Biographie de Jean-Pierre Grallet

Voir son actualité

fermer

AARTSBISSCHOP EMERITUS VAN STRAATSBURG OVERLEDEN
Kerknet
In 1981 werd hij aartsbisschop van Monaco en in 1988 aartsbisschop van Straatsburg. In 1997 ging hij met emeritaat. Hij werd opgevolgd door Joseph Doré. Die bleef aartsbisschop tot in 2007 en werd op zijn beurt opgevolgd door mgr. Jean-Pierre Grallet.




Union des églises protestantes
Le Républicain Lorrain
Mgr Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg, Jean-François Collange, président de l'Union des églises protestantes d'Alsace et de Lorraine : « Elles n'y croyaient plus, les femmes qui, au petit matin, avançaient vers le tombeau pour y accomplir ...


Jean-Pierre Grallet, né le 20 mai 1941 à Rozelieures, est un évêque catholique français, franciscain, et archevêque de Strasbourg depuis 2007.





Après être entré au Grand séminaire de Nancy, Jean-Pierre Grallet poursuit sa formation au scolasticat franciscain d'Orsay. Il est titulaire d'une licence de théologie et d'une maîtrise d’histoire.

Il a fait profession solennelle dans l'ordre des franciscains le 15 septembre 1968 et a été ordonné prêtre le 28 juin 1969.





Après son ordination, il est envoyé pendant 3 ans comme aumônier de lycée à Phalsbourg en Moselle. Il est ensuite envoyé à Besançon où il s'occupe de la pastorale scolaire et de la pastorale de pèlerinage avant de devenir aumônier du lycée de Besançon-Palente de 1974 à 1977. Il devient ensuite responsable de l'aumônerie universitaire de Besançon jusqu'en 1985 tout en enseignant l'histoire de l'Église au séminaire de Dijon de 1980 à 1986.

En 1985, il rejoint Strasbourg comme aumônier universitaire et maître des étudiants franciscains. De 1988 à 1996, il part à Metz comme responsable de l'aumônerie universitaire avant de revenir à Strasbourg où il anime un foyer d'étudiants jusqu'en 2004 tout en étant responsable de la formation permanente franciscaine de 2002 à 2004.



Nommé évêque auxiliaire de Strasbourg par bulle du 17 septembre 2004, il est consacré le 23 octobre suivant. Le 22 février 2007, le président Jacques Chirac et le pape Benoît XVI le nomment archevêque de Strasbourg où il succède à MgrJoseph Doré (décret présidentiel de réception le 20 avril et annonce par le S.-Siège le 21 avril suivants). Il est installé officiellement le 13 mai 2007.

Au sein de la Conférence des évêques de France, il est membre du Conseil permanent et membre du Conseil pour les questions familiales et sociales.





Le 1er octobre 2007, il accueille le patriarche Alexis II, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies à Strasbourg au seuil de sa visite historique en dehors de la Russie. Il souligne l'importance du dialogue bilatéral entre Églises sœurs[1].



Pour marquer les 25 ans des amitiés islamo-chrétiennes, il se rend le 21 septembre 2007 à la mosquée de Strasbourg pour la rupture du jeûne. Il explique que le jeûne a aussi du sens pour les chrétiens, qu'il permettait de ressentir "une solidarité avec les plus pauvres", de "faire le vide en soi pour désirer Dieu" et enfin, de se priver "pour partager"[2].



« Avance au large ».





  • Évêque
  • Circonscriptions catholiques françaises depuis 2002
  • Liste des évêques français




Informations générales

Biographie relatives