Biographie de Pierre Pelot

Voir son actualité

fermer

Graphivore

Blé rouge - Le graphivore
Graphivore
Après le Pauvres Zhéros de Pierre Pelot dans la collection Rivages/Casterman/Noir, c'est à l'adaptation du Canicule de Jean Vautrin que s'attache Baru, inaugurant une série d'adaptations des romans de l'auteur en BD. Un roman très noir, même s'il se ...

et plus encore »



BdZoom

« Canicule » par Baru [d'après Jean Vautrin]
BdZoom
La prestation de Baru, elle, est particulièrement noire et spectaculaire, dans l'esprit de sa précédente adaptation du « Pauvres z'héros » de Pierre Pelot, également chez Casterman. D'emblée, il impose sa vision déjantée de la France profonde, mélange ...




Bragelonne : Les intégrales. un nouveau label numérique
Suite101.fr
Une collection disponible exclusivement en numérique est dédiée aux classiques et livres cultes des genres de l'imaginaire : Classic. De formidables auteurs y sont publiés comme Arthur C. Clarke, James Blaylock, Pierre Pelot, Michel Jeury, Rosny Ainé…




Graphivore

Entretien avec Baru pour “Canicule” - Le graphivore
Graphivore
-Vous aviez déjà adapté Pauvres Zhéros de Pierre Pelot. Avez-vous travaillé de manière différente pour Canicule ? Non, la seule différence ici était une question de proximité géographique avec l'écrivain. Je connais et j'aime le travail de quelqu'un ...

et plus encore »



Les Bars-Bars ont cartonné L'Argonne se met au rock
L'Union
C'est la création d'une dynamique dans l'Argonne, la pose d'une première pierre de la mutualisation ; internet permet maintenant de passer les « maudites frontières » des départements. Par exemple, des gens de Beaulieu-en-Argonne ont assisté au concert ...

et plus encore »

Pierre Pelot (Pierre Grosdemange, dit Pierre Pelot ou Pierre Suragne ou Pierre Carbonari) est un écrivain français, né le 13 novembre 1945 à Saint-Maurice-sur-Moselle dans les Vosges. Extrêmement prolifique, on lui attribue près de 200 titres.



Il a surtout écrit de la science-fiction mais aussi du fantastique, des romans noirs et - avec la collaboration scientifique d'Yves Coppens - des romans situés dans la Préhistoire (Le Rêve de Lucy).

De 1960 à 1963 il apprend le dessin par correspondance et se lance dans la bande-dessinée, ce qui lui vaudra son premier article de presse en 1963 dans L'Est républicain à propos de sa BD mettant en scène un héros du Far-west : Bob Hart. [1]

Fort de cette expérience et ayant appris énormément sur l'histoire des États-Unis il se lance dans un carrière littéraire en adoptant son genre de prédilection : le western. Son premier roman, La Piste du Dakota, paru en 1965 sous la signature de Pierre Pelot, se déroule dans les États-Unis du lendemain de la guerre de Sécession. Il paraît dans la collection Marabout Junior qui publie également les aventures de Bob Morane (d'Henri Vernes). D'autres westerns suivent.

En 1967, Pierre Pelot crée le personnage de Dylan Stark, un métis franco-indien né dans le sud des États-Unis. Le premier roman de la série, Quatre Hommes pour l'Enfer, se déroule pendant la guerre de Sécession, à laquelle le personnage participe du côté sudiste, à contrecœur. Ce roman paraît en 1967 dans la collection Pocket Marabout. Il reçoit cette même année le Prix des Treize pour La Couleur de Dieu et se marie le 22 décembre.

L'inspiration de Pelot se démarque de celle d'autres romanciers pour la jeunesse par le fait que ses romans se terminent souvent mal et que ses personnages ne sont pas des surhommes (contrairement à Bob Morane, par exemple). Une autre caractéristique frappante est le verbiage : les descriptions (personnages, lieux) sont longues, parfois bien enlevées, mais peuvent aussi être fastidieuses. Les nombreuses répétitions, et points à la ligne, contribuent à donner cette impression.

Ces caractéristiques se retrouvent dans les romans de science-fiction que Pierre Grosdemange publiera un peu plus tard dans la collection « anticipation » chez Fleuve noir, sous le pseudonyme de Pierre Suragne.

Pierre Pelot a également publié des romans contemporains, comme Le Ciel fracassé, paru en 1975, qui met en scène un déserteur, en une époque où le service militaire était encore obligatoire en France.

En 2003, il a publié un roman historique, C'est ainsi que les hommes vivent, qui traite de sa région (les Vosges) au XVIIe siècle. Les critiques sont élogieuses.

En 2006, il reçoit le prix Amerigo Vespucci lors du 17ème Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges pour son roman L'Ombre des voyageuses.

Publication de "Méchamment dimanche" chez Pocket en 2006 : Un forcené défend une maison en ruine en tirant sur les ouvriers venus la détruire . Barthes , quant à lui , revient dans son village des Vosges . En retrouvant les lieux de son adolescence , il ressuscite l'été 1957 , le temps des jeux interdits et de la fin de l'innocence .






















Voir aussi sur Wikiquote les citations «  Pierre Pelot ».