Biographie de Tatiana Golovin

Voir son actualité

Tatiana Golovin, née le 25 janvier 1988 à Moscou, est une joueuse de tennis française. Elle réside actuellement à Miami, en Floride.



Bien que née à Moscou en Russie, elle déménage avec ses parents à Lyon et obtient la nationalité française. Elle a deux sœurs, Olga et Oxana. Elle fréquente durant six ans les courts de l'école de tennis de Nick Bollettieri à Bradenton, en Floride et parle couramment l'anglais.

Son nom de famille en langue russe devrait en toute logique être "Golovina" (Головина, de Golovin, suivi du a féminin), mais en tant que citoyenne française, elle porte le même nom que son père (lui-même d'origine français) : Головин. Les sources russes sont partagées entre ces deux options, mais la seconde semble prévaloir. Elle-même écrit son nom "Golovin", bien que la translittération française traditionnelle aurait donnée "Golovine" et malgré la différence de prononciation que cela peut occasionner pour un locuteur français. Ainsi, son nom a une consonance, une orthographe et une prononciation plus proches des noms français que des noms russes.

Tatiana est une joueuse plutôt appréciée par les autres joueuses de tennis et par le public de par sa gentillesse et son sens de l'humour. Elle entretient de bonnes relations avec la plupart des joueuses comme Svetlana Kuznetsova, Justine Henin ou encore Maria Sharapova qu'elle a rencontrée à l'académie Bollettieri.



Tatiana possède un jeu assez commun sur le circuit puisqu'elle a une très bonne frappe de balle. Néanmoins, son excellent coup droit, précis et puissant, que le journal L'Equipe qualifie de meilleur coup droit du monde lui permet de déborder facilement son adversaire et faire des points gagnants. Son service n'est cependant pas en reste, étant donné qu'elle l'utilise pour mettre en difficulté la joueuse en face et ainsi pouvoir contrôler l'échange et y imposer sa cadence. Son jeu de jambes est aussi un atout dans son jeu car, grâce à cette bonne mobilité, elle peut tenir un échange de fond de court et faire craquer son adversaire pour en reprendre le contrôle. Elle n'est cependant pas aussi performante en revers qu'en coup droit qui, bien que puissant, ne l'est pas assez pour que la joueuse possède un jeu complet. Elle n'est pas non plus une "volleyeuse née" et du coup s'y aventure rarement et se prend assez fréquemment des passings bien qu'elle travaille de plus en plus ce paramètre de jeu.





À seulement 16 ans, Tatiana parvient en huitièmes de finale de l'Open d'Australie. Elle profite de l'abandon de Marie-Gaiane Mikaelian (6-0, 4-1, ret.), élimine Anna Smashnova-Pistolesi (6-2, 6-3) puis efface Lina Krasnoroutskaya (6-2,7-6) avant de subir une sévère défaite contre Lisa Raymond (6-2, 6-0).

Deux semaines plus tard, Tatiana atteint la demi-finale de l'Open Gaz de France, sortant au passage Elena Dementieva (6-4, 6-4). Mary Pierce ne lui donne pas la moindre chance (6-4, 6-0). Elle échoue prématurément à Indian Wells au second tour, battue par Paola Suarez (1-6, 7-5, 6-2). "Tati" atteint les huitièmes de finale de Miami, vaincue par Eleni Daniilidou (7-6, 6-1). Sa saison sur terre battue n'est pas très fructueuse. Elle est éliminée au premier tour du tournoi de Berlin une nouvelle fois par Eleni Daniilidou (7-5, 3-6, 6-3) puis au second tour de Rome par Paola Suarez (6-2, 7-5). Elle cède au premier tour de Roland Garros contre Klára Zakopalová (7-6, 7-6). Néanmoins, Tatiana remporte le tournoi en double mixte associée au jeune Richard Gasquet en battant la paire Zimbabwéennes Cara Black/Wayne Black (6-3, 6-4) en finale.

Sa saison sur gazon est plus convaincante. En effet, elle arrive pour la première fois en finale d'un tournoi à Birmingham où elle est stoppée en finale par la Russe Maria Sharapova (4-6, 6-2, 6-1). Pour sa première participation à Wimbledon, elle parvient en huitièmes de finale en corrigeant notamment Francesca Schiavone (6-1, 6-0). Elle est impuissante face à Serena Williams qui l’élimine en deux sets secs 6-2, 6-1.

