Biographie de John Tyler

Voir son actualité

fermer

RTL.fr

"How I met your mother" : ce que vont devenir les acteurs
RTL.fr
... un thriller de David Fincher (House of Cards), Gone Girl. Là encore, entouré d'un casting de rêve : Ben Affleck, Rosamund Pike, Tyler Perru et Missi Pyle. Plus léger cette fois, Neil Patrick Harris prêtera sa voix à Cliff, dans le film d'animation ...




OUPblog (blog)

Five interesting facts about John Tyler
OUPblog (blog)
John Tyler remains one of the most interesting, active, and constitutionally significant presidents we have ever had. To begin with, he is the first vice president to be elevated to the presidency because of the death of the incumbent, William Henry ...




Journal de Montréal

Cammalleri aide le Canadien
Journal de Montréal
Paul Rangers, Tyler Bozak et James van Riemsdyk, avec son 30e de la saison, ont touché la cible pour Toronto. Ce deuxième ... John-Michael Liles a obtenu trois points dans un triomphe de 4-1 des Hurricanes de la Caroline sur les Stars de Dallas, jeudi.




LNH : Les Blue Jackets gardent la pression sur les Maple Leafs en ...
RDS
John-Michael Liles a inscrit un but et amassé deux mentions d'assistance pour propulser les Hurricanes de la Caroline vers un gain de 4-1 contre les Stars de Dallas, jeudi soir. Liles, Eric Staal et Justin Faulk ont tous marqué dans un intervalle de 4 ...




Les Raptors veulent retrouver le podium
BasketUSA
... les Raptors espèrent également retrouver Kyle Lowry. Rien n'est encore sûr… Ce qui l'est, c'est que le banc de Toronto a répondu présent, avec 12 points de John Salmons et une grosse énergie de Tyler Hansbrough. Les Raptors en auront besoin pour ...




Interview croisée : Claude Lelouch et Pauline Lefèvre, toute la ...
Charts in France
Mais pour lancer un dancefloor, j'avoue que ma botte secrète serait plutôt Bonnie Tyler avec son "Holding Out For a Hero"... Que je massacre également avec plaisir au karaoké ! Un titre que vous aimez ... Claude : Il y en a un qui a vraiment ...




Cyclisme (Grand Prix de l'E3) : Florian Sénéchal s'élève au niveau ...
La Voix du Nord
... km de l'arrivée par un groupe où figuraient Peter Sagan (Cannondale), Fabien Cancellara (Trek), Gerraint Thomas (Sky), Niki Trepstra, Tom Boonen, Zdenek Stybar (Oméga QS), Luca Paolini (Katusha), Tyler Farrar (Garmin) et John Degenkolb (Giant ...




melty.fr

Keanu Reeves : Top 5 de ses meilleurs rôles !
melty.fr
Pour rappel, ce film raconte l'histoire d'amour tumultueuse entre la marquise de Merteuil (Gleen Close) et le vicomte de Valmont (John Malkovich). Le film est adaptée du célèbre roman épistolaire Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos.




Les Français(es) ratent leur entrée à Margaret...
Sud Ouest
MEDINA SUR SA LANCÉE DE SNAPPER : Gabriel Medina vs John John Florence vs Kolohe Andino : évident de promesses, le heat 12 les a en partie tenues, Gabriel Medina en tête qui, avec un total de 15,40, a rallié directement le 3e tour. Le lauréat du Quik ...




Océan Surf Report

Grosse journée pour les surfeurs
Océan Surf Report
Le dernier heat de la journée a vu s'affronter les avant-gardistes aériens de la nouvelle génération, Gabriel Medina, John John Florence et Kolohe Andino. Depuis le début de l'année ; l'actuel n°1 mondial, Gabriel Medina, rafle tout sur son passage y ...

et plus encore »

John Tyler, (1790 - 1862) est le dixième président des États-Unis d'Amérique. Son mandat commence en 1841 au décès de W.H. Harrison dont il est le Vice-président, et se termine en 1845.

Bien que président « par accident » comme on le dira, il est décidé à imposer ses propres idées et se met rapidement à dos son propre parti. Certains sénateurs entameront même une procédure de destitution et son gouvernement démissionnera. Défenseur convaincu du droit des États du Sud à maintenir l’esclavage il sera, après son mandat présidentiel, élu au Congrès de la Confédération (les États qui font sécession).



