Biographie de John Scofield

Voir son actualité

fermer

France Musique

Jazz Bonus : Cully Jazz Festival
France Musique
... accueilli des artistes aussi prestigieux que Bobby McFerrin, Wayne Shorter, Gilberto Gil, Madeleine Peyroux, Marianne Faithfull, Dee Dee Bridgewater, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Carla Bley, Marcus Miller, Michel Petrucciani, John Scofield, Ahmad ...




JamBase

John Scofield Set to Join Medeski Martin & Wood Again
JamBase
2), MMW will also hit the road for four shows this June with long-time collaborator John Scofield. Medeski Scofield Martin & Wood, or MSMW, will start their run of shows on Tuesday, June 17 at San Francisco's SFJazz Center with three additional ...




Le festival de Jazz de Montreux dévoile enfin sa programmation ...
Les Inrocks
... Monty Alexander Harlem-Kingston Express, Jerry Léonide, Manu Katché Quartet avec Richard Bona, Stefano Di Battista et Eric Legnini, Wojciech Myrczek, Prism avec Dave Holland, Kevin Eubanks, Craig Taborn et Eric Harland, Dirty Loops, John Scofield ...




Revivez la présentation du programme du Montreux Jazz
24heures.ch
Le quartet de Manu Katché, John Scofield, Lee Ritenour, le formidable pianiste arménien Tigran Hamasyan joueront dans ce cadre feutré. Mathieu Chédid clôturera le festival, pour sa première venue à Montreux. Stephan Eicher viendra «avec plein de ...




Arcinfo

Stevie Wonder et Pharrell Williams au Montreux Jazz Festival
Arcinfo
Au Montreux Jazz Club, Jack DeJohnette partagera la scène avec Matt Garrison et Ravi Coltrane. Se produiront aussi John Scofield en quintet ou le Mosaic Project de la batteuse Terri Lyne Carrington. Sur la scène du Montreux Jazz Lab, à noter Etienne ...




Programme Montreux Jazz Festival 2014
Zikeo
Deux autres rassemblements costauds seront à vivre cette année au Montreux Jazz avec un quintet composé de John Scofield et du Mosaic Project entièrement féminin de la batteuse Terri Lyne Carrington. Des musiciennes et chanteuses charismatiques ...




La Liberté

Stevie Wonder en tête d'affiche du Montreux Jazz 2014
La Liberté
Se produiront aussi John Scofield en quintet ou le Mosaic Project de la batteuse Terri Lyne Carrington. Sur la scène du Montreux Jazz Lab, à noter Etienne Daho, Eels et Archive. => Le programme complet (et les tarifs des soirées) à retrouver en ...




De Pharrell Williams à Stevie Wonder, pluie de stars au Montreux ...
Tribune de Genève
Dévoilée au Théâtre de l'Arsenic à Lausanne, l'affiche du 48e Montreux Jazz Festival donne le tournis: Pharrell Williams, Robin Thicke, Outkast, Van Morrison, Dr John Lykke Li, MGMT, Damon Albarn, Jamie Cullum, Archive, Metronomy, Eels, Daho, M, le ...




RTL.fr

Montreux Jazz Festival : Stevie Wonder, Pharrell Williams et ...
RTL.fr
Au Montreux Jazz Club, Jack DeJohnette partagera la scène avec Matt Garrison et Ravi Coltrane. Se produiront aussi John Scofield en quintet ou le Mosaic Project de la batteuse Terri Lyne Carrington. Chris Rea sera aussi de la fête, le seul concert ...