Elle va jusqu'aux quarts de finale de Montreal, barrée par Vera Zvonareva 6-3, 6-1. Au tournoi de New Haven, la Française est sortie au deuxième tour par l'Américaine Jennifer Capriati (6-3, 6-2). Tatiana survole les deux premiers tours de l’US Open face à Anca Barna (6-2, 6-4) et Akiko Morigami (6-4, 6-4). Comme à Wimbledon, Serena Williams l’empêche d’aller plus loin dans le tournoi (7-5, 6-4).

Tatiana se rend alors au tournoi de Tokyo où elle cède face à la jeune prodige Tchèque Nicole Vaidišová (6-4,3-6,6-4). Même refrain à Zurich où c’est un autre espoir du tennis, Ana Ivanović qui lui barre la route d’entrée (7-5, 6-7, 7-6). Elle se hisse en quart de finale du tournoi du Luxembourg (battue par Alicia Molik 3-6, 6-4, 6-4).

Elle est alors sélectionnée en simple pour la première fois en Fed Cup en compagnie de Nathalie Dechy, Émilie Loit et Marion Bartoli. Tatiana contribue largement à la victoire de la France face à l'Espagne (5-0) en gagnant ses deux matchs contre Anabel Medina Garrigues (6-3, 6-3) et contre Marta Marrero (6-3, 6-4).

Elle prend part à la finale de Fed Cup contre une Russie archi-favorite, emmenée par la lauréate de Roland Garros Anastasia Myskina, et de la tenante du titre de l'US Open Svetlana Kuznetsova. Elle perd son duel face à la première nommée (6-4, 7-6) mais bat la seconde (6-4, 6-1). Le double donne la victoire à la Russie.

A la fin de l'année, Tatiana occupe la 27e place mondiale mais n'a encore remporté aucun tournoi en simple. Elle est élue Newcomer of the Year 2004 par la WTA, première Française à recevoir cette distinction.



Elle attaque l’année avec espoir mais est diminuée par un zona[1]. Elle atteint tout de même la demi-finale de Gold Coast où elle est battue par Patty Schnyder (3-6, 6-4, 6-3). Tatiana arrive alors à l'Open d'Australie en ayant comme objectif de rééditer sa performance de l'année précédente, c'est-à-dire un huitième de finale. Après un premier tour serré gagné en deux sets 6-3, 7-5 face à Ľudmila Cervanová, la Française se fait surprendre au deuxième tour face à Abigail Spears (7-5, 6-1).

Elle atteint une nouvelle fois la demi-finale de l’Open Gaz de France à Paris où elle est battue par la future lauréate de l’épreuve Dinara Safina au terme d'un superbe match (6-1, 4-6, 7-6). À Anvers, la jolie blonde prend sa revanche sur Dinara Safina au premier tour qu'elle bat en trois sets (6-4, 6-7, 6-3). Au deuxième tour, Tatiana est éliminée par Anastasia Myskina 6-3, 6-7, 6-4. Elle s'engage alors à Indian Wells et à Miami. Elle est sortie des deux tournois en huitièmes de finale par la même adversaire: Elena Dementieva. (2-6, 6-4, 6-4 à Indian Wells et 3-6, 6-2, 6-1 à Miami).

Elle engrange des victoires à Charleston sur Venus Williams au troisième tour (7-5, 6-4) et sur Nadia Petrova en quart de finale (7-5, 6-3). "Tati" n’est pas loin de battre Justine Henin (7-6, 7-5) qui revient tout juste de blessure. Sa saison sur terre battue n’est pas un succès : elle est éliminée au premier tour de Rome par Ana Ivanović (6-3, 6-4) et par Shuai Peng à Strasbourg (6-4, 3-6, 7-5). Elle échoue à Roland Garros au troisième tour contre Elena Bovina en deux sets 6-3, 7-5.

Elle se hisse comme l’année précédente en demi-finale de Birmingham où elle est battue par Maria Sharapova (7-5, 6-1). À Wimbledon en revanche, Tatiana réalise une contre-performance, éliminée d’entrée par Alona Bondarenko (6-3, 3-6, 7-5).

