Biographie de Juhani Aho

Voir son actualité

Juhani Aho (Johannes Brofeldt jusqu'en 1907) est un écrivain finlandais, né à Lapinlahti (Finlande) en 1861 et décédé en 1921.



Fils de pasteur, il commence des études de philologie et d'histoire, mais les interrompt pour se consacrer au journalisme et à la littérature.

Membre du groupe « Jeune Finlande », il prend part aux luttes politiques et sociales, s'oppose à la domination russe en Finlande et œuvre pour la promotion de la langue finnoise.

En 1889 et 1890, un séjour à Paris lui permet d'approfondir sa connaissance de la littérature française, dont il subit l'influence.



L'œuvre de Juhani Aho reflète les deux grands courants qui dominent à cette époque la littérature finlandaise: le naturalisme et le néoromantisme.

Dans sa nouvelle « Au temps où père acheta la lampe » (1883) et dans son court roman Chemin de fer (1884), il décrit avec humour l'introduction du progrès technique dans les campagnes. Il consacre ensuite deux romans à une exploration de la psychologie féminine : La Fille du pasteur (1885) et La Femme du pasteur (1893). Il publie également deux longues nouvelles réalistes : Vers Helsinki (1889) et Seul (1890), ainsi qu'un recueil de nouvelles qu'il compare à des copeaux tombés sur le sol dans l'atelier d'un charpentier : Copeaux (1891). Ce premier volume sera suivi de sept autres, qui comprendront des textes de genres et de tons très divers.

Il change ensuite d'orientation avec un roman historique consacré à la lutte entre paganisme et christianisme dans la Finlande du XVIIe siècle, Panu (1897), où il adopte les thèmes et le style du néo-romantisme. Dans la même veine, il publie en 1906 Le Printemps et les gelées tardives, roman sur les débuts du réveil national finnois dans les années 1840.

En 1911, avec Juha (traduit en français sous le titre L'Écume des rapides ; adapté au cinéma par Aki Kaurismäki), il renoue avec un style plus réaliste. Le roman décrit les relations entre un vieux mari bienveillant, sa jeune épouse insatisfaite et un étranger qui la séduit et l'enlève, au milieu de la forêt et des rapides de Carélie. Juha est l'un des plus grands classiques du roman finlandais. Il a été adapté en livret pour l'opéra Juha du compositeur finlandais Leevi Madetoja.