Biographie de Jean-Pierre Mocky

Voir son actualité

fermer

Toutelaculture

Resnais, Raul Ruiz, Oliveira: L'avant-garde et le bel âge
Toutelaculture
Vieux en nombre d'années, Jean-Pierre Mocky reste, même physiquement, d'une jeunesse insolente et superbe. Entre Le Renard Jaune, Le Mentor et Dors mon lapin, il livre, film après film, une vision éclatante et pleine de mordant de notre société moderne.




Un arbitre, ça ne démissionne pas, par Patricia Mazuy
Le Monde
Il y a eu A mort l'arbitre !, le cruel et jouissif film de Jean-Pierre Mocky sur la méchanceté des supporteurs. Il y a eu le livre témoignage A bas l'arbitre, de Bruno Derrien (éditions du Rocher, 2009), sur les querelles de chapelles au sein de l ...




Le Point

Municipales - Bouches-du-Rhône : Joissains réélue à Aix, plusieurs ...
Le Point
Qu'elle a tant décriée pendant ces longs mois de campagne. Ne cherchez pas de cohérence : il n'y en a pas à Aix-en-Provence, une "Ville à vendre", qui ressemble fort à celle du film éponyme de Jean-Pierre Mocky. Votre commentaire. Titre * : Commentaire ...

et plus encore »



Sud Ouest

Grande lessive des écoles primaires et maternelles
Sud Ouest
rès de 230 enfants et leurs enseignants des écoles primaires et maternelles ont participé, jeudi 27 mars, à la Grande lessive (manifestation créée en 2006 par Joëlle Gauthier s'inspirant d'un titre du film de Jean-Pierre Mocky). Publicité. En fait, les ...




maville.com

Tournage dans le Maine-et-Loire : Quand Mocky fait jouer Depardieu
maville.com
Depuis quelques années, le réalisateur français, Jean-Pierre Mocky, adapte des nouvelles d'Alfred Hitchcock pour une série de courts métrages, "Hitchcock by Mocky". Samedi et dimanche, il se trouvait entre Saumur et Doué-la-Fontaine, dans le ...

et plus encore »

Jean-Pierre Mocky, de son vrai nom Jean-Paul Adam Mokiejewski, est un réalisateur, acteur, chef monteur, dialoguiste, producteur et scénariste français. Il serait né le 6 juillet 1929 à Nice mais l'année est fausse et a été modifiée durant la Seconde Guerre mondiale[1].

Il débute comme acteur au cinéma et au théâtre, mais commence sa carrière de réalisateur dès 1959.

Il a écrit le scénario de la plupart de ses films.



Il débute en tant qu'acteur que ce soit au cinéma ou au théâtre. Au cinéma, on a pu le voir dans Les Casse-pieds, Orphée ou Le Gorille vous salue bien et bien d'autres encore. Mais il décide de se lancer à la réalisation.

En 1958, il signe l'adaptation du roman d'Hervé Bazin, La Tête contre les murs et veut le mettre en scène. Mais les producteurs effrayés par la jeunesse du jeune homme, l'obligent à confier la réalisation à un cinéaste plus âgé, ce sera Georges Franju. Mocky interprètera le rôle principal du film.

Mocky prendra sa revanche l'année suivante en réalisant son premier film, Les Dragueurs, qui connaîtra un succès. Depuis, le réalisateur a imposé sa verve comme marque de fabrique en tournant des films provocateurs.

De 1963 à 1987, il signera de grands films comme Un drôle de paroissien (avec Bourvil qu'il refera tourner dans La Grande Frousse, La Grande Lessive et L'Étalon), Solo, Un linceul n'a pas de poches, L'Ibis Rouge, Y a-t-il un Français dans la salle ?, À mort l'arbitre et Le Miraculé.

Toutefois, depuis Une nuit à l'Assemblée Nationale, les films de Mocky passeront inaperçus par la critique et sortiront soit directement en vidéo, soit au cinéma, mais avec peu de succès.



