Biographie de Norbert Wiener

Voir son actualité

fermer

Wechsel in der Chefredaktion der Südtiroler "ff"
HORIZONT
Sie übernimmt als Chefredakteurin die Nachfolge von Norbert Dall'Ò, teilte das Magazin mit. Dall'Ò tritt nach sieben Jahren als ... Mehrheitseigentümer der „ff“ ist der Wiener Anwalt mit Südtiroler Wurzeln, Stefan Weber. Er hält gemeinsam mit einem ...

et plus encore »



Penser ? Il ya une application pour ça !
Marianne
Norbert Wiener (6), l'inventeur de la cybernétique, avait anticipé l'ampleur de la tâche : « Le monde de l'avenir sera une lutte de plus en plus serrée contre les limites de notre intelligence, et non un hamac confortable dans lequel, paresseusement ...




Wechsel in der Chefredaktion der Südtiroler „ff“
HORIZONT
Sie übernimmt als Chefredakteurin die Nachfolge von Norbert Dall'Ò, teilte das Magazin mit. Dall'Ò tritt nach sieben Jahren als ... Mehrheitseigentümer der „ff“ ist der Wiener Anwalt mit Südtiroler Wurzeln, Stefan Weber. Er hält gemeinsam mit einem ...




Hochwasser: Östlich von Wien steigen die Pegel immer noch
format.at
Auch die Lage in der Bundeshauptstadt beruhigt sich allmählich: Laut Wiener Gewässerabteilung MA 45 liegt der für Wien relevante Donau-Pegel Korneuburg derzeit bei 7,81 Meter bzw. bei einer Durchflussmenge von 9.600 Kubikmeter pro Sekunde, wie ein ...




Niederösterreich: Donau "beruhigte" sich
Kleine Zeitung
Alles bestens", berichtete Gerald Schimpf, Sprecher der Wiener Berufsfeuerwehr im APA-Gespräch. Zur Sicherheit war auch ein Boot mit Tauchern angefordert worden. Die "Filia Rheni" war am Sonntag auf der .... und sind vor allem die Gastroareale im ...
Pächter auf der Copa-Cagrana beklagen "enorme Schäden"Wiener Zeitung
Aufräumen im Westen - Lage im Osten kritischKrone.at
Wien: Donau-Pegel liegt über Wert von 2002DiePresse.com

28 autres articles »



Neu im Geschäft am 06. Juni
WirtschaftsBlatt.at
Norbert Fotographie Einzelunternehmen, Burggasse 10, 9020 Klagenfurt am Wörthersee , FN 397232s Inh.: Norbert Zarnhofer. pan pixel network ... Peter Pribyl & Bmstr.Ing.Josef Breimaier OG, Bahngasse 26, 2700 Wiener Neustadt , FN 397276f GS: Mag.




Hochwasser: "Das Gröbste" vorbei - wien.ORF.at
ORF.at
Nachdem Wasser in einen Kabelschacht eingedrungen war, wurde es abgepumpt und ein Kabelstrang über Nacht getauscht. Laut Wiener Linien funktionierte am Donnerstagvormittag der Betrieb auf allen Linien ohne Probleme. ... Die Schlammmassen seien jetzt ...




FIL d'Information Libre
AgoraVox
Un des protagoniste de cette émergence c'est notamment attaché à présenter exclusivement la chose circulante : l'information. Il s'agit d'une conception primaire de Norbert Wiener, qui s'est vite complexifiée en incluant les émetteurs et les récepteurs ...




Brilliant Mathematician Norbert Wiener Described the Robo ...
Motherboard (blog)
Back in 1949—around the time the industrial age was giving way to a high tech era—the legendary MIT mathematician Norbert Wiener theorized that the direction the scale would tip would ultimately depend on how stupid or not stupid humans behaved ...




New York Times

In 1949, He Imagined an Age of Robots
New York Times
One of those visionaries was Norbert Wiener (1894-1964), an American mathematician at the Massachusetts Institute of Technology. In 1948 he had published “Cybernetics,” a landmark theoretical work that both foreshadowed and influenced the arrival of ...





Norbert Wiener (né le 26 novembre 1894 à Columbia, Missouri, États-unis, mort le 18 mars 1964 à Stockholm, Suède) était un mathématicien américain, théoricien et chercheur en mathématiques appliquées, connu, entre autres, pour être le fondateur de la Cybernétique.
Il fut un pionnier dans l'étude de la stochastique et du bruit, contribuant ainsi par ses travaux à l'électrotechnique, les télécommunications et les systèmes de contrôle. Wiener est aussi le fondateur de la cybernétique, une science qui formalise la notion de feedback (rétroaction) et a des implications dans les domaines de l'ingénierie, des contrôles de système, l'informatique, la biologie, la psychologie, la philosophie et l'organisation de la société.

