Biographie de Louis Gabriel Taboureau des Réaux

Voir son actualité

Louis Gabriel Taboureau des Réaux est un homme d'État français né à Paris le 20 octobre 1718 et mort à Paris le 31 mai 1782.



Issu d'une famille bourgeoise de Touraine, anoblie en 1713, Louis Gabriel Taboureau des Réaux fut maître des requêtes, puis intendant général du Hainaut et Cambrésis du 11 novembre 1764 à 1775.

C'était un conservateur par principe et par tempérament[1], personnage passablement effacé mais entouré de l'estime et de la considération générale, qu'on choisit sans doute pour ces motifs pour exercer nominalement les fonctions de contrôleur général des finances du 21 octobre 1776 au 29 juin 1777, tandis que Jacques Necker – qui ne pouvait être nommé contrôleur général car il était protestant – dirigeait effectivement le département avec le titre de directeur général du Trésor.

Selon Maurepas, qui avait été chargé de conduire les négociations avec Necker, il s'agissait de choisir « un homme de bonne réputation, sans malice car il n’aura rien à faire que de laisser les choses telles qu’elles sont jusqu’à ce que les affaires d’argent et de crédit étant examinées, on soit dans le cas de faire des améliorations raisonnables ». L'intéressé voulut refuser cette proposition en faisant valoir que « quand on a passé cinquante ans, on n'est plus propre aux affaires publiques »[2], mais ce refus ne fit sans doute que convaincre Maurepas qu'il tenait son homme.

De fait, il n'existe à peu près aucune décision qu'on puisse attribuer personnellement à Taboureau des Réaux durant son passage au contrôle général. L'intéressé était objet de quolibets : on le surnommmait « la béquille ». Il en souffrait d'autant plus qu'il n'approuvait pas les réformes de Necker et voulut démissionner en janvier 1777, puis en avril, mais Louis XVI refusa par deux fois. En définitive, le 29 juin 1777, le Roi dut s'y résoudre devant le refus catégorique du contrôleur général de signer l'édit supprimant les receveurs généraux des finances.

Taboureau fut remplacé par Necker avec le titre de directeur général des finances. Il fut nommé au Conseil royal des finances le lendemain de sa démission (30 juin 1777). Il mourut en 1782 sans postérité.







  • Anne Debast, Taboureau des Réaux et l'intendance du Hainaut, 1764-1775, 91-33-X p. Mém. Maîtrise : Histoire : Lille 3, 1993, dir. : M. de Viguerie. (Centre d'hist. région Nord et Europe du Nord-Ouest Lille 3).


  1. Lors de sa prestation de serment comme contrôleur général des finances, le Premier président de la Chambre des comptes de Paris loua : « Une raison lumineuse, une prudence active, la simplicité des mœurs... voilà les vertus dont vous avez donné l’exemple, voilà l’histoire de votre vie. Valenciennes en a joui pendant douze ans ».
  2. cité pat B. Faÿ, Louis XVI ou la fin d'un monde, Paris, 1966.