La saison américaine ne sera pas mémorable : elle ne dépasse pas deux tours dans les tournois de San Diego (battue d’emblée par Anna Chakvetadze 6-4, 6-4), à Toronto (battue au deuxième tour par Gisela Dulko 2-6, 6-0, 6-1) et New Haven (défaite par Květa Peschke au premier tour 6-3, 6-4). Elle arrive donc à l'US Open sans beaucoup de repères et perd sans gloire contre sa compatriote Nathalie Dechy en trois sets 7-5, 2-6, 6-2.

Les affaires ne s’arrangent pas à Pékin où elle est eliminée dès le premier tour par Shinobu Asagoe 6-3, 6-4. À Séoul, son parcours est plus probant puisqu'elle atteint la demi-finale, battue de peu par Jelena Janković en 3 sets (6-4, 5-7, 6-4). À Tokyo, la Française passe très près d'un premier titre mais le sort s'acharne : elle abandonne en finale face à Nicole Vaidišová à 7-6,3-2 pour la Tchèque à cause d’une tendinite au tendon d'Achille droit. À Zurich, Tatiana est éliminée au premier tour par Ana Ivanović en trois sets 6-4, 5-7, 7-5. Bis repetita à Linz où la Croate la sort au second tour (7-5, 6-3). Tatiana termine ainsi une saison en demi-teinte sans aucun titre glané.



Tatiana commence sa saison 2006 par un quart de finale à Gold Coast où elle est battue par l'italienne Flavia Pennetta 6-2, 5-7, 6-1. Une cruelle désillusion l’attend au premier tour de l'Open d'Australie qui voit Mara Santangelo la vaincre 6-4, 4-6, 6-4.

À Tokyo, la Française chute une nouvelle fois dès le premier tour contre sa compatriote Marion Bartoli de manière très sèche 6-3, 6-0. À l'Open Gaz de France, elle se hisse en demi-finale, battant Nadia Petrova en quart de finale (3-6, 7-6, 6-3) et en résistant de très belle manière avant de sombrer face à Amélie Mauresmo (6-7, 7-5, 6-2). La semaine suivante à Anvers, Tatiana s’incline de justesse au deuxième tour contre Kim Clijsters (4-6, 7-6, 7-5).

Faisant l'impasse sur la saison au Moyen-Orient, "Tati" s'envole pour Indian Wells où elle est éliminée au troisième tour par Gisela Dulko (1-6, 7-5, 7-6). La semaine suivante, la jeune française impressionne en se qualifiant pour la finale de Miami après notamment avoir mis Elena Dementieva sous l'éteignoir (6-2, 6-1) en quart de finale. Le sort s'acharne encore une fois car elle doit abandonner face à Maria Sharapova après s'être tordue violemment la cheville alors qu'elle est menée (6-3, 6-7, 4-3 ret.). La Française était en train de réussir une remontée prodigieuse puisqu'elle était menée 6-3 5-1, elle sauva alors 4 balles de match avant de gagner le second set. Juste avant de se tordre la cheville, elle venait d'obtenir une balle de break pour revenir a 4-4 dans la dernière manche. C'est en larmes qu'elle quitta le court, sous l'ovation du public et les applaudissements de son adversaire. Cette entorse l'obligera a porter un plâtre durant 10 jours.

Cette entorse compromet la suite de sa saison mais elle reprend à Roland Garros, faisant l’impasse sur la Fed Cup. En manque de matchs et de repères sur la surface, elle cède logiquement au premier tour contre Jie Zheng (6-3, 7-6).

Faisant l'impasse sur les tournois de préparation de Wimbledon, la Française ne fait pas mieux qu'un deuxième tour à Wimbledon, éliminée par Nicole Pratt 2-6, 6-4, 6-4. Elle est ensuite sélectionnée pour jouer les barrages de la Fed Cup face a la République Tchèque. Tatiana perd de justesse son premier match 6-1, 3-6, 11-9 face a Nicole Vaidišová mais remporte son deuxième face a Lucie Šafářová 6-2, 6-1. Associée a Séverine Brémond, Tatiana remporte le double décisif 6-4 7-6 pour permettre a la France de se maintenir dans le groupe mondial de la Fed Cup

Tatiana joue les tournois de préparation de l'US Open. Elle est battue au premier tour à Cincinnati par Vera Zvonareva 6-3, 6-0. Elle réussit ensuite un beau parcours au tournoi de Stanford en allant jusqu'en demi-finale où elle est éliminée par la Suissesse Patty Schnyder 7-6, 6-1. À San Diego et à Montréal, elle est sortie dès le premier tour (respectivement par Amy Frazier 6-3, 7-6 et par Ana Ivanović 6-4, 6-2). À New Haven, la Française est battue au deuxième tour par Svetlana Kuznetsova 6-0, 2-6, 6-4.