Il exposa ses théories sur la cybernétique dans son livre Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine (Hermann & Cie Editeurs, Paris, The Technology Press, Cambridge, Mass., John Wiley & Sons Inc., New York, 1948), parution qui bouscula durablement jusqu'au scandale, le monde des idées, traversant la pensée scientifique et philosophique de la deuxième moitié du XXe siècle, dont il est à ce titre, un des grands penseurs [1].



Il est né à Colombia dans le Missouri, premier enfant de Leo Wiener et Bertha Kahn. Leo était professeur de langues slaves à Harvard et fut à Varsovie camarade de classe de Ludwik Lejzer Zamenhof. Enfant prodige, Norbert savait lire à un an et demi, et de ce fait, fut éduqué à la maison jusqu’à sept ans, lisant en même temps la plus grande partie des livres de la bibliothèque de ses parents. Il entra alors à l'école pour une courte période, avant de terminer la plus grande partie de ses études à la maison. En 1903, il retourna à l'école secondaire Ayer jusqu’à l'obtention de son diplôme d'études secondaires en 1906.

En septembre 1906, à 11 ans, il entra à l'université de Tufts pour étudier les mathématiques. Il reçut son diplôme en 1909 et entra à Harvard. Il y étudia la zoologie, mais en 1910 il partit pour l'université Cornell pour commencer une licence en mathématique. L'année suivante, il retourna à Harvard où il commença une thèse. Wiener obtint son doctorat à Harvard en 1912 pour une thèse sur la logique mathématique, il avait alors 18 ans.

Après sa soutenance de thèse, il part pour l'Europe, d'abord à Cambridge, où il travaille avec Bertrand Russell et Godfrey Harold Hardy, puis à Göttingen où il suit les cours de Edmund Landau et David Hilbert. Il retourne ensuite à Cambridge, puis aux États-Unis. En 1915-1916, il enseigne la philosophie à Harvard, travaille pour General Electric et ensuite pour Encyclopedia Americana, avant de travailler sur les tables de balistique à Aberdeen Proving Ground, dans le Maryland. Il y reste jusqu’à la fin de la guerre, après laquelle il obtient un poste de professeur de mathématiques au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

En 1926, il épouse Margaret Engemann et retourne alors en Europe comme boursier Guggenheim. Il passe la plupart de son temps à Göttingen ou à Cambridge avec Hardy. Il travaille notamment sur le mouvement brownien, la transformation de Fourier, le problème de Dirichlet, l'analyse harmonique et les théorèmes taubériens. En 1933, il reçoit le prix Bôcher.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il refusa de participer au Projet Manhattan (projet de développement de la bombe nucléaire), par contre il travailla activement sur le contrôle de défense antiaérien en artillerie, ce qui l'encouragea à synthétiser ses intérêts pour la théorie de la communication. En 1943, avec ses collaborateurs Arturo Rosenblueth & Julian Bigelow, il proposa un nouveau système de DCA pouvant prévoir la trajectoire de l’avion cible à partir d’un modèle analysant le comportement d’un pilote se sachant pourchassé. De 1946 à 1950, il participa aux fameuses rencontres interdisciplinaires appelées conférences Macy, et en 1947-48 il formalise le principe central de ces conférences sous le nom de cybernétique.

Après guerre, selon Philippe Breton, traumatisé par l'implication des scientifiques dans les tragédies d'Hiroshima et Auschwitz, il se transforma en apôtre d'une nouvelle religion laïque : l'utopie de la communication : il propose ainsi une nouvelle vision du monde, dans laquelle l'information et la communication deviennent des éléments fondamentaux[1].



  1. Breton, Philippe, l'utopie de la communication, Paris : La Découverte, 1995.






    • Michel Faucheux, Norbert Wiener, le Golem et la cybernétique
  • Cybernetics, or Control and Communication in the Animal and the Machine (1948) publié, en anglais, par la Librairie Hermann & Cie (Paris), The MIT Press (Cambridge, Mass.) et Wiley (New York).
  • Cybernétique et société (1952, rééd. 1971), Union Générale d'Éditions, Collection 10/18 ; traduction française de The Human Use of Human Beings (Boston : Houghton Mifflin, 1950).
  • « Speech, langage and learning » (The Journal of the Acoustical Society of America nº22, 1950), article dans lequel il ajoute le concept du feedback - boucle de rétroaction - au schéma de base de Shannon.
Ses travaux publiés incluent aussi Ex-Prodigy (1953), I am a Mathematician (1956), Nonlinear Problems in Random Theory (1958), et God & Golem, Inc.: A Comment on Certain Points Where Cybernetics Impinges on Religion (1964).