Biographie de Sylvie Denis

Voir son actualité

Sylvie Denis, née à Talence le 10 novembre 1963, est considérée par beaucoup comme la grande dame de la science-fiction française, tant en raison de ses activités multiples dans le domaine (novelliste, romancière, essayiste, critique, anthologiste, traductrice, rédactrice en chef) que de son attachement à une science-fiction accordant une grande place aux technosciences et à leur impact sur les sociétés humaines. Elle a reçu le Prix Solaris en 1988 pour L'Anniversaire de Caroline, le prix Rosny aîné en 2000 pour Dedans, dehors, et le prix Julia Verlanger en 2004 pour Haute-École.

Ses premiers textes paraissent à la fin des années 1980, son premier recueil, Jardins virtuels en 1995. Il est réédité en 2003 chez Gallimard dans une version largement augmentée (treize nouvelles au lieu de cinq). Son premier roman, Haute-École (2004), paru aux éditions de l'Atalante, est une œuvre de fantasy noire parfaitement atypique, qui repose notamment sur une réflexion poussée sur la notion d'éducation. L'école de sorciers qui y est décrite, avec ses élèves contraints non sans brutalité de se spécialiser dans une activité magique unique (par exemple servir de « gond » magique à la porte de la ville), représente clairement l'antithèse de celle de Harry Potter : la forme d'éducation que l'on y pratique relève de la castration mentale plutôt que de l'enseignement.

Co-fondatrice au milieu des années 1990 de la revue Cyberdreams, qui reçoit le Grand Prix de l'Imaginaire en 1996, elle assure seule le poste de rédactrice en chef sur les derniers numéros. Elle a largement contribué à faire connaître en France Greg Egan. Parmi les anthologies qu'elle a réunies, citons surtout Escales 2001 qui rassemble la fine fleur de la SF francophone.

Outre Greg Egan, elle a également traduit des auteurs anglo-saxons de science-fiction comme Alastair Reynolds, Catherine Asaro ou Stephen Baxter — ces deux derniers en collaboration avec Roland C. Wagner.

Sa traduction du roman de Megan Lindholm (Robin Hobb), le Dernier Magicien, a reçu à l'unanimité du jury le prix Imaginales 2004.

Son dernier roman, La Saison des singes, est sorti en mars 2007.