Biographie de Max Emmanuel en Bavière

Voir son actualité

Max Emmanuel en Bavière (Maximilian Emanuel Ludwig Maria), né le 21 janvier 1937 à Munich, duc en Bavière.

Fils d'Albert de Bavière (1905-1996) et de Marie Draskovich von Trakostjan, il a été adopté par le duc Louis-Guillaume en Bavière (1884-1968) et son épouse Éléonore zu Sayn.

En 1968, il succéda à son oncle et devint le chef de la branche cadette des ducs en Bavière.



Max-Emmanuel de Bavière est le deuxième et le plus jeune fils d'Albert de Bavière et de sa première épouse, Maria comtesse Drašković von Trakošćan (1904-1969). Il est l'arrière-petit-fils du dernier roi de Bavière Louis III. Avec ses sœurs, les jumelles Marie Gabrielle et Marie Charlotte (nées en 1931), et son frère Franz (né en 1933), il a grandi à Munich, en Croatie et en Hongrie. En octobre 1944, son père a été arrêté par la Gestapo, et avec sa famille détenu dans les camps de concentration de Sachsenhausen, Flossenbürg et Dachau. Après la guerre, il a fréquenté le lycée humaniste d'Ettal et, comme son frère aîné, étudié la gestion d'entreprise aux universités de Munich et Zurich. En Suisse, il a suivi un stage dans la banque avant de travailler dans l'administration de la Hofkammer ou fonds de compensation de la famille Wittelsbach (WAF). Max Emmanuel est membre du conseil d'administration de l'université Louis-Maximilien de Munich et du Comité local de secours de l'Ordre de Malte. Avec sa famille il habite le château de Tegernsee et le château de Wildenwart.

Le 18 mars 1965 Max Emmanuel a été adopté par son grand-oncle Louis Guillaume duc de Bavière (1884-1968), qui n'avait pas eu de descendants de son mariage avec Eleonore zu Sayn-Wittgenstein-Berleburg, afin de conserver la lignée ducale en Bavière, et depuis il est devenu le duc Max de Bavière. Étant donné que son frère François de Bavière n'a pas de descendants, l'héritage de la maison Wittelsbach lui reviendra et après sa mort à son cousin Louis Charles, ou plutôt au petit-fils de ce dernier, Louis Henri (né en 1982), puisque Luitpold, père de Louis Henri, ne peut lui-même en hériter, à la suite d'un mariage qui n'était pas conforme aux règles dynastiques.

Max Emmanuel en Bavière a épousé civilement à Kreuth le 10 janvier 1967 et religieusement à Munich le 24 janvier la comtesse Elizabeth Douglas (née à Stockholm le 31 décembre 1940), issue d'une famille de la noblesse suédoise d'origine écossaise.

Cinq filles sont nées de cette union :

  • Sophie en Bavière (1967) épouse en 1993 le prince héritier Aloïs de Liechtenstein.
  • Marie Caroline Hedwige Eléonore (Munich), 23 juin 1969), épouse à Altshausen le 28 juin 1991 et à Tegernsee le 27 juillet 1991 Philippe, duc de Würtemberg (1964)
  • Hélène Eugenie Marie Donatha Mechthild en Bavière (Munich, 6 mai 1972)
  • Elisabeth Marie Christine Françoise (Munich, 4 octobre 1973), épouse religieusement à Wildenwart le 30 décembre 2003 et civilement à Tegernsee le 25 septembre 2004 Daniel Terberger (1967)
  • Marie Anne Henriette Gabrielle Julie en Bavière (Munich, 7 mai 1975), épouse le 8 septembre 2007 à Tegernsee Klaus Runow


Max Emmanuel est un descendant de Jacques II Stuart, roi d'Angleterre et d'Écosse et de sa seconde épouse catholique Maria Béatrice d’Este. C'est pourquoi il est considéré par les Jacobites comme héritier de son frère Francois du trône britannique et sera nommé par eux «Max Ier, roi d'Angleterre, d'Irlande, d'Écosse et de France». Il n'utilisera vraisemblablement jamais ce titre[1]. Actuellement, il est titré "Duc d'Albany" par les Jacobites[1]. Après lui, la prétention à la succession catholique des Stuart reviendra probablement à sa fille Sophie, princesse de Liechtenstein.



  • Albert de Bavière (1905-1996)


  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Max Emanuel Prinz von Bayern ».