Biographie de Mohammed Ibn Arafa

Voir son actualité

Mohammed Ibn Arafa (né en1889 à Fès - 1976) est un sultan que la France plaça brièvement sur le trône du Maroc après avoir chassé le roi Mohammed V de 1953 à 1955

Mohammed Ibn Arafa, cousin german de moulay youssef ben hassan 1er fut placé le 20 août 1953 sur le trône du Maroc par les autorités françaises qui assurait un protectorat sur le Maroc depuis le traité de Fès (1912). Le général Augustin Guillaume, Résident général au Maroc depuis 1951, en conflit ouvert avec Mohammed V qui soutenait les revendications indépendantistes de l'Istiqlal, mena campagne avec les colons français et certaines autorités marocaines, notamment Thami El Glaoui, pacha de Marrakech afin de renverser le sultan. L'Ouléma de Fès, malgré le refus d'abdication de Mohammed V, profita de son arrestation pour proclamer Mohammed Ibn Arafa, sultan du Maroc.

Son court règne fut marqué par l'accroissement des violences et la radicalisations des nationalistes, qui refusèrent de le reconnaître, pendant l'exil de Mohammed V en Corse puis à Madagascar. Il échappa le 11 septembre 1953 à une tentative d'assassinat de la part d'Allal ben Abdallah. Son pouvoir, limité par l'autorité du Résident général (le général Guillaume puis à partir de 1954, Francis Lacoste) et l'influence du Pacha de Marrakech, fut aussi marqué par la radicalisation des colons dont les ultras fondèrent "Présence française".

Son manque de légitimité et de popularité auprès de la population marocaine, l'aggravation des violences en liaison avec celles en Tunisie et avec la Guerre d'Algérie, conduisirent les autorités françaises à envisager sa destitution et le retour de Mohammed V. Le retour triomphal de Mohammed V au Maroc le 16 novembre 1955 après les accords de La Celle - Saint-Cloud, marqua à la fois la fin du court règne de Mohammed Ibn Arafa et le début de l'indépendance du Maroc, officialisée en 1956 par la fin des protectorats français et espagnol.