Biographie de Lee Dong-gook

Voir son actualité

fermer

Jeonbuk rallies past Urawa in Asian Champions League
The Japan Times
South Korean international Lee Dong Gook came off the bench to decide the Group F affair midway through the second half, handing Jeonbuk its first victory of the tournament. Lee Seung Gi and Eninho chipped in with a goal each for the K-League club.
Guangzhou, Jeonbuk, Kashiwa post big victoriesArab News
Duo run riot, former champs open accountFifa.com
Football: Goal flurry as Jeonbuk, Kashiwa win in Asia - GlobalPostGlobalPost
SI.com -Yonhap News
13 autres articles »



SuperSport

Guangzhou poised for Asian knock-outs
SuperSport
And in the dying seconds, former Middlesbrough striker Lee Dong-Gook laid off a knock-down in the box for Seo, who side-footed the equaliser which kept Jeonbuk second in Group F behind Guangzhou. "It was disappointing to lose a goal after 90 minutes, ...

et plus encore »



Football: Late Jeonbuk equaliser foils Reds' revenge bid - GlobalPost
GlobalPost
But in the dying seconds, former Middlesbrough striker Lee Dong-Gook laid off a knock-down in the box for Seo, who side-footed the equaliser which kept Jeonbuk second in Group F behind China's Guangzhou Evergrande. th/sm. Copyright AFP, 2013.

et plus encore »



Brosque grabs winner in ACL
SBS
But Lee Seung-gi (51), Lee Dong-gook (64) and Eninho (70) netted as the visitor completed a second-half comeback. In Group B, Lekhwiya knocked Pakhtakor Tashkent off top spot as a late brace from Sebastian Soria earned a 3-1 home win over the Uzbek ...

et plus encore »



Saudi Gazette

Emirati Shabab gets better of Ettifaq: ACL
Saudi Gazette
Substitute striker Lee Dong-gook put the visitors ahead when he arrowed a diving header, from another free-kick, into the top of the Urawa goal. Brazilian Eninho doused any hopes of a comeback with a magical effort with 20 minutes to go, when he ...

et plus encore »



The Official Home of Asian Football

Urawa Reds 1-3 Jeonbuk Hyundai Motors
The Official Home of Asian Football
Genki Haraguchi gave Urawa the lead after just six minutes but second half efforts from Lee Seung-gi, Lee Dong-gook and Eninho (Enio Oliveira Junior) secured the three points for Jeonbuk and leaves Urawa in difficulties as the Group Stage reaches the ...

et plus encore »



Kashiwa, Guangzhou, Al Ain win in Asian Champions League ...
Victoria Times Colonist
Genki Haraguchi gave Urawa a 1-0 lead with a goal in the seventh minute, but Lee Seung-ki levelled for Jeonbuk in the 51st. Lee Dong-gook scored the winner in the 64th minute and Enio Oliveria Junior Eninho added the winner's third goal six minutes later.

et plus encore »



Suwon move into second place
The Official Home of Asian Football
A penalty from Lee Dong-gook in the 84thminute was not enough to salvage anything from the tie for Jeonbuk as goals from Kwak Hee-ju in the 31stminute and Seo Jung-jin in the 57thminute secured all three points for Suwon. Seo Jung-won's team will ...

et plus encore »



Aljazeera.com

South Korea grab last-gasp winner
Aljazeera.com
The 20-year-old striker was in the right place at the right time to complete the easiest of finishes after a looped shot from fellow replacement Lee Dong-gook hit the crossbar and fell away from Qatari goalkeeper Qasem Burhan. The three points took ...
Late drama as Korea Republic beat QatarFifa.com
S Korea-Qatar-World Cup qualifier - GlobalPostGlobalPost
Korea Clinches Dramatic Victory in WC Qualifier Against QatarThe Chosun Ilbo
7M SPORTS -Yonhap News -Give me Goal (blog)
24 autres articles »



Sports KFA Qatar 1
Arirang News
And tonight's game will be played at Seoul's World Cup Stadium in Sang-Amlook for Jeonbuk's Lee Dong-Gook and Ulsan's Kim Shin-Wook taking turns as the feature striker especially in the absense of Park Ju-Young. Lee Dong-Gook has proven he can ...


Lee Dong-gook est un nom coréen ; le nom de famille, Lee, précède donc le prénom.
Lee Dong-gook, né le 29 avril 1979 à Pohang, est un footballeur sud-coréen évoluant au poste d'attaquant.



À sa sortie du lycée technique Jecheol de Pohang en 1998, Lee Dong-Guk devient footballeur professionnel et intègre les Pohang Steelers, un club évoluant au sein de la première division sud-coréenne de football, la K-League. La même année, le jeune Lee connaît sa première sélection avec l'équipe nationale de Corée du Sud le 16 mai au cours d'un match amical contre la Jamaïque.
Le sélectionneur national Cha Bum-geun le prend alors sous son aile et le convoque afin de participer à la Coupe du Monde 1998 en France.
Si les Guerriers Taeguk ne parviennent pas à s'extraire de le phase de poules, Lee Dong-Guk se fait remarquer grâce à un tir spectaculaire sur la barre transversale contre les Pays-Bas.

De retour de France, Lee Dong-gook s'impose comme l'un des meilleurs attaquants évoluant en K-League.

