Biographie de Pascal Perrineau

Voir son actualité

fermer

Le Nouvel Observateur

Municipales : les 4 enjeux du second tour
Le Nouvel Observateur
"Sur le papier, la gauche bénéficie de réserves de voix significatives", assure Pascal Perrineau, politologue au Cevipof et professeur à Sciences Po, interrogé par "Le Nouvel Observateur". "Mais le contexte politique n'est pas mobilisateur, avec la ...




Face à la débâcle des socialistes, les intellectuels doivent sortir de ...
Le Monde
Les lendemains chanteront d'autant moins pour le FN si la gauche parvenait à répondre aux attentes de l'électorat « gaucho-lepéniste », selon l'expression de Pascal Perrineau, un électorat que le nationalisme, le racisme ou la xénophobie flattent sans ...




Le Figaro

Jean-Marie Le Pen : «La victoire de l'UMP est mécanique»
Le Figaro
J'ai entendu M. Perrineau (Pascal Perrineau, professeur à Sciences Po, chercheur au Cevipof, NDLR) dire que la victoire du FN était une victoire différente de la conception du Front national qui est la mienne, en affirmant que je ne pensais qu'à l ...

et plus encore »



France-François Hollande joue son va-tout
Zonebourse.com
"La remise à plat totale est impossible et une condition du recrutement des nouveaux ministres sera de rentrer dans l'épure des économies budgétaires prévues", prédit Pascal Perrineau. "Parce que si ce n'est pas le cas, c'est le brouillage total du ...




Dans les coulisses d'un remaniement ministériel
France Info
Ce remaniement, on en parlait depuis des mois, la débâcle des socialistes aux municipales a accéléré le mouvement, comme l'explique aux abonnés à Mon Quotidien, Pascal Perrineau. Le directeur du centre de recherche politique de Sciences-Po est avec ...
Ce qui ne fonctionnait pas avec Jean-Marc AyraultLes Échos
François Hollande joue son va-toutZaman

3 707 autres articles »



Les Échos

Municipales : autopsie d'une déroute sans précédent
Les Échos
Mais jamais le désaveu n'avait tourné à la déroute », analysait hier le politologue Pascal Perrineau dans « Le Figaro ». Cette déroute a une explication : l'abstention, nettement plus forte chez les électeurs de gauche que chez ceux de droite.

et plus encore »



Politis

Le désenchantement du « socialisme municipal » vécu par une élue
Politis
... tromper souvent (on lui doit la tristement célèbre couverture du Nouvel Observateur au moment du départ de Bruno Mégret du Front National en 1998 : « 9+3 n'égale pas 12 » et d'autres affirmations du même tonneau), Pascal Perrineau était interrogé ...

et plus encore »



Front de gauche : lunettes rouges et canne blanche
Causeur
... dans l'air » sur la cinq, entre Pascal Perrineau et Dominique Reynié, pas plus qu'à « 28 minutes » sur Arte entre Caroline Fourest et Eric Fassin, ni sur Canal ni sur France Inter ni dans un de ces médias où un bon contradicteur est un ...

et plus encore »



Les Échos

La vérité sur la percée municipale du Front national
Les Échos
Un très gros électorat mais un tout petit appareil », rappelait dans « La Croix » le politologue Pascal Perrineau (Cevipof). Ceci expliquant cela. Peut-on pour autant parler de flambée ? Entre le premier tour des législatives de 2012 et celui des ...

et plus encore »



Pascal Perrineau : Existe-t-il un phénomène gaucho-lepéniste ?
MyBoox
Dans La France au front (Fayard), le politologue et spécialiste de sociologie électorale Pascal Perrineau décrypte la stratégie idéologique du Front national depuis sa création et analyse les différents scénarios possibles pour son avenir. Pour MyBOOX ...

et plus encore »

Pascal Perrineau (né en 1950) est un politologue français et un spécialiste de sociologie électorale. Il est directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po CEVIPOF (Sciences Po, CNRS). Il enseigne également à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris.

Il a enseigné à Sciences Po Grenoble, à l'Université François Rabelais de Tours, et à Sciences Po Paris. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur les comportements politiques, les élections, les idées politiques françaises. Il a travaillé notamment sur l'extrême droite.

Auteur d'ouvrages sur le Front national avec Nonna Mayer, ses travaux font autorité concernant l'étude des élections, des idéologies et des partis de la France contemporaine.