  • 1959 : Les Dragueurs
  • 1960 : Un couple (+ apparition : Le voyeur et la voix du récitant)
  • 1961 : Snobs ! (+ apparition : Un maquignon)
  • 1962 : Les Vierges
  • 1963 : Un drôle de paroissien (+ apparition : Le clochard au landeau)
  • 1964 : La Grande Frousse ou La Cité de l'Indicible Peur
  • 1965 : La Bourse et la Vie
  • 1966 : Les Compagnons de la marguerite (+ apparition : L'homme aux lunettes foncées)
  • 1969 : La Grande Lessive
  • 1970 : L'Étalon
  • 1970 : Solo (+ rôle de Vincent Cabral)
  • 1971 : L'Albatros (+ rôle de Stef Tassel)
  • 1972 : Chut
  • 1973 : L'Ombre d'une chance (+ rôle de Martial Caral)
  • 1974 : Un Linceul n'a pas de poches (+ rôle de Michel Dolannes)
  • 1975 : L'Ibis rouge (+ voix du Journaliste radio)
  • 1976 : Le Roi des bricoleurs
  • 1978 : Le Témoin
  • 1979 : Le Piège à cons (+ rôle de Michel Rayan)
  • 1982 : Litan (+ rôle de Jock)
  • 1982 : Y a-t-il un Français dans la salle ? (+ voix du récitant)
  • 1983 : À mort l'arbitre (+ rôle de L'inspecteur Granowski)
  • 1985 : Le Pactole
  • 1986 : La Machine à découdre (+ rôle de Ralph Enger)
  • 1987 : Le Miraculé (+ apparition : L'homme au bandeau noir)
  • 1987 : Agent trouble + (rôle de L'agent de la DST)
  • 1987 : Les Saisons du plaisir
  • 1988 : Une nuit à l'Assemblée Nationale
  • 1988 : Nice is Nice (court-métrage TV)
  • 1988 : Méliès 88 : Gulliver (TV)
  • 1988 : Divine enfant (+ rôle d'Aurélien Brada)
  • 1990 : Il gèle en enfer (+ rôle de Tim)
  • 1991 : La Méthode Barnol (court métrage) (diffusé en 2007 dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 1991 : La vérité qui tue (court métrage) (diffusé en 2007 dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 1991 : Mocky story (montage d'extraits des anciens films de Mocky)
  • 1991 : Dis-moi qui tu hais (court métrage) (diffusé en 2007 dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 1991 : Ville à vendre (+ rôle de Shade)
  • 1992 : Le Mari de Léon (+ rôle de Boris Lassef)
  • 1992 : Bonsoir
  • 1995 : Noir comme le souvenir
  • 1997 : Robin des mers (+ rôle du père de Mathieu)
  • 1997 : Alliance cherche doigt
  • 1998 : Vidange (+ rôle de Castellin)
  • 1999 : Tout est calme (+ rôle de Lucas)
  • 1999 : La candide madame Duff (+ rôle de Jacob Duff)
  • 2000 : Le Glandeur (+ rôle de Bruno Bombec)
  • 2001 : La Bête de miséricorde (+ rôle de Jean Mardet)
  • 2002 : Les Araignées de la nuit (+ rôle de L'inspecteur Gordone)
  • 2003 : Le Furet
  • 2004 : Touristes, oh yes ! (sortie directement en DVD en avril 2007) (+ apparition : Le chauffeur de taxi)
  • 2004 : Les Ballets écarlates (sortie directement en DVD en avril 2007) (+ rôle de Mathieu, l'armurier)
  • 2005 : Grabuge !
  • 2006 : Le Deal
  • 2006 : L'Énigme Rouge (projet)
  • 2007 : Le Bénévole
  • 2007 : 13 French Street
  • 2007 : Le Diable en embuscade (TV) (court-métrage) (diffusé dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 2007 : Cellule insonorisée (TV) (court-métrage) (diffusé dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 2008 : Dans le lac (TV) (court-métrage) (diffusé dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)




