Biographie de Robert Ier d'Écosse

Voir son actualité

Robert Ier d'Écosse, Robert de Brus (en normand), Roibert a Briuis (en Écossais méd.), Robert the Bruce ou Robert Bruce (en anglais moderne) (Château de Cardoss, 11 juillet 1274 – 7 juin 1329), comte de Carrick, est roi d'Écosse de 1306 à 1329. Il appartient à la maison Bruce.



Fils aîné de Robert Bruce VI († 1304), comte de Carrick, et Margaret de Carrick († 1292), comtesse de Carrick de jure, il naît au château de Cardoss sur le Firth-of-Clyde.

De la famille des Bruce, il hérite du titre de comte de Carrick à la mort de sa mère. Il reconnaît pendant longtemps la suzeraineté du roi Édouard Ier d’Angleterre qui le fait baron Bruce d'Anandale dans la pairie d'Angleterre en 1295.



Prétendant au trône d'Écosse, le 10 février 1306, il tue lors d'une entrevue à Dumfries, John Comyn son rival potentiel qui refusait de lui apporter son soutien. Il est couronné roi d'Écosse à Scone le 25 mars mais doit se cacher et se faire passer pour mort après avoir été battu par , comte de Pembroke à la Bataille de Methven dès le 19 juin suivant. Robert Bruce se réfugie alors dans les Hébrides intérieures, domaine de Angus Óg MacDonald seigneur d'Islay, qui deviendra ensuite son fièdèle allié.

En février 1307, il débarque dans son comté de Carrick. Debut mai il progresse à travers l'Ayrshire et avec l'aide de ses partisans locaux il repousse l'armée de chevaliers d'Aymar Ier de Valence lors de du combat de Loudon Hill le 10 mai. Profitant de la mort d'Édouard Ier, près de Carlisle le 7 juillet suivant il se rend maître de presque toute l’Écosse.

Entre l'autome 1307 et l'été 1308 Robert Bruce mène campagne contre ses ennemis du nord de l'Ecosse.Il bat le comte de John Buchan à Inverurie le 23 mai 1308. Ce dernier comme le comte de Ross acceptent alors de la reconaitre comme roi. Robert mène ensuite campagne en Argyll et au Galloway.

Édouard II le nouveau roi d'Angleterre n'intervient de nouveau en Écosse qu'à partir de 1310. Après avoir signé le 29 octobre 1312 un traité d'amitié avec Håkon V de Norvège le frère et successeur de son ancien beau-frère Éric II de Norvège; Robert Bruce remporte une victoire décisive contre les anglais à la bataille de Bannockburn (près de Stirling) le 24 juin 1314.

En 1317 Robert Bruce mène en personne mais sans grand succès, une campagne en Ulster afin d'appuyer son frère cadet Édouard Bruce qui s'était fait reconnaitre comme roi d'Irlande en 1316 [1].

Par le traité de Corbeil en 1326, il renouvelle l'l’alliance avec la France. Le conflit avec l'Angleterre s'achève par le traité d'Édimbourg-Northampton en 1328 qui reconnaît l’indépendance de l’Écosse et le titre royal de Robert Bruce.

Robert Bruce meurt au château de Cadroos près de Dumbarton il sera inhumé à l'abbaye de Dunfermline. Sa dynastie s'éteint en 1371. Il est le héros d'un poème composé vers 1380 par J. Barbour d'Aberdeen.



Robert Bruce eût deux épouses:

1) vers 1295 Isabelle de Mar fille de Donald Comte de Mar.

  • Marjorie Bruce née en 1297 morte en couche le 2 mars 1316 épouse Walter Stuart (6e grand sénéchal d'Écosse) mort en 1326.
2) vers 1302 Elisabeth de Burgh (morte le 26 octobre 1327) fille de Richard Og de Burgh Comte d'Ulster

  • David II d'Écosse
  • Margarette épouse de William de Sutherland
  • Matilda épouse de Thomas Issac.





  1. Annales des quatre maîtres: AM 1317.4


  • Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2004) (ISBN 0748612386) (en).





Informations générales