Biographie de Paul Bocuse

Voir son actualité

fermer

Bonduelle et l'Institut Paul Bocuse : challenge autour du gaspillage ...
La Cuisine Collective
Les étudiants du Master Management Culinaire et Innovation de l'Institut Paul Bocuse vont devoir prendre position sur cette problématique : "comment lutter contre le gaspillage alimentaire en développant la consommation de légumes dans les restaurants ...




Lyon Mag

Lyon fera officiellement partie des Cités de la Gastronomie mercredi
Lyon Mag
Après l'indigeste défaite de janvier dernier, où Lyon avait été quasi-recalée devant Paris-Rungis, Dijon et Tours par la commission en charge du projet, la cité de Paul Bocuse peut désormais prendre sereinement sa revanche. "Des éléments positifs dans ...

et plus encore »



Zepros

L'Institut Paul Bocuse et Bonduelle organisent la Veggi'week
Zepros
L'Institut Paul Bocuse et Bonduelle organisent du 17 au 21 juin 2013 la "Veggi'week", une semaine dédiée aux légumes. Pendant 5 jours, les légumes vont être mis en avant au sein des différents programmes pédagogiques de l'Institut Paul Bocuse.

et plus encore »



Un concentré de Bocuse chez Alain Ducasse Edition
fashions-addict.com
Paul Bocuse est à la cuisine, ce que Johnny Hallyday est à la variété française, un monument, une légende. Tous les grands chefs actuels lui font référence. Paul Bocuse est la gastronomie française. Des livres sur ce grand chef il en existe beaucoup ...
Un hyperactif aux fourneauxRive-Sud Express

2 autres articles »



Info-économique.com

L'Institut Paul Bocuse remet les Trophées Bocuse & Co
Info-économique.com
Trois anciens de l'Institut Paul Bocuse (dg : Hervé Fleury) ont été distingués par leur école pour leur esprit entrepreneurial. Jean-Michel Dixte, Senior Director restaurant Developpement chez... L'article que vous souhaitez consulter est réservé à nos ...




Entretien audio : Jérôme Bocuse fils de, mais pas que
LyonCapitale.fr
Jérome Bocuse () Tim Douet. En mars dernier, à l'occasion du recrutement du personnel américain du groupe Bocuse, dont les oraux se passaient à la très yankee brasserie de L'Ouest, Lyon Capitale a rencontré Jérôme Bocuse, le fils de Paul Bocuse.

et plus encore »



Best of Paul Bocuse
Le Progrès
Best of Paul Bocuse. Publiée le 12/06/2013 à 18:09. Best of Paul Bocuse. Cet ouvrage constitue un véritable cours de cuisine avec conseils et astuces. Le meilleur de Paul Bocuse est rassemblé en dix recettes, de la soupe .




Le Progrès

Institut Paul Bocuse : finale du concours « La bataille des chefs »
Le Progrès
Gastronomie. Institut Paul Bocuse : finale du concours « La bataille des chefs ». Publiée le 11/06/2013 à 01:28. Institut Paul Bocuse : finale du concours « La bataille des chefs ». La finale de la 1re édition de « La bataille des chefs » concours ...




Saint-Cyr-au-Mont-d'Or. Cyndie Guillot : « Chez Paul Bocuse, on me ...
Le Progrès
... Chez Paul Bocuse, on me fait confiance ». Publiée le 25/05/2013 à 23:52. Cyndie Guillot : « Chez Paul Bocuse, on me fait confiance ». Passion. Cyndie Guillot, enfant du village, a pour passion la cuisine. Elle est actuellement en stage chez Paul ...




Objectif Gard

ALÈS Coup de toque aux huit chefs apprentis des ateliers Paul ...
Objectif Gard
Sur les 15 séances organisées les mercredis après-midi dans le cadre de la session des Ateliers de la Fondation Paul Bocuse au Campus de l'Apprentissage d'Alès, les huit participants, des collégiens d'Alès et de ses environs, n'en ont quasiment manqué ...

et plus encore »

Paul Bocuse (né à Collonges-au-Mont-d'Or le 11 février 1926) est un grand chef cuisinier français (Trois étoiles au Guide Michelin depuis 1965) et désigné « Cuisinier du Siècle » par Gault-Millau et « Pape de la cuisine » en 1989. Il dirige plusieurs restaurants à Collonges-au-Mont-d'Or et à Lyon.