  • 1942 : Les Visiteurs du soir de Marcel Carné (figuration en page)
  • 1944 : Vive la liberté de Jeff Musso
  • 1945 : L’ affaire du collier de la reine de Marcel L'Herbier : Un page de la reine
  • 1946 : L’Homme au chapeau rond de Pierre Billon - Le garçon d'honneur
  • 1946 : Rêves d’amour de Christian Stengel
  • 1946 : La cabane aux souvenirs de Jean Stelli
  • 1948 : Les Casse-pieds ou La parade du temps perdu de Jean Dréville
  • 1948 : Le Paradis des pilotes perdus de Georges Lampin : Denis
  • 1948 : Un film sans titre, tourné à Saint-Cloud dont la copie est perdue de Jean Douchet
  • 1949 : Une nuit de noces de René Jayet : Le garçon d'honneur de la mariée"
  • 1949 : Portrait d'un assassin de Bernard-Roland
  • 1949 : Occupe-toi d'Amélie de Claude Autant-Lara
  • 1949 : Au grand balcon d'Henri Decoin
  • 1949 : Orphée de Jean Cocteau : Un poète du café
  • 1950 : Dieu a besoin des hommes de Jean Delannoy : Pierre
  • 1950 : Bibi Fricotin de Marcel Blistène
  • 1951 : Deux sous de violettes de Jean Anouilh : Un joueur de belote
  • 1951 : Éternel espoir de Max Joly
  • 1952 : La Neige était sale de Luis Saslavsky : Le violoniste
  • 1952 : Les Vaincus (I vinti) de Michelangelo Antonioni
  • 1952 : I condottieri de Paul Hoerbiger : Joseph Strauss
  • 1953 : Maternité clandestine de Jean Gourguet : La fouine
  • 1953 : Le Grand Pavois de Jack Pinoteau : Luc, un midship
  • 1953 : Le Comte de Monte-Cristo de Robert Vernay : Albert de Mortcerf, dans la seconde époque : "La vengeance"
  • 1954 : Graziella de Giorgio Bianchi : Lamartine
  • 1954 : Senso de Luchino Visconti (+ assistant-réalisateur) : Un soldat
  • 1955 : Gli sbandati de Francesco Maselli : Le comte
  • 1957 : Le rouge est mis de Gilles Grangier : Pierre, le jeune automobiliste
  • 1957 : Le Gorille vous salue bien de Bernard Borderie : Cébu
  • 1958 : La Tête contre les murs de Georges Franju + (scénario & adaptation) : François Grane
  • 1971 : Le Sourire vertical de Robert Lapoujade : Le prêtre borgne
  • 1983 : Prénom Carmen de Jean-Luc Godard - Le malade criant : "Y a-t-il un Français dans la salle"
  • 1986 : Le Bridge de Gilles Dagneau (court-métrage)
  • 1989 : Vingt p'tits tours de François Truffaut et Michel Gondry - Lui même en miraculé


  • 1970 : Bière Balantine - Film publicitaire, tourné aux Bermudes - Réalisateur seulement
  • 1973 : Taillefine Gervais - Film publicitaire, série de spots - Réalisateur seulement
  • 1985 : Budget - Film publicitaire pour l'agnece Diez - Réalisateur seulement
  • 1986 : Satan m'habite - Bande annonce du film Le Miraculé -
  • 1987 : Les saisons du plaisir - Bande annonce du film -
  • 1987 : Vis-à-vis d'elle - Vidéo-clip pour la chanson de Gérard Blanchard - Réalisateur seulement -
  • 1989 : On vous suit : La Mondiale assurances - Film publicitaire, pour l'agence Pick-up - Réalisateur seulement.
  • 1990 : 7 à Paris, c'est pas de la camomille - Série de trois spots publicitaire de 15mn chacun - de Jean-Pierre Mocky - Il tient son propre rôle[2]
  • 1999 : Vitrine girl - Gabrielle - Vidéo clip pour la chanson de Dick Rivers - Réalisateur seulement.