Le Temps (Abonnement)

Quand les verres de Stevie Wonder reflètent le Léman
Le Temps (Abonnement)
Et puis le jazz, qui est omniprésent depuis la naissance du Montreux Jazz Club (que l'on nous promet repensé) : John Scofield, Dave Holland, Mulatu Astatke, Jack DeJohnette, Tigran Hamasyan et puis, en majesté, le duo de Wayne Shorter et Herbie ...
Stevie Wonder, Pharrell Williams et Massive Attack au Montreux JazzRomandie.com
Stevie Wonder au Montreux Jazz FestivalL'Yonne Républicaine

62 autres articles »

John Scofield, né le 26 décembre 1951 à Dayton (Ohio), est un guitariste de jazz et compositeur américain.

Il passe son enfance dans le Connecticut, où il débute la guitare à l'âge de 11 ans. Grâce à l'aide d'un professeur de guitare, il est vite initié à Pat Martino, Jim Hall et Wes Montgomery. Mais, ce qui deviendra son style, le jazz-rock n'en est qu'à ses balbutiements, alors même que John vient d'atteindre sa majorité. Passionné par la guitare, doué de surcroît, on le retrouve (logiquement), quelques années plus tard, sur les bancs de la Berklee College of Music (1970-1973).

Scofield fait alors ses armes sous l'aile de jazzmen reconnus tels que Gerry Mulligan et Chet Baker. Avec ces deux derniers, il enregistre d’ailleurs un live au Carnegie Hall. Mais, comme il aime le faire remarquer, Scofield a vraiment débuté sa carrière au sein du groupe de Billy Cobham et George Duke. C'est le vrai commencement du jazz-rock : où des amateurs de rock viennent voir des jazzmen en concert ! Chose inouïe à l’époque.

Après deux ans de bons et loyaux services, le groupe se sépare. Scofield reste à New York. Il se découvre alors un intéręt pour la guitare acoustique. En 1977, il enregistre avec Charles Mingus, avant de rejoindre le "Gary Burton quartet" puis le "Dave Liebman's quintet".

Mais c'est Miles Davis qui va vraiment le propulser. À partir de 1982, poussé par la fibre du funky jazz, John accompagnera le maître pendant trois années, en studio et sur scène à travers le monde.

Toujours avide de découvertes, il quitte Miles pour rejoindre Dennis Chambers (batteur) et Gary Grainger (bassiste) pour développer davantage la fusion jazz-funk, jusqu’à un revirement en 1989. John signe chez Blue Note Records et part à l'exploration du swing. Il retrouve alors son camarade de classe de la Berklee, le saxophoniste Joe Lovano. Ils enregistreront trois albums, les plus jazz de sa carrière, selon Scofield. John travaillera aussi avec Charlie Haden et Jack DeJohnette, pour ne citer qu’eux. L'artiste évolue ensuite vers un jazz teinté de soul et de "New Orleans spirit", sous l'influence d'Eddie Harris, en vogue dans les années 60. Enfin et surtout, il accompagne la crème de la guitare jazz des années 90: Pat Metheny (I Can See You House From Here, 1994) et Bill Frisell.

En 1995, Scofield passe sur le label Verve Records. Sa liberté d'esprit et son ouverture musicale le poussent à chaque fois à jouer avec de nouvelles personnes et à fusionner d'autres genres au jazz pour essayer de se renouveler. Ce n'est donc pas un hasard si, tout au long de sa carrière, il a pu côtoyer les meilleurs jazzmen dont Chick Corea, Herbie Hancock, Billy Cobham, Jim Hall, et plus récemment Medeski Martin and Wood (un album commun est sorti en 2006). Pourtant, l'homme n'est pas qu'un simple fan de jazz. Il cite ses sources dans le blues "classique" (Albert King), mais aussi dans le rock des années 2000 (Tom Morello)...

Éclectique et ouvert d'esprit, tel est Scofield : un guitariste qui a su se forger son style à force d’improvisation jazz et de fusion avec le rock, le funk ou la soul. Scofield a assez peu porté son attention sur sa technique instrumentale. Bien sûr, il demeure un guitariste remarquable, mais sa technique instrumentale pourrait l'handicaper lors de certains chorus, ce dont il a d'ailleurs fait part lors de masters classes.