John Tyler naît le 29 mars 1790 à Greenway, Virginie. Ses parents, John Tyler et Mary Amistead sont de riches planteurs esclavagistes, membres de la classe dirigeante de l'État. Il obtient, à 17 ans, son diplôme du College of William and Mary et commence des études de droit.



  • De 1816 à 1821, il est membre de la Chambre des Représentants pour l'État de Virginie.
  • De 1825 à 1827, il est gouverneur de l'État de Virginie (son père avait lui-même exercé cette fonction de 1808 à 1811).
  • De 1827 à 1836, il est sénateur de Virginie.
J. Tyler est l'exemple type des hommes politiques issus des États du Sud. Il est contre un pouvoir fédéral fort et défend le droit des états à décider de leur propre politique en matière de règles électorales, de droits de douane et, bien sûr, d'esclavage. Il participe à la création du Parti whig, opposé aux Démocrates, à la suite des décisions prises par A. Jackson sur les sujets ci-dessus. Il est choisi pour être co-listier de W.H. Harrison pour l'élection de 1840 et devient son vice-président.

À 51 ans, J. Tyler devient le plus jeune Président des États-Unis suite au décès un mois après sa prise de fonction de W.H. Harrison. Il prête serment le 6 avril 1841.





4 avril : investiture de John Tyler en tant que dixième président des États-Unis. C'est la première fois dans l'histoire des États-Unis qu'un vice-président prend la place du président en place pour cause de décès. Tyler entend exercer toutes les prérogatives présidentielles avec les pleins pouvoirs mais la Constitution n'est pas très explicite sur son cas – il faudra attendre le XXVe amendement en 1967 – et il a de nombreux opposants y compris au sein de son propre parti.

11 septembre : à l’exception du Secrétaire d'État (ministre des Affaires étrangères) Daniel Webster tous les membres du gouvernement démissionnent lorsque Tyler met son veto à la création d’une banque nationale sous contrôle fédéral.



Mai : Tyler est confronté à la Rébellion de Dorr en Rhode Island, une insurrection de courte durée, menée par Thomas Wilson Dorr, pour reformer le système électoral de l'État.

9 août : signature du traité de définition de la frontière entre le Canada et les États-Unis.



1844 - 1845 : les élections législatives permettent au Parti démocrate de conserver la majorité au Sénat et de l’obtenir à la Chambre des représentants.

12 avril : Tyler signe le traité d’annexion de la République du Texas. Le Sénat refuse de le ratifier le 8 juin en raison du conflit entre États esclavagistes et non-esclavagistes.

4 décembre : l’élection présidentielle donne la victoire à James K. Polk.



23 janvier : le Congrès vote et Tyler signe la loi instituant les élections nationales au premier mardi de novembre (sauf si le 1er novembre est un mardi).

3 mars : la Floride est admise dans l’Union avec le statut d’État esclavagiste.

3 mars : à la veille de la fin du mandat de John Tyler, le Congrès vote une loi mineure à laquelle il avait mis son veto.



Tyler met fin aux escarmouches continuelles qui ont lieu entre les États du Nord et le Royaume-Uni sur le tracé de la frontière entre les États-Unis et ce qui deviendra le Canada. Les deux pays reconnaissent le droit de navigation sur les Grands Lacs.

Le dernier acte marquant sa présidence est peut-être le plus important : il signe la loi d'annexion du Texas, république qui avait acquis son autonomie du Mexique, agrandissant ainsi la liste des territoires pratiquant l'esclavagisme et remettant en question le Compromis du Missouri, ou Compromis de 1820, entre les esclavagistes et les abolitionnistes. Cet acte déclenche la guerre avec le Mexique que son successeur, James Knox Polk, devra gérer.



Théoriquement, Tyler appartient au Parti whig qui a la majorité au Congrès. Comme il met son veto à la création d’une banque centrale fédérale, il se fait exclure de son propre parti et son gouvernement démissionne. Il mettra de nouveau son veto à une loi sur les droits de douane et la Chambre des représentants entamera à son encontre la première procédure de destitution de l’histoire américaine. Enfin, le Congrès réussira à voter à la majorité des deux tiers une loi à laquelle Tyler avait mis son veto, ceci le dernier jour de sa présidence.



Tyler est partisan du droit à l’esclavage dans les États du sud. Sa présidence voit l’admission de deux États Texas et Floride, avec le statut d’État esclavagiste, ce qui rompt l’équilibre entre esclavagistes et abolitionnistes.