  • 1952 : Foreign intrigue - Red bells de Sheldon Reynolds
  • 1952 : Dateline Europe - Red bells de Sheldon Reynolds
  • 1974 : L'Histoire du cinéma français par ceux qui l'ont fait - Documentaire - de Armand Panigel - Lui-même
  • 1982 : Jean Pierre Mocky, un drôle d'oiseau - Documentaire - de Patrick Le Gall
  • 1983 : La Route inconnue - Episode : L'épine vinette de Jean Dewever - Le châtelain
  • 1983 : La Route inconnue - Episode : Agathe de Jean Dewever - Le châtelain
  • 1986 : Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma de Jean-Luc Godard
  • 2005 : Mémoires du cinéma français - Documentaire - d'Hubert Niogret - Lui-même -
  • 2006 : Tous les hommes sont des romans d'Alain Riou et Renan Pollès
  • 2006 : Jean Gourguet, artisan du mélodrame et du film polisson - Documentaire - de Christophe Bier - Lui-même -




  • 1991 : Les trentes coup de gueule de Jean-Pierre Mocky, versions originales des génériques des films, Mantra Records (31 extraits)
  • 2001 : M. le Mocky (mémoires aux éditions Denoël)
  • 2005 : Mister Flash : gentleman gangster (roman aux éditions Flammarion)
  • 2006 : Cette fois je flingue (biographie aux éditions Florent Massot)
  • 2007 : Mocky s'affiche (commentaires du réalisateur sur les affiches de ses films aux éditions Christian Pirot)
  • 2007 : Les vacances du pouvoir (« comédie politique » aux éditions Michalon)


  • 1988 : Jean-Pierre Mocky par René Pradal aux éditions Lherminier / Éditions des Quatre-Vents
  • 1989 : Entretiens avec Jean-Pierre Mocky propos recueillis par Gaston Haustrate aux éditions Edilig
  • 2000 : Jean-Pierre Mocky par Éric Le Roy aux éditions Bibliothèque du Film


  • L'originalité des films de Mocky consiste notamment à présenter un défilé de "gueules" inoubliables dans des seconds rôles. Signalons pour mémoire quelques uns de ces obscurs magnifiques : Dominique Zardi, Henri Attal, Roger Legris, Jean Abeillé, Jean-Claude Remoleux, Michel Francini, Antoine Mayor, Christian Chauvaud .
  • En 1982, Mocky obtient le Prix de la Critique au festival d'Avoriaz pour son film Litan.
  • En 2003, Mocky a adapté le roman intitulé «Un furet dans le métro» écrit par Lou Cameron (L'auteur de «La Rouquine aux sommiers»), pour écrire le scénario de son film «Le Furet».
  • En juillet 2004, Jean-Pierre Mocky est l'invité du festival de cinéma de Prades (Pyrénées-Orientales) qui lui rend hommage à travers une rétrospective de son œuvre.
  • Jean-Pierre Mocky vit actuellement en couple avec Patricia Barzyk, miss France 1980 et actrice, devenue sa collaboratrice.
  • Il est le père de Stanislas Nordey, metteur en scène de théâtre.
  • Il est père de 17 enfants et dit avoir eu son premier enfant à l'âge de 12 ans.
  • Mocky possède sa propre salle de cinéma à Paris : le Brady.
  • Il a organisé un jeu concours sur internet pour gagner un rôle dans son prochain film à l'occasion de la sortie de son livre "Cette fois je flingue".
  • Michel Serrault a tourné douze films avec Mocky, une figuration à ses débuts et onze rôles, dont Le Miraculé qui fut un succès et le dernier film réunissant Serrault et Poiret.


  • Jean-Pierre Mocky est réputé pour ses "coups de gueule" sur les tournages, comme nous l'a montré un reportage de l'émission franco-belge Strip-tease intitulé "Le Parapluie de Cherbourg" et réalisé par Manolo D'Arthuys en 1999 pendant le tournage de La Candide Madame Duff.


  1. « Son père a quitté l’Ukraine après la révolution de 1919 et devient taxi pour de riches touristes russes sur la Côte d’Azur. En 1940, par peur des persécutions contre les juifs, il veut faire partir son fils pour l’Algérie chez un ami d’Europe de l’Est, installé près d’Oran. Le petit est précoce (à 7 ans, il mesure 1,55 mètre), mais trop jeune pour prendre le bateau seul. Son père demande à un employé de la mairie, qu’il connaît bien, de le vieillir. Le 1933 devient 1929. Aujourd’hui, Jean-Pierre tente de faire rectifier son état civil » Extrait de cet article
  2. http://blogs.allocine.fr/videos/play.blogo?vid=bd2a8b7b5e6257431025320342164b5f


Informations générales

Biographie relatives