Biographie de Pierre Garnier de Laboissière

Voir son actualité

Pierre Garnier de Laboissière, né à Chassiecq, département de la Charente, le 10 mars 1754, et mort à Paris, le 14 avril 1809 est un général de la Révolution française.



Il entra à l'École militaire en 1769, et affecté avec le grade de sous-lieutenant au Flustine-Dragons le 1er juin 1772. Réformé à la formation de 1776, il est réadmis au corps, avec son grade de sous-lieutenant, le 15 juin 1777 ; il prend rang de capitaine le 3 juin 1779, et devient capitaine de remplacement dans Montmorency-Dragons le 28 avril 1788, et quand ce régiment prend le titre de 2e régiment de chasseurs à cheval, le 17 septembre 1791, il y reste comme capitaine et le suit à l'armée du Rhin.



Au combat de Spire, le 30 septembre 1792, à la tête de douze de ses chasseurs, il fait trois cents prisonniers autrichiens. Le 1er décembre suivant, il reçoit, en récompense de cette action d'éclat, le grade de chef de brigade. Il exerce les fonctions de général de brigade avec l'autorisation des représentants du peuple à l'armée du Rhin, depuis le 8 mai 1793, lorsque, dans une charge de cavalerie qui a lieu le 25 messidor an II, et dans laquelle il a un cheval tué sous lui, il tombe au pouvoir des Prussiens.

Échangé au mois de Germinal an III et nommé général de brigade le 25 prairial de la même année, il est successivement employé aux armées de Rhin-et-Moselle et d'Allemagne. Il est blessé à l'affaire de Roth, le 19 frimaire an IX, d'un coup de feu à l'épaule droite. Le 23 nivôse an VI, il passe à l'armée d'Angleterre, et le 29 thermidor à celle de Mayence. Il sert ensuite, comme général de division nommé le 5 ventôse an VII, en Italie et en Suisse pendant les ans VII, VIII et IX, et a le commandement de l’armée de réserve depuis le 22 thermidor an VIII jusqu'à la fin de la campagne de l'an IX dans les Grisons.



Mis en non-activité le 1er vendémiaire an X, il est nommé inspecteur général d'infanterie le 7 nivôse, puis de nouveau inspecteur général de cavalerie le 8 ventôse. Le premier Consul le fait entrer au Sénat conservateur le 7 fructidor an XI. À la création de la Légion d'honneur, il en est nommé chevalier le 9 vendémiaire an XII, et grand officier le 25 prairial suivant.

Napoléon lui confia la sénatorerie de Bourges par un décret du 2 prairial an XII. Il devient Chambellan de l'Empereur au mois de pluviôse an XIII.

En 1807, le 20 mars, l'Empereur lui confie le commandement de la 4e légion de réserve de l'intérieur, et l'envoie, au mois d'octobre, présider le collège électoral de la Charente ; il lui confère le titre de comte en 1808.

Appelé au commandement supérieur de Strasbourg le 8 mars 1809, il meurt avant d'avoir pu se rendre à sa destination.

Il est inhumé au Panthéon de Paris.



« Pierre Garnier de Laboissière », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail édition](Wikisource)

Informations générales

Biographie relatives