seghers, 1973 ;
  • Le Gramme des sursauts, Paris, Editions étrangères, 1973 ;
  • Défaire le vide, Paris, Bourgois, 1975 ;
  • L'Etoilement, Montpellier, Fata Morgana, 1979 ;
  • Per modo di vestigio (avec Hervé Bordas), Copal, 1983 ;
  • Pluie douce (avec Jan Voss), Marseille, André Dimanche, 1985 ;
  • L'Oiseau Nyiro, Genève, La Dogana, 1991 ;
  • Blanc sur noir, Bordeaux, William Blake and Co., 1999 ;
  • Basse continue, Paris, Seuil, 2000


  • Les Céphéides, Paris, Bourgois, 1983
  • Le Régent, Paris, Bourgois, 1987
  • La Medesima strada (avec Gilles Aillaud et K. M. Grüber), Paris, Bourgois, 1989
  • Phèdre en Inde, Paris, Plon, 1990 (rééd. Marseille, André Dimanche, 2002)
  • Pandora, Paris, Bourgois, 1992
  • Lumières (avec M. Deutsch, J.-F. Duroure et G. Lavaudant), Paris, Bourgois, 1995
  • El Pelele, Paris, Bourgois, 2003
  • Poursuites, Paris, Bourgois, 2003
  • Villeggiatura (avec Serge Valletti), Nantes, L'Atalante, 2005
  • Une nuit à la bibliothèque suivi de Fuochi sparsi, Paris, Bourgois, 2006