Le slogan de campagne de Harisson “Tippecanoe et Tyler en même temps” promettait un équilibre entre fédéralistes et partisans du droit des États, entre abolitionnistes et esclavagistes. Le décès du premier dès le début de son mandat laisse les Américains face au second alors que la Constitution n’avait pas explicitement prévu le cas. Tyler est convaincu d’être le vrai président alors que ses opposants le considèrent comme intérimaire et le surnomment “président par accident”.

En début de mandat J. Tyler appartient au Parti whig grâce auquel il a été élu. Il conserve les secrétaires (ministres) nommés par W.H. Harrison mais entre rapidement en conflit avec eux. Il est exclu de son parti qui, plus tard, entame même une procédure de destitution de la Présidence. Suite à la démission en bloc en 1841 du Cabinet hérité de Harrison, à l'exception du Secrétaire d'État Daniel Webster, J. Tyler s'entoure d'un nouveau gouvernement composé de conservateurs du Sud.



J. Tyler ne se représente pas aux élections de 1844 afin d'assurer la victoire de J.K. Polk. Il prend sa retraite dans sa plantation de Virginie. Il tentera un dernier compromis afin d'éviter la guerre de Sécession mais celui-ci étant rejeté par le président A. Lincoln, J. Tyler soutiendra les positions sudistes et il est, à sa mort, député de la Confédération. Il repose au cimetière Hollywood de Richmond.



J. Tyler est le dernier président issu des familles aristocratiques de Virginie. Son parcours est typique, il naît dans une famille de la classe dirigeante de l'État, fait des études de droit à l'université, commence à pratiquer puis entame une carrière politique qui le mènera jusqu'à la présidence.

Il épouse Letitia Christian le 29 mars 1813 puis Julia Gardiner le 26 juin 1844. De sa première femme, il a 8 enfants :

  • Mary Tyler (15 avril 1815 - 17 juin 1847).
  • Robert Tyler (9 septembre 1816 - 31 décembre 1877). Il fut marié à Elizabeth Priscilla Cooper qui fut First Lady des États-Unis.
  • John Tyler (17 avril 1819 - 26 janvier 1896).
  • Letitia Christian Tyler (11 mai 1821 - 28 décembre 1907).
  • Elizabeth Tyler (11 juillet 1823 - 1er juin 1850)
  • Anne Contesse Tyler (5 avril 1825 - juillet 1825).
  • Alice Tyler (23 mars 1827 - 8 juin 1854).
  • Tazewell Tyler (6 décembre 1830 - 8 janvier 1874).
Letitia meurt le 10 septembre 1842. John reste veuf durant 2 ans. Sa bru Elizabeth Priscilla Cooper sera la First Lady durant cette période. John se remarie ensuite à Julia Gardiner. C'est le premier Président des États-Unis à se marier durant son mandat. Il a 7 enfants avec elle, le dernier alors qu'il est âgé de 70 ans :

  • David Gardiner Tyler (12 juillet 1846 - 5 septembre 1927).
  • John Alexander Tyler (7 avril 1848 - 1er septembre 1883).
  • Julia Gardiner Tyler (25 décembre 1849 - 8 mai 1871).
  • Lachlan Tyler (2 Décembre 1851 - 26 janvier 1902).
  • Lyon Gardiner Tyler (24 août 1853 - 12 février 1935).
  • Robert Fitzwalter Tyler (12 mars 1856 - 31 décembre 1927).
  • Pearl Tyler (20 juin 1860 - 30 juin 1947).
Lorsqu'il accède à la présidence, il fait l'acquisition d'une plantation nommée « Walnut Groove » située à Richmond en Virginie, dans laquelle il résidera jusqu'à sa mort. Lors de son exclusion du Parti whig, il la rebaptise « Sherwood Forest Plantation » (en référence à Robin des Bois) afin de signifier son statut de hors-la-loi vis-à-vis du parti.

Exclu du Parti whig J. Tyler gouverne sans l'appui du Congrès. Grâce à son pouvoir de veto il bloque la politique de ce dernier qui en retour bloque la politique du président. Le Congrès obtient sa vengeance en appliquant son droit de veto pour la première fois dans l'histoire des États-Unis le dernier jour de la présidence de J. Tyler et sur une loi de portée très mineure.

Informations générales

Biographie relatives