  • (dir.), Régions, le baptême des urnes, Paris, Pedone, « Série Vie locale » (Institut d'études politiques de Bordeaux), 1987 (ISBN 2-233-00172-9).
  • (dir.) avec Nonna Mayer, Le Front national à découvert, préface de René Rémond, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1989 (ISBN 2-7246-0564-0) ; rééd. 1996 (ISBN 2-7246-0696-5).
  • (dir.) avec Philippe Habert et Colette Ysmal, Le vote éclaté. Les élections régionales et cantonales des 22 et 29 mars 1992, Paris, Département d'études politiques du Figaro, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, « Chroniques électorales », 1992 (ISBN 2-7246-0616-7).
  • avec Nonna Mayer, Les comportements politiques, Paris, Armand Colin, « Cursus. Science politique », 1992 Modèle:ISBN 2-200-21088-4.
  • (dir.) avec Philippe Habert et Colette Ysmal, Le vote sanction. Les élections législatives des 21 et 28 mars 1993, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, « Chroniques électorales », 1993 (ISBN 2-7246-0634-5).
  • (dir.), L'engagement politique : déclin ou mutation ?, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1994 (ISBN 2-7246-0648-5).
  • (dir.) avec Colette Ysmal (Pierre Bréchon, Daniel Boy, Bruno Cautrès, et al.), Le vote des Douze. Les élections européennes de juin 1994, Paris, Département d'études politiques du Figaro, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1995 (ISBN 2-7246-0667-1).
  • (dir.) avec Philippe Habert et Colette Ysmal, Le vote de crise. L'élection présidentielle de 1995, Paris, Département d'études politiques du Figaro, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, « Chroniques électorales », 1995 (ISBN 2-7246-0678-7).
  • Le symptôme Le Pen. Radiographie des électeurs du Front national, Paris, Fayard, 1997 (ISBN 2-213-59984-X).
  • (dir.) avec Colette Ysmal, Le vote surprise. Les élections législatives des 25 mai et 1er juin 1997, Paris, Presses de Sciences po, « Chroniques électorales », 1998 (ISBN 2-7246-0734-1).
  • (dir.) avec Bertrand Badie, Le citoyen. Mélanges offerts à Alain Lancelot, Paris, Presses de Sciences Po, 2000. (ISBN 2-7246-0793-7).
  • (dir.) avec Pierre Bréchon et Annie Laurent, Les cultures politiques des Français, Paris, Presses de Sciences po, 2000 (ISBN 2-7246-0802-X).
  • (dir.), Les croisés de la société fermée : l'Europe des extrêmes droites, La Tour-d'Aigues, Éditions de l'Aube, 2001 (ISBN 2-87678-624-9).
  • (dir.) avec Dominique Reynié, Dictionnaire du vote, Paris, Presses universitaires de France, 2001 (ISBN 2-13-051345-X).
  • (en) (éd.) avec Gérard Grunberg et Colette Ysmal, Europe at the polls the european elections of 1999, New York et Basingstoke (GB), Palgrave, 2002 (ISBN 0-312-23895-9).
  • (dir.), Le désenchantement démocratique, La Tour-d'Aigues, Éditions de l'Aube, « Monde en cours. Essai », 2003 (ISBN 2-87678-848-9).
  • (dir.) avec Colette Ysmal, Le vote de tous les refus. Les élections présidentielle et législatives 2002, Paris, Presses de Sciences Po, « Chroniques électorales », 2003 (ISBN 2-7246-0907-7).
  • (dir.), Le vote européen 2004-2005. De l'élargissement au référendum français, Paris, Presses de Sciences po, « Chroniques électorales », 2005 (ISBN 2-7246-0965-4).
  • (dir.), Atlas électoral. Qui vote quoi, où, comment ?. Des enquêtes, des chiffres, des cartes, des tableaux, Paris, Sciences po, 2007 (ISBN 2-7246-1011-3).
  • (dir.) avec Luc Rouban, La politique en France et en Europe, Paris, Sciences po, « Références. Fait politique », 2007 (ISBN 978-2-7246-1019-2).
  • (dir.) avec Yael Azoulay et Brice Teinturier, Présidentielle 2007. Qui choisir ?, Paris, P. Rey, 2007 (ISBN 978-2-84876-089-6).
  • (dir.) "Le Vote de rupture. Les élections présidentielle et législatives d'avril-juin 2007", Paris, Presses de Sciences Po, 2008.


  • à Christel Peyrefitte, Des rides à l'âme, avant-propos de Bella Cohen, Pascal Perrineau et Jean-Marie Rouart, Paris, Gallimard, 1997 (ISBN 2-07-074863-4).
  • à Hans-Georg Betz, La droite populiste en Europe. Extrême et démocrate ?, traduit de l'anglais par Geneviève Brzustowski, Paris, Autrement, « CEVIPOF-Autrement », 2004 (ISBN 2-7467-0451-X).


  • Anne Muxel, Les jeunes et la politique : débat avec Pascal Perrineau, Paris, Hachette, « Questions de politique », 1996 (ISBN 2-01-235225-1).


  • participation au documentaire de Nicole Weyer, La guerre culturelle du Front national, interview par Laurence Mermoud ; participants : Pascal Perrineau, Marie-Pascale Bonnal, Pierre-André Taguieff, Jacques Bompard, Gérard Paquet et al., Genève, Télévision suisse romande, 1997 ; Paris, Ateliers de diffusion audiovisuelle, 1997. 1 cass. vidéo (VHS) (30 min), coul. (SECAM).
  • participations au documentaire de William Karel, Histoire d'une droite extrême. Deuxième partie, Denis Barbier, comp. ; Jean-Claude Dauphin, voix ; participants : Jean-Yves Camus, Pierre Milza, Pascal Perrineau et al., Paris, Cinétévé, Centre national de documentation pédagogique, La Sept, 2000. Institut national de l'audiovisuel, 1 cass. vidéo (VHS) (52 min), couleur avec séquences en noir et blanc (SECAM).