En 1926, le 11 février, il naît à Collonges-au-Mont-d'Or à dix kilomètres au nord de Lyon dans la région Rhône-Alpes. Fils de Georges et Irma Bocuse, cuisiniers de père en fils dans le même village depuis le XVIIe siècle. Le jeune Paul Bocuse ne déroge pas à la tradition familiale.

En 1942, âgé de 16 ans, il entre comme apprenti chez Claude Maret, au Restaurant de la Soierie à Lyon, il apprend à faire le marché et même le marché noir, car il faut durant cette période de Seconde Guerre mondiale tuer le cochon ou le veau pour être sûr d'avoir de la marchandise.



En 1944 âgé de 18 ans, il s'engage volontairement dans l'armée de la libération du Général de Gaulle. Il est incorporé dans la 1re division française libre. Blessé d'une balle en Alsace, il est soigné par les américains et participe au défilé de la victoire à Paris en 1945.

Puis, de retour à Lyon il continue son apprentissage chez Eugénie Brazier (trois étoiles au Guide Michelin en 1933, célèbre patronne de bouchon Lyonnais) au col de la Luère à Pollionnay, où en plus de faire la cuisine, il entretient le jardin potager, trait les vaches, fait la lessive et le repassage.



Il travaille au Lucas Carton, un prestigieux restaurant de la [place de la Madeleine] dans le 8e arrondissement de Paris avec le grand chef cuisinier Gaston Richard, où il se lie d'une solide amitié avec ses jeunes camarades de fourneau Pierre et Jean Troisgros (les frères Troisgros).



Dans les années 1950, les trois amis font équipe dans le prestigieux restaurant La Pyramide de Vienne près de Lyon, chez les grands chefs Fernand Point et Paul Mercier apprenant les raffinements chers à leur maître et héritant entre autres, de la grande générosité de ce dernier.

En 1961, Paul Bocuse remporte le concours du Meilleur Ouvrier de France et, la même année, il obtient sa première étoile au Guide Michelin.



En 1962, il transforme l'auberge guinguette de son père et se voit attribuer la deuxième étoile au Guide Michelin.

1965 est l'année de la consécration, la troisième étoile du Guide Michelin vient couronner le travail réalisé. Mais c'est au moment où il semble au zénith qu'il doit racheter le nom de Bocuse. En effet, en 1921, son grand-père paternel ayant vendu fond et nom, l'établissement des bords de Saône ne pouvait porter le nom de « Bocuse » . Il rachète alors son nom et rebaptise l'Auberge de Collonges « Paul Bocuse ».

En 1975, il est fait chevalier de la Légion d'honneur par le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing au palais de l'Élysée. Pour cette occasion, il crée la célèbre « soupe aux truffes V.G.E ».

En 1987, il crée le Bocuse d'Or ou concours mondial de la cuisine.



En 1989, il est désigné « Cuisinier du Siècle » par Gault-Millau. Il est considéré comme le « Pape de la cuisine ».

En 1995, Paul Bocuse sculpté par Daniel Druet, est le premier chef à entrer au musée Grévin de Paris.





  • L'Auberge du Pont de Collonges (à Collonges-au-Mont-d'Or à 10 km au nord de Lyon)


  • Rotisserie « le Nord » (Lyon 2e)
  • Restaurant « le Sud » (Lyon 2e)
  • Restaurant « l'Est » (Lyon 6e)
  • Brasserie « l'Ouest » (Lyon 9e)
  • Brasserie « l'Argenson » (Lyon 7e)
  • Brasserie « Paul Bocuse » (Tōkyō)
  • Brasserie « Chefs de France » (Walt DIsney World, Orlando)


  • « l'Ouest Express » (Lyon 9e)


  • La Mère Richard, fromagère aux Halles de Lyon.
  • Philippe Jocteur, boulanger à l'Île Barbe à Lyon.
  • Georges Dubœuf, négociant en vins du Beaujolais.


  • Cuisiniers célèbres, Guide gastronomique, Guide touristique