Le jeune joueur inscrit son premier but en sélection le 18 février 2000 au cours d'un match contre le Costa Rica comptant pour la Gold Cup. Un prélude à son parcours brillant en Coupe d'Asie quelques mois plus tard au Liban. Lee Dong-Guk, malgré l'élimination de la Corée du Sud en demi-finales, termine meilleur buteur de la compétition avec six réalisations.

Il n'en fallut pas plus pour attirer la convoitise des recruteurs européens. Au cours du mercato de l'été 2000, Lee est prêté au Werder Brême par son club Pohang. Toutefois, les blessures à répétition, le manque de temps de jeu pour prouver sa valeur et le manque de confiance des dirigeants allemands font de l'expatriation de Lee Dong-gook un calvaire. L'attaquant coréen regagne la K-League dès janvier 2001 pour retrouver le club de sa ville natale.

L'attaquant prodige de Pohang retrouve alors le chemin des filets ainsi qu'une place de titulaire. Cependant l'année 2002 apporte son lot de déceptions à celui que les fans ont surnommé le génie fainéant en raison de l'immense potentiel que le buteur ne semble pas exploiter à son maximum. L'entraîneur hollandais Guus Hiddink choisit de ne pas sélectionner le jeune Lee Dong-gook pour participer à la Coupe du Monde. Le manque d'envie récurrent montré par Lee Dong-gook sur les terrains de K-League pousse en effet Hiddink à écarter le jeune buteur, préférant appeler des joueurs agiles et dynamiques comme Ahn Jung-hwan ou encore Seol Ki-hyeon.[1],[2] Un coup dur pour Lee Dong-gook qui avouera plusieurs années après la Coupe du Monde Corée-Japon ne pas avoir suivi un seul match, préférant passer ses journées à boire.[3]

Entre temps passé aux mains du Gwangju Sangmu Phoenix pour effectuer son service militaire, Lee joue pendant deux saisons pour le club du Jeolla avant de retrouver son club Pohang.
Lee Dong-gook connaît alors un véritable renouveau sous les couleurs des Steelers. Il redevient le buteur incontournable de la K-League, et son titre de MVP (meilleur joueur) de l'édition 2003 de l'exercice lui assure une place de titulaire au sein de la sélection nationale sud-coréenne. Le Roi Lion retrouve confiance en lui et semble reprendre son ascension en menant la Corée du Sud en Allemagne après une campagne qualificative asiatique difficile en 2004 et 2005.
Cependant, en 2006, Lee se blesse quelques mois avant le début de la Coupe du Monde alors qu'il disputait un match avec les Pohang Steelers en Corée du Sud. C'est une rupture des ligaments croisés qui empêche le buteur coréen de disputer la Coupe du Monde de 2006 en Allemagne.

La blessure du joueur nécessite un intervention chirurgicale immédiate ainsi qu'une mise à pied de six mois. Lee Dong-gook ne retrouve donc le chemin des terrains que fin 2006 et dispute les play-offs de la K-League avec son club Pohang.

Une nouvelle ère commence pour Lee lorsqu'il signe à Middlesbrough en janvier 2006 après avoir obtenu un permit de travail lui permettant de jouer en Angleterre.[4] Visiblement soutenu par son nouvel entraîneur Gareth Southgate, Lee Dong-gook dispute son premier match en Premier League le 24 février 2007 face à Reading et manque de réaliser un début de rêve en envoyant une reprise de volée sur le poteau.
Le coréen se voit par la suite accordé régulièrement du temps de jeu, en particulier en Carling Cup. Il ne fait alors pas de doutes qu'aux yeux de Southgate, Lee Dong-gook est un remplaçant de luxe.

En juinde la même année, Lee est convoqué par le sélectionneur de l'Équipe de Corée du Sud Pim Verbeek afin de participer à la Coupe d'Asie de 2007 en Indonésie. A l'image de la sélection, Lee Dong-gook réalise un parcours terne. L'ancien meilleur buteur de l'édition de 2000 ne trouve pas une seule fois le chemin des filets et subit une concurrence rude de la part de Cho Jae-jin à la pointe de l'attaque. Il décroche toutefois avec ses coéquipiers la troisième place de la compétition après avoir battu le Japon au cours du match pour la troisième place.

De retour en Angleterre, Lee Dong-gook inscrit son premier but sous les couleurs de Middlesbrough le 29 août à la 66e minute d'un match de Carling Cup contre Northampton

Au terme de la saison 2007-2008, il est libéré par son club et libre de tout contrat.

Lee Dong-gook est à ce jour le meilleur buteur sud-coréen en activité, avec 22 réalisations en équipe nationale.



  • En sélection nationale
    • Premier tour à la Coupe du Monde de 1998
    • 3e place à la Coupe d'Asie de 2000
    • Meilleur buteur de la Coupe d'Asie de 2000 (6 buts)
    • Quart de finaliste à la Coupe d'Asie de 2004 (4 buts)
    • 3e place à la Coupe d'Asie de 2007
  • En club
    • Vainqueur de la Ligue des Champions de l'AFC en 1998, Pohang Steelers.
    • Finaliste de la Super Coupe d'Asie en 1998, Pohang Steelers.
    • Finaliste de la Coupe de Corée du Sud en 2001, Pohang Steelers.
    • 3e de la K-League en 2006, Pohang Steelers.




Les références sont en coréen et en anglais

  1. Daum.net
  2. Daum.net
  3. Daum.net
  4. Middlesbrough complete Lee deal, BBC Sport (2007-01-25). Consulté le 2007-06-01.


Biographie de Lee Dong-gook sur le site de Middlesbrough FC (en anglais)