Tatiana arrive à New York pour disputer l'US Open alors qu'elle est en plein doute sur sa capacité à bien jouer. Elle passe les deux premiers tours facilement 6-3, 7-5 face à Ashley Harkleroad et 6-4, 6-3 face à Agnieszka Radwańska. Elle se défait ensuite de Nadia Petrova (7-5, 6-7, 6-3) puis de Anna Chakvetadze (6-3, 6-2). Elle n'ira pas plus loin, battue par Maria Sharapova, future vainqueur du tournoi, en deux sets très serrés 7-6, 7-6.

Au Luxembourg, la Française est battue dès le premier tour par Daniela Hantuchová 7-6, 6-3. La semaine suivante, à Stuttgart, Tatiana atteint la 3e finale de sa carrière où elle s'incline face a Nadia Petrova 6-3, 7-6.En demi-finale, elle bat la numéro 9 mondiale Patty Schnyder 6-1, 5-7, 7-5. Sa saison se termine de manière malheureuse sur une nouvelle entorse à la cheville au deuxième tour du tournoi de Zurich face à Maria Kirilenko, "Tati" menait 4-2 dans la première manche. Au premier tour, elle avait écrasé Nicole Vaidišová 6-2, 6-0.



Tatiana participe pour la 1re fois à la Hopman Cup, tournoi exhibition par équipes mixtes à Perth en préparation de l'Open d'Australie, accompagnée de Jerome Haehnel pour représenter la France. Elle se retrouve dans un groupe redoutable composé des équipes Australiennes, Américaines et Russes. La France l'emporte sur les Etats Unis 2-1 grâce notamment à la victoire de "Tati" sur Ashley Harkleroad 6-3, 4-6, 6-2. Tatiana continue sa chasse aux succès en battant Alicia Molik 7-5, 6-2 pour disposer de l'équipe Australienne. Tatiana se fera ensuite sèchement battre par Nadia Petrova 7-6, 6-0 en simple. En double, associée à Jerome Haehnel, elle est également défaite par la paire Nadia Petrova/Dmitry Tursunov 6-4, 6-2, mettant un terme au parcours de la France dans la compétition.

Tatiana prend part au tournoi de Sydney où elle s'arrête au deuxième tour, battue par Amélie Mauresmo malgré une belle résistance (6-7, 7-5, 6-1). À l'Open d'Australie, après deux premiers tours passés facilement face à Anna Smashnova-Pistolesi (6-3, 6-1) et Zuzana Ondraskova (6-2, 6-0), elle perd au troisième tour face a l'Israélienne Shahar Peer 3-6, 7-5, 7-5 malgré 2 balles de match en sa faveur.

Tatiana se rend ensuite a l'Open Gaz de France où elle est stoppée en quart de finale par Justine Henin (6-2, 3-6, 6-3). Elle enchaîne ensuite avec le tournoi d'Anvers. Au deuxième tour, elle y réussit un match extraordinaire face a la Suissesse Patty Schnyder, menée 7-6, 3-0, La française sauve 4 balles de match pour finalement s'imposer 6-7, 7-6, 6-2. Sur cette lancée, elle bat la Russe Elena Likhovtseva en quart de finale (7-6, 7-5) mais ne peut pas grand chose en demi-finale contre Kim Clijsters qui joue l’un de ses tout derniers tournois (6-4, 6-3).

Tatiana participe à deux tournois de première catégorie : l'Open d'Indian Wells et l'Open de Miami. Elle parvient à atteindre un quart de finale au premier, s'inclinant face à l'Autrichienne et révélation du tournoi Sybille Bammer (6-2, 6-3). En revanche le résultat est moins convaincant à Miami où elle s’incline lourdement face à la Russe Anna Chakvetadze 6-1, 6-3 au troisième tour.

