Biographie de Jules Gravereaux

Voir son actualité

fermer

Le Parisien

Le policier tente de mettre fin à ses jours au commissariat
Le Parisien
L'Haÿ-les-Roses, 18-22, avenue Jules-Gravereaux, hier. Le drame s'est déroulé à l'intérieur même du commissariat. Vers 11 heures, après avoir entendu une détonation, les collègues du policier, âgé de 30 ans, l'ont retrouvé gisant au sol. (LP/Arnaud ...

et plus encore »

Jules Gravereaux (1er mai 1844 à Vitry-sur-Seine — 23 mars 1916 à Paris) est un rhodologue français, qui a notamment créé la première roseraie moderne, la roseraie du Val-de-Marne.



Jules Gravereaux est né à Rennes le 1er mai 1844 à Vitry-sur-Seine, de Jean Narcisse Gravereaux, menuisier, et de Marie Henriette Gervais.

En mars 1856, il entre en apprentissage chez un bonnetier de la rue du Bac. Il est employé deux ans plus tard dans une mercerie, chez Aristide Boucicaut et sa femme. En 1852, M. et Mme Boucicaut achètent les terrains vagues situés en face de leur mercerie et y font construire Le Bon Marché. Jules Gravereaux commence au Bon Marché en 1864 comme simple vendeur puis progresse peu à peu. Après un passage au magasin du Louvre et au magasin de la Paix (1866-1870), il revient au Bon Marché comme «Premier» au rayon "Gants, Ombrelles et Eventails"; il entre au conseil d'administration en 1871..

En août 1873, il épouse Laure Thuillier.

Mme Boucicaut n'a pas d'héritier et à sa mort, elle lègue toutes ses parts du Bon Marché à ses employés en fonction de leur ancienneté. Présent depuis le début, Jules Gravereaux hérite suffisamment pour pouvoir prendre sa retraite à 48 ans.

En 1892, il achète une vaste propriété à L'Haÿ. Il y développe une collection de roses très importante. En 1899, il contacte le fameux paysagiste Édouard André et ensemble, ils mettent au point le premier jardin de l'époque dédié aux roses, une roseraie.

En 1901, le ministère de l'Agriculture lui demande d'étudier la récolte des plants sauvages du genre Rosa et la production horticole et industrielle de roses à parfum. Il part dans les Balkans pour effectuer cette mission. De retour à L'Haÿ, il souhaite créer de nouvelles roses à parfum, qui faciliteraient notamment les procédés de distillation. Il travaille sur des hybrides de Rosa rugosa et met au point la rose "Rose à parfum de L'Haÿ".

Jules Gravereaux a participé à la reconstitution de la collection de roses de Joséphine de Beauharnais au Château de Malmaison. Il est également à l'origine de la roseraie du Parc de Bagatelle ainsi que de celle de l'Élysée.

Il fut décoré de la Légion d'honneur et proclamé Commandeur du mérite agricole pour avoir développé le goût des roseraies et le commerce des roses. En 1914, la ville de L'Haÿ prend le nom de L'Haÿ-les-Roses.

Jules Gravereaux décède à Paris le 23 mars 1916.



  • Collection botanique du genre Rosa (1899).
  • Catalogue des roses cultivées à L'Haÿ (1900).
  • Rapport sur la culture des roses dans la péninsule des Balkans (1901).
  • Les Roses cultivées à L'Haÿ en 1902. Essai de classement (1902).
  • Manuel pour la description des rosiers (1905).
  • Les Roses à parfum et la fabrication de l'essence à la Roseraie de L'Haÿ de 1901 à 1905 (1906).
  • La Rose dans les sciences, dans les arts et dans les lettres (1906).
  • La Malmaison. Les roses de l'Impératrice Joséphine. Edit. d'Art et de Littérature. Paris. 1912.




  • Roseraie du Val-de-Marne
  • Roseraie