Elle démarre tambours battants sa saison sur la terre américaine en écartant Venus Williams (6-2, 6-3), Ana Ivanović (6-4, 3-6, 6-4) puis Nadia Petrova en finale d’ Tournoi d'Amelia Island (6-2, 6-1). C’est sa première victoire sur le circuit WTA. Sa cheville droite la trahit à nouveau à Charleston contre Dinara Safina (6-3, ret.). Tatiana ne préfère pas prendre de risque en vue du premièr tour de Fed Cup.

En l’absence d’Amélie Mauresmo, elle endosse le statut de leader en Fed Cup contre le Japon. Elle remporte avec brio ses deux matchs contre Akiko Morigami (6-2, 6-2) et contre l’expérimentée Ai Sugiyama (7-6, 6-0)

Un nouveau coup dur se profile pour Tatiana qui ne s'est pas suffisamment remise de la cheville qui la faisait souffrir à Charleston. Elle doit donc observer une période de repos avant Roland Garros pour ménager cette cheville. Mais la blessure est trop importante alors Tatiana est obligée de déclarer forfait pour Roland Garros.

Cette blessure la contraint à faire l’impasse sur les tournois de Birmingham et d'Eastbourne car sa cheville est encore très douloureuse. Elle participe tout de même au tournoi de Wimbledon avec une reprise difficile face à la Taiwanaise Su-Wei Hsieh qu'elle bat au finish (5-7, 6-3, 8-6) mais elle perd au second tour face à l'Autrichienne Tamira Paszek (6-2, 3-6, 6-1).

Sa saison estivale aux Etats-Unis débute mal : elle s'incline au deuxième tour du tournoi de Stanford contre Sania Mirza (6-4, 6-1), puis sèchement au troisième du tournoi de San Diego face à la tête de série numéro 1 du tableau Maria Sharapova (6-0, 6-3). À Los Angeles, Tatiana doit abandonner lors de son match face à Tamarine Tanasugarn alors que celle-ci avait remporté le premier set 7-5. Elle renoue avec le succès en vainquant la numéro 4 mondiale Svetlana Kuznetsova en quart de finale (2-6, 7-5, 6-1). Elle bute néanmoins en demi-finale contre la numéro 3 mondiale Jelena Janković (5-7, 6-3, 6-2). La désillusion est grande à l'US Open où "Tati" sort par la petite porte en échouant au premier tour face à la modeste américaine Ahsha Rolle (6-4, 1-6, 6-2).

Tête de série numéro 1, elle se relance au tournoi de Portoroz en disposant en finale de Katarina Srebotnik en trois sets serrés (2-6, 6-4, 6-4). Elle enchaîne avec le tournoi du Luxembourg mais elle subit la loi de la numéro 6 mondiale Ana Ivanović (6-1, 6-2). Elle réédite sa performance au tournoi de |Stuttgart en se hissant en finale. Elle bat au passage la numéro 6 mondiale Anna Chakvetadze (7-6, 6-1), puis la numéro 2 Svetlana Kuznetsova (6-2, 6-4). Elle s’incline contre la numéro 1 Justine Henin (2-6, 6-2, 6-1) après avoir existé que le temps d’un set.

A Zurich, "Tati" arrive en finale en battant au second tour la numéro 4 mondiale Ana Ivanović très facilement sur le score de 6-3, 6-1. En quart de finale, elle bénéficie de l'abandon de sa compatriote Marion Bartoli, alors que cette dernière menait 5-4 dans le premier set. En demi-finale, elle dispose assez facilement de l'Italienne Francesca Schiavone (6-0, 6-4) mais bloque de nouveau sur Justine Henin (6-4, 6-4). On retrouve Tatiana au tournoi de Linz mais, victime d'une blessure au genou droit, elle abandonne au premier tour face à la grecque Eleni Daniilidou alors que celle-ci menait 6-4, 0-1. Ce coup d’arrêt est synonyme de fin de saison pour Tatiana Golovin qui se concentre déjà sur sa saison 2008.



Associée à Arnaud Clement à la Hopman Cup, elle participe à la victoire de la France contre l'équipe de l'Argentine (2-1) grâce notamment à la victoire de la Française sur Gisela Dulko en deux sets 6-4 6-3 et en double face à la paire Gisela Dulko/Juan Ignacio Chela 6-3 6-2. La France échoue contre la paire Serbe composée de Jelena Janković et de Novak Đoković (1-2), n’ayant pu faire la différence en double (5-7 6-4 10-4). La France relève la tête en disposant facilement de Taiwan (3-0). Tatiana remporte le simple contre Su-Wei Hsieh (6-1 6-1) et le double face à Su-Wei Hsieh/Yen-Hsun Lu. La performance est néanmoins insuffisante pour accéder à la finale.

À Sydney, Tatiana est sortie par Jelena Janković (6-1 2-6 6-3). Cette préparation ne suffit pas à la Française pour franchir un palier à l’Open d'Australie. Après un premier tour difficilement remporté aux dépens de Stéphanie Cohen-Aloro 6-1 4-6 6-3, elle tombe au second tour sur Aravane Rezai qui la défait en trois sets (6-3 3-6 6-3). Elle révèle alors avoir été gênée par une douleur au dos qui la contraint d'ailleurs à ne pas participer à la Fed Cup, l'Open Gaz de France à Paris qu'elle affectionne particulièrement car il se joue dans son pays et au tournoi d'Anvers.

Absente des courts depuis sa défaite à l’Open d'Australie contre Aravane Rezai, Tatiana fait son retour au Tournoi de Memphis. Malheureusement, elle chute d'entrée face à l'Américaine Bethanie Mattek, n°114 mondiale (6-4, 6-4). Début mars, elle apprend la raison de sa douleur récurrente au dos : un kyste de 6 cm dans la hanche. Elle se fait opérer dans la foulée et doit se tenir éloignée des courts pour une durée indéterminée[2]. La jeune française, en plus de son opération à la hanche, se fait opérer de l'appendicite tout comme sa compatriote Amélie Mauresmo l'an passé.

Elle prévoit son retour lors d'un tournoi ITF à Cagnes-sur-mer où elle y est éliminée par l'Estonienne Maret Ani au 3ème tour 5-7 7-6 6-2. Elle a pu constater son niveau de jeu actuel et avoue souffrir encore un peu au moment de servir. A Berlin, la jeune Française est battue dès le 1er tour par la danoise Caroline Wozniacki 7-6 6-2. Estimant que sa blessure n'est pas assez guérie, elle décide de ne pas jouer les tournois de Rome, Strasbourg et surtout Roland Garros. La jeune Française prévoit de revenir lors du tournoi de Birmingham mais elle décide de ne pas jouer toute la saison sur gazon y compris le tournoi de Wimbledon, 3ème Grand Chelem de l'année, préférant se concentrer sur les Jeux olympiques où elle est sélectionnée en simple comme en double. Cependant, insuffisamment remise de sa blessure, elle se voit contrainte de déclarer forfait pour les deux épreuves.

Ces nombreuses contre-performances et ces forfaits font dégringoler la joueuse dans le classement WTA. Classée 12e mondiale en février, elle est tombée à la 47e place fin septembre, à la 82e place au 6 octobre, et chute encore à la 252e place, le 20 octobre. C'est 239 places de moins qu'à l'issue de la saison 2007, sa meilleure saison (13e au classement WTA). Elle est ainsi désormais 18e joueuse française.



Toujours pas rétablie Tatiana ne participe pas aux Internationaux d'Australie.















Aucun



Aucune







Aucune







À droite du résultat, l'ultime adversaire



Sous le résultat, la partenaire; à droite, l'ultime équipe adverse









  1. L'EQUIPE.FR Tennis - OPEN D'AUSTRALIE - La journée des femmes
  2. mars 2008 : Golovin opérée à la hanche - http://fr.sports.yahoo.com/11032008/70/les-francais-es-golovin-bientot-operee.html
  3. ↑ a  b  c  d  Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.


  • (en) Tatiana Golovin sur le site officiel du WTA Tour (bio, performances, activité, faces-à-faces, actualités)
  • (en) Tatiana Golovin sur le site officiel de l'ITF (bio, activité, faces-à-faces)
  • (en) Tatiana Golovin sur le site officiel de la Fed Cup (parcours et résultats complets)
  • (en) (fr) Fan site

Informations générales